Arthur....

Une saga de Bleue - 9 épisode(s)

Épisode suivant >

2 minutes de lecture

Épisode 1 : Quand Arthur fantasme

Cette saga est racontée en long et en large dans LA VOIX . On y fait la connaissance de Bleue (la voix), d'Arthur surnommé Apollon par Bleue, d'Adam et de Jean. D'autres personnages sont mis en scène. Bonne lecture de ces épisodes. Peut-être les débuts de textes vous donneront l'envie de lire l'intégralité en ebook ou en papier !


Ils quittaient le bâtiment de la radio. Après ces premiers émois, ce parfum de souffre qui avait flotté dans le studio quand elle avait lu cet extrait de « Ouest Lubrique », ils ne savaient comment se comporter l’un par rapport à l’autre. Quand elle s’était arrêtée, à cause de l’heure de fin de l’émission, celui qui la mettait en ondes et lui faisait face était sous le charme. Le charme de sa voix, de ce ton un peu candide avec lequel elle avait lu… Ils s’étaient retrouvés dans l’ascenseur. Il n’avait pas osé la regarder de ses yeux verts. Elle n’était pas sûre d’elle non plus : constater combien il s’était laissé embarquer et avait réagi, c’était perturbant. Et cela, même si elle connaissait l’effet de son organe sur la gent masculine. Laisser les troubles et faire comme si de rien n’était…

Le froid de l’extérieur les surprit un peu. Ils se séparèrent sans un mot. Il regagna le parking de la radio dans lequel se trouvait sa petite voiture grise. Elle appela un taxi pour rejoindre son appartement.

Elle se mit au lit sans vérifier ni le site des « Coquineries littéraires », l’émission pour laquelle elle lisait des textes érotiques, ni sa boîte mails. Ce qui s’était passé ce soir, c’était si déroutant. Devait- elle tenter d’entamer quelque chose avec ce « doux jeune homme » qu’elle avait surnommé « son savoureux » parce qu’elle se plaisait à croire qu’il avait bon goût dans les deux sens du terme ou continuer son histoire sulfureuse avec son Apollon, celui pour qui elle avait enregistré des extraits de l’Amante Venimeuse ?

Outre ses activités radiophoniques, son vrai métier, c’était prof de lettres dans un collège. C’est sans doute pour cela qu’elle avait un tel goût pour le choix précis des beaux mots, des tournures de phrases agréables. Le lendemain, elle avait une grosse journée et pas vraiment le temps de réfléchir à la question. Mais vendredi…. Elle pensait à son savoureux, à Apollon… complètement perdue. Ce n’était pas qu’une question de sentiments. Il y avait aussi et surtout le dilemme entre une relation virtuelle et une éventuelle aventure réelle. Qu’est- ce qui lui conviendrait le mieux ? Dans quoi pourrait- elle s’épanouir pleinement ? Et pourquoi pas les deux ? Un pour le plaisir brut, l’autre pour la douceur. Parce que dans le fond, ses projets de dépucelage intellectuel et sensuel qu’elle avait pour le si charmant jeune homme ne seraient- ils peut- être pas au goût de celui- ci… Peut- être avait- il quelqu’une de son côté... Oui, il avait été troublé mais que s’était- il passé dans son esprit ? Était- ce juste de l’excitation pour ce qu’il avait entendu ? Pour elle ? S’était- il vu « en situation » et était- ce cela qui avait eu un effet aussi dévastateur ?


Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche