2018 - première partie

Une saga de Claire Soubois - 8 épisode(s)

< Épisode précédent
Épisode suivant >

2 minutes de lecture

Épisode 7 : Jeu. 18 – Avec Lui, un autre amant… [2/3]

Tout en prenant le collier, je me demande ce qu'il a en tête ; et se mélangent excitation et appréhension. Je sais qu'il va se venger de moi pour avoir couché avec un autre homme. Va-t-il prendre son plaisir et me laisser frustrée ? Juste me faire mal ? Être parfait comme à chaque fois ? Je lui donne le collier et relève mes cheveux. Je regarde vers le bas, dans le vide, appréciant l'effet que ce collier me fait, cet anneau doré centré sur mon cou, tenu par une bande de cuir : sobre, élégant, délicat. Des qualités que mon dominant possède également. Ce rituel du collier crée l'état d'esprit nécessaire à mon obéissance. Soudain, j'entends le claquement d'une gifle près de mon oreille, suivi d'une sensation de chaleur sur ma joue. Sa main prend ensuite ma mâchoire sauvagement, il me dit que je suis vilaine.

Mon visage est en sa direction mais je ne le regarde pas. Il me demande de le sucer - il m'avait interdit cette pratique avec mon date - et je compte bien lui montrer que je suis à lui, alors je me mets face à lui et m'approche de son sexe, remonte ma langue doucement sur toute sa longueur et la fait à nouveau glisser dans l'autre sens, jusqu'à ses boules, je joue avec elles délicatement, je sais qu'il aime ça. J'en gobe une, prends son sexe en main, puis passe à l'autre en mettant ma main en mouvement. Je remonte ensuite ma langue jusqu'à son gland et en fais le tour, le lèche en l'avançant un peu en moi et prends plaisir à le sentir de plus en plus me pénétrer la bouche.

J'entame une cadence modérée, prenant le temps de le caresser partout avec ma langue. Je le lui fais du bien, je me fais du bien. J'ajoute ma main sur ses testicules pour augmenter son plaisir et m'applique à ressentir l'effet que je lui procure. J'accélère un peu puis c'est lui qui donne le tempo m'agrippant fermement les cheveux d'une main décidée. Il me positionne sur le côté et me caresse un peu. Je continue jusqu'à ce qu'il m'arrête net et je me retrouve en une seconde complètement dans l'autre sens, dans une autre position. Je suis un jouet pour lui, mon corps étant fin, le sien grand et puissant. Je suis sur le côté, toute petite, les jambes repliées contre ma poitrine, bras croisés dessous. Il me caresse, mais pas dans le but de me faire du bien, dans le but d'avoir les doigts bien mouillés, puis il passe de l'autre côté. Je sais ce qu'il a en tête : il va me faire mal avec pour outil la sodomie sans lubrifiant. J'appréhende. Je perds quelques degrés en le sentant forcer un peu ses doigts en moi. "Caresse-toi" me susurre-t-il à l'oreille avec cette même voix qui remonte instantanément la température. Je m'exécute pendant qu'il se positionne et, pressé contre mes fesses, il ajoute : "je veux que tu te caresses, il faut que le plaisir dépasse la douleur".

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche