2018 - première partie

Une saga de Claire Soubois - 8 épisode(s)

< Épisode précédent
Épisode suivant >

2 minutes de lecture

Épisode 3 : Sam. 3 - Club libertin ? [3/3]

J'attends, j'entre à l'intérieur de moi-même et y cherche calme et douceur. J'y parviens et me sens apaisée quand, dix minutes plus tard, je reçois l'invitation. Une invitation à m'abandonner. Je me rends devant la porte et, m'engageant à frapper, la porte s'ouvre, je suis surprise et j'hésite à le regarder, j’entre en séance. Le retrouver me fait tellement plaisir que j'ai envie de lui sauter dans les bras, mais je me concentre pour rester immobile. Il m'invite à entrer, j'avance de quelques pas, regard incliné vers le bas, mains jointes dans le dos. Il me presse contre le miroir de l'entrée et je le sens bouillir contre moi, empli de pouvoir, déterminé. Il prend son temps, je me sens toute petite et fragile, mon corps contraint par le sien. Puis il relâche la pression que le miroir, suffisamment déformé par nos poids, traduit par un son sourd. On dirait qu’il n’a pas entendu, il est imperturbable, concentré lui aussi. Il me défait de ma veste et de mes sacs, à main et à jouets, en prenant soin de les disposer correctement, l'un sur un cintre, les autres sur une étagère, avant de tourner son attention à nouveau vers moi. Mes tétons pointent à travers ma robe bleue. Il est satisfait, je le sens. Il passe ses mains délicatement sur mon corps profitant de ma nudité sous ce tissu puis, cherchant à approfondir le contact, en se frayant un chemin le long de mes cuisses, glissant d'abord sur mes bas avant d'atteindre ma peau. Ma robe remonte doucement, je profite de cette douceur, de ses mains dessinant mes courbes. Arrivé à ma taille, il me retourne et je suis face au miroir, je sens qu'il attend de moi que je me cambre un peu et je m'exécute. Je vois toute cette scène dans le miroir : lui (classe, joueur et chaud comme la braise) de dos, cherchant quelque chose pour s'amuser, moi : cambrée contre ce miroir, chic dans cette robe et sexy avec ces bas. Je souris, l'image me plaît terriblement. Son attitude décontractée et lui partent ensuite mettre de la musique, tranquillement. Revenu à moi, enfin, il me met quelques fessées d'échauffement, glisse ses doigts sur moi, en moi, puis me commande de me mettre à genoux sur le canapé. Supposant que ma punition arrive et n’osant pas demander, je décide que la position attendue est : les genoux sur le canapé, face au canapé, les avant-bras sur le dossier. Cette position lui convient, il m'embrasse un peu les fesses et les cuisses et remonte dans mon dos, s'appuie contre moi en me serrant contre lui, puis défait lentement le zip de ma robe. A mi-chemin il repousse le tissu pour poser ses lèvres sur mon dos, ma nuque. Il se relève ensuite, le bleu nuit de la robe s’effaçant sur ma gauche, faisant place à la couleur de ma peau en me découvrant de l'épaule aux reins. Je suis également nue des pieds à la taille. Je reste immobile et reçois une première claque sur les fesses. On joue mais on ne rigole plus. Elle fait mal.


----

Chers lecteurs,

Si ce que je fais vous plaît, je vous propose plus de contenus sur :

Amazon, Instagram et Twitter : clairesoubois

Tendrement,

Claire

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche