2 minutes de lecture

24h dans la vie de mes jambes

Arrivée à Saint Denis, chaleur lourde et sèche à la sortie de l'avion. 

Contrôle à la frontière, formalités d'usage puis la sortie! Mes jambes sont légères, elles qui ont eu froid en vol, les voilà heureuses et pressées de revoir mon amie. 

1h de bouchon nous sépare pourtant, pas de soucis je m'assois sous le panneau "enfant non accompagné" et je continue à  écrire.

23h changement de décor et de tenue, du rouge sur les lèvres, une tresse sur le côté à la reine des neiges et ma combinaison aux perles brodés, petite Cléopâtre des temps modernes aux cheveux dorés.

Mes jambes sont toutes excitées à l'idée de danser, cela va bientôt faire 2 ans que je ne suis pas sortie...

Une chaleur à l'intérieur! Où je suis? A saint pierre, au Five je crois, beaucoup de monde ondulent sur la piste, je me fais toute petite, je ne suis plus habituée à une telle foule.

Je sens les regards se poser sur moi et sur mon décolleté tout en perles dorées vêtu. Un homme un peu enivré m'invite à danser, mes jambes rencontrent les siennes et préfèrent leurs libertés. Je m'éclipse rapidement.

Mes jambes se fraient un chemin parmis ces corps animés, aidées de mes mains qui poussent délicatement ces inconnus, comme une caresse, j'accompagne l'espace d'un instant leurs mouvements. Certains se retournent, à ceux là je leur offre mes petites flammes vertes et leur adresse un sourire franc accompagné d'un "excusez moi" teinté d' une pointe de malice.

 9h dans mon lit je me réveille, je m'étire et déjà mes mollets crient leurs souffrances... mes hanches ondulent légèrement reprennant les rythmes qu'un bon danseur leur a éduqué la veille.  

16h une rando de 3h sous la pluie, elles n'en peuvent plus, trempées sous le pantalon, elles n'ont qu'une envie: être séchées. Au coeur de la forêt de Bébour il n'y a pas de loup, mais je surveille quand même les environs avant de me découvrir, retirer ce pantalon qui me colle comme une seconde peau, enfiler un maillot de bain et un short... n' étant pas habile cette tâche et loin d'être facile. 

Aie un groupe arrive, ont ils eu le temps de me voir? Au vu de la tête de ce jeune père je dirai que oui. Elles sont trop fatiguée pour être dangereuses pourtant.

21h Changement de décor, j'ai abonné le short et le maillot de bain pour une robe du kaméléon rose, sans rien d'autre. J'avais besoin de respirer.

Ma pote m'emmène à la Rondavelle, presque sage je m'assois sur la pelouse pour écouter un concert. Ma robe remonte et laisse l'air frais de la nuit carresser jusqu'au haut de mes cuisses, mes jambes sont hâlées, séductrices, appétissantes, je sens une nouvelle fois quelques regards se poser sur moi.

Pourtant, même si elles s'entre-ouvrent légèrement faisant apparaître pour celui qui connait mon secret une petite merveille, mes jambes resteront sages ce soir.

À moins que...

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche