4 minutes de lecture

Épisode 10 : Dusk-tv.com

C’était un de ces soirs tranquilles de septembre, un jeudi, pour être précis. La rentrée des classes avait déjà eu lieu. Marine avait derrière elle une journée harassante : entre l’étude d’un texte d’Apollinaire (elle avait décidé d’initier ses plus grands élèves aux poèmes « imagés » de l’auteur), la présentation des trois romans que les 1ères devaient se farcir ce premier trimestre et les rappels de règles de base de la rédaction d’une lettre, elle fut contente de pouvoir retrouver le calme de son appartement et surtout des bras de son Adam.

La vie s’écoulait paisiblement avec des pics de plaisir, de temps en temps. Le jeune homme et elle passaient beaucoup de temps ensemble même s’ils ne partageaient pas le même logement. Cela n’arriverait sans doute jamais… Adam habitait près de son boulot et elle à quelques kilomètres du collège où elle enseignait les lettres. Au total, une bonne soixantaine de kilomètres.

On était donc jeudi. Les « Coquineries littéraires » du jour précédant, émission au cours de laquelle Adam mettait en ondes la voix de Marine qui y lisait des textes érotiques, s’était déroulée de manière tout à fait habituelle. Le jeune homme, le souffle court, avait bu les paroles de son amie en « oubliant » pratiquement de mettre en route les musiques d’interlude tant il était troublé. Cela avait beau arriver chaque semaine, Marine en était elle- même toujours autant émerveillée. Depuis janvier dernier, moment où ils s’étaient rapprochés vraiment, celle- ci initiait Adam aux plaisirs sexuels et le dévergondait du mieux qu’elle pouvait. Il était un amant attentionné, curieux et très doué…

Il y avait longtemps qu’ils avaient passé une soirée ensemble. Parfois, son ami la rejoignait après son boulot mais ce n’était pas avant minuit. Ce soir- là, la jeune femme voulait lui faire découvrir quelque chose. Sachant combien il était pudique… elle était certaine qu’il n’avait jamais « osé » regarder un film érotique et s’il l’avait fait, c’était certainement seul.

Elle avait préparé quelques petites choses à grignoter, une bouteille de vin léger et un dessert comme Adam les aimait tant. Ils étaient devant la tv. Elle lui proposa de regarder un film sans lui dire de quoi il s’agissait. Il y avait une chaîne qui en diffusait toute la journée et que Marine regardait de temps en temps. C’était en majorité des films très soft, réalisés par des femmes en majeure partie et pour les femmes. Pas du porno. Juste de l’érotique.

Ils étaient assis côte à côte dans le canapé blanc. Leur dîner se trouvait sur la table basse y faisant face. Un verre de vin rouge, bio, pour chacun. Ce n’était pas très confortable pour manger mais cela leur permettrait de changer de position, de se blottir l’un contre l’autre ou plus au moment où… Bien sûr, Adam n’était au courant de rien. Elle aurait eu peur qu’il refuse de mater ce genre de chose, elle était certaine que ce n’était pas dans ses habitudes de…. en se…. Donc, ils commencèrent de manger en évoquant leur journée respective. Marine attendait 20h58 ! C’était précis. C’était l’heure où un court- métrage d’Erika Lust devait commencer. Cela durerait une dizaine de minutes, tout au plus. Et puis, on verrait si le jeune homme serait tenté pour ... rester sur la chaîne…

20h58 : l’image très soft d’une jeune femme devant un clavier d’ordinateur. Des yeux de biche, une jolie bouche. Les doigts qui tapent, les dents qui mordillent la lèvre inférieure… Adam regarda Marine. C’était encore une de ses « initiations » ? L’homme, dans le film, s’occupait de la jeune personne affriolante. Celle- ci se masturbait par- dessus son string et lui, il lui léchait l’oreille, le cou. Adam, de manière presque imperceptible, commença de respirer plus profondément. Cela ressemblait à cette réaction qu’il manifestait quand il écoutait Marine, le mercredi soir. Il écartait les jambes et elle voyait les ailes de son nez vibrer. On ne distinguait que des « morceaux » de l’un ou l’autre : les mollets de la jeune fille, sa langue sur ses lèvres, le nez de son partenaire. Marine se demandait quand Adam réagirait vraiment. En ce qui la concernait, ce genre d’images lui faisait toujours de l’effet. Comme elle avait déjà regardé le film plusieurs fois, elle savait qu’il y avait deux scènes plus chaudes qui n’allaient pas tarder à arriver. La première, c’était une fellation. L’art et la manière avec lesquels l’actrice s’occupait du membre de son partenaire plairait certainement à son amant. Elle engloutissait son sexe avec gourmandise, en le regardant dans les yeux. Le faisant entrer et sortir de sa bouche. Il y avait des bruits très mouillés de quelque chose qu’on suce. La hampe de l’acteur était… pfiou, magnifique : une bonne longueur, un diamètre très appréciable, avec beaucoup de « reliefs ». Et le gland. Tout aussi appétissant. Et puis, il y avait cette scène juste assez longue pour mettre les envies au creux du ventre de manière déterminée, urgente et sans retenue. Celle où le monsieur pénètre la demoiselle par derrière en la maintenant contre lui. Les mouvements de son corps à lui, et, de temps en temps, les gros plans du visage de « la belle » étaient sublimes…

Adam commença de se tortiller dans le divan. Son jeans l’enserrait. Il se sentait mal à l’aise. Avec sa retenue habituelle, il n’avait, bien sûr, pas dit à Marine combien ces dix minutes l’avaient excité. La jeune femme avait remarqué son trouble : ses longs cils qui battaient, de plus en plus vite, sa lèvre inférieure qu’il mordillait et sa respiration … Ses mains étaient agitées de petits tremblements. Ses jambes étaient largement ouvertes. Finalement, au moment où il ferma les yeux, la jeune femme prit sa main pour la mener vers son entre- jambe à elle et mit la sienne à la même place chez son partenaire. Il sursauta mais garda les yeux fermés. Regarder autre chose pour le moment n’était pas de mise …

Lentement, Marine repoussa la table basse. Puis, elle reprit ses caresses. 


... la suite dans le petit recueil "Adam, mon savoureux" que vous trouverez sur Amazon.

Cherchez ma page "Bleue"


Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche