4 minutes de lecture

69 nuances de Anne - Les retrouvailles

1ère partie

Je regarde ma montre une énième fois au cours de cette journée qui n’en finit pas. Je ne suis absolument pas à ce que je fais. Je n’ai qu’une idée en tête, c’est partir en vacances avec mon chéri. Les premières depuis que nous sommes ensemble. Cela fait presque trois ans. Il s’appelle Tony, a 32 ans, et est commercial dans une concession d’automobile de luxe. C’est un grand brun ténébreux avec des origines italiennes. J’en suis folle amoureuse.

En fait, cela fait dix ans que nous nous connaissons. Je l’ai connu alors que je n’étais que stagiaire dans la concession auto où il travaillait à l’époque. Je crois que je lui ai tapé dans l’œil immédiatement car il n’arrêtait pas de me regarder. Je dois dire qu’il ne m'était pas indifférent non plus, toujours bien habillé avec ses costumes italiens, sa petite barbe de trois jours toujours bien taillée et son regard noir légèrement ensorcelant. Mais je devais l’impressionner car il paraissait très timide avec moi, ce qu’il n’était pas avec d’autres personnes. On ne faisait donc que parler et juste des banalités. De toute façon, nous étions en couple chacun de notre côté. Mon premier stage se termina et on en resta là.

L’année suivante, je revins en stage et je retrouvai Tony. Cette fois, il fut nettement moins timide. Au début nous échangeâmes par mail des banalités, puis il testa mes réactions en m’envoyant des messages de moins en moins équivoques. Cela m’amusa et je rentrai dans son jeu. Nos échanges étaient de plus en plus chauds. Nous nous racontâmes absolument toute notre vie sexuelle dans les moindres détails. On se baladait pendant nos pauses déjeuné, continuant à nous raconter nos vies de couples respectives. Ce qu’il me racontait me faisait régulièrement mouiller. Et du coup, le soir, c’était mon copain qui était content car il fallait que j’évacue le trop plein d’excitation. Mon stage se termina mais nous restâmes encore un peu en contact jusqu’à ce qu’il change de concession et que de mon côté je déménage pour mes études et que nous ayons trop de boulot.

Mais je vous raconte ma vie, et je me rends compte que je ne me suis même pas présentée. C’est impardonnable. Je m’appelle Anne, j’ai aujourd’hui 28 ans. Je suis brune, cheveux longs, yeux verts. J’ai une silhouette plutôt fine je dirais. Ce n’est pas facile de se décrire soi- même. On se voit toujours moins bien ou mieux que comment les autres vous voient. Pour vous faire une idée, je mesure 1,70m et je dois faire du 85c ou du 90b (cela dépend des marques) et j’ai les fesses légèrement rebondies.

Après mes études à Lyon terminées et deux jobs qui furent des échecs, je déménageai sur Paris. Je trouvai rapidement un travail de secrétaire de direction dans un grand groupe de concessions de voitures de luxe. Je m’éclatais vraiment dans mon nouveau job. Le directeur général me considéra immédiatement plus comme son bras droit que comme une simple secrétaire. En fait, peu de temps après mon arrivée, il était tombé malade et j’avais été amenée à prendre d’importantes décisions à sa place et qui se révélèrent judicieuses.

Depuis, il me demandait régulièrement mon avis et en tenait compte assez souvent.

Un jour, il m’informa qu’il venait de recruter un nouveau vendeur pour la concession Aston Martin et qu’il était plutôt fier de lui de l’avoir débauché de chez son principal concurrent car c’était son meilleur vendeur. Quand je découvris son nom, mon cœur loupa un voire deux battements. C’était Tony. Cela faisait maintenant 5 ans que je ne l’avais pas vu et presque plus eu de nouvelles sauf ses vœux à nouvel an.

Cela faisait une semaine qu’il avait pris ses fonctions. Cela faisait une semaine que je n’arrêtais pas de me remémorer nos discussions plus que torrides. Cela faisait une semaine que mes petites culottes ne se déshumidifiaient pas.

Il fallait que je reprenne contact avec lui mais je ne savais pas comment il allait réagir. Le plus simple était d’essayer.

J’ouvris Communicator (MSN Pro), cherchai son nom, et lançai la conversation :

- Bonjour Monsieur R. Juste un petit mot pour vous souhaiter la bienvenue au sein de notre équipe.

- Bonjour et je vous remer…. Anne ????

- Et oui c’est moi !!! Surpris ?

- Carrément oui ! C’est dingue qu’on se retrouve après si longtemps dans le même contexte où on s’est connus.

- Comme quoi le monde est vraiment petit

On discuta alors pendant un long moment de ce qu’il s’était passé ces cinq dernières années. Je lui avouai que j’étais célibataire.

- ah ouais c'est con ça me dit-il. Ca fait combien de temps ?

- 6 semaines !!

- ouhla !! Te connaissant tu dois être grave en manque LOL

- On va dire que cela commence à faire un peu long mais ça va encore pour le moment.

- tu sais qu'au cas où je suis toujours là pour rendre service . Surtout qu'on est célibataires tous les deux cette fois.

- Toujours aussi serviable à ce que je vois. Je garde ta proposition sous le coude.

- Ok. Tiens comme ça fait longtemps, ça te dit pas qu'on aille manger un morceau samedi midi ?

- Pourquoi pas ?! Ca serait sympa en effet.

- On se retrouve où ? Quel resto ?

- Pourquoi pas chez moi ?

- Euh... Oui... T'es sûre ?

- Tout à fait sûre ! Je te ferai un bon petit plat et on se racontera notre vie comme au bon vieux temps. Et on profitera de ma terrasse vu qu'ils annoncent de grosses chaleurs.

- Ok et moi j'amène le champ' !

- Amène en deux !

- Euh... ok

- A demain Mister X !!

- Punaise tu te souviens de mon surnom ?

- Je n'ai absolument rien oublié

- Et bien à demain.

- Bisouxxx

Et là, en pensant à samedi et à ce qu'il pourrait peut-être se passer, ma concentration fut nettement moins bonne.

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche