Moins d'une minute de lecture

Alexandrins

Qu’il m’est agréable de me souvenir de vous,

Vous qui hier encore me mordilliez l’oreille,

Pendant que mes mains en caressant votre cou,

Vous faisaient frissonner de la tête aux orteils,


Votre souffle chauffait ma nuque et mon dos,

Vos mains exploraient l’intégralité de mon corps,

Nous communiquions sans prononcer un seul mot,

Le langage des gestes était bien plus fort,


Je vous ai désiré, dévouée et soumise,

En vous possédant j’ai obtenu plus encore,

Car afin que ma jouissance vous soit acquise,

Vous m’avez fait l’offrande de tous vos trésors.


Écrire à fi_d_elle

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche