Attaché

Une saga de AliceW - 2 épisode(s)

< Épisode précédent

4 minutes de lecture

Épisode 2 : Attaché : part.2

Là, attaché, nu, c’est sur You want it darker  de Leonard Cohen que la musique commence…. Et pas seulement la musique ….

Il sent sa présence… Elle s’approche, fait glisser ses mains lentement depuis ses chevilles et remonte jusqu’à son torse. A genoux entre ses cuisses écartées, elle glisse ses mains et ses avant-bras sur son corps frémissant… Ses seins effleurent sa queue bien tendue. Elle dépose un baiser sur le bout de son gland, et remonte avec sa langue le long de son torse. Arrivée à ses tétons elle les entoure avec sa langue, les pince du bout des lèvres, puis poursuit son chemin jusqu’à ses lèvres… Il va découvrir son goût sucré, légèrement alcoolisé, comme le bord du verre d’un cocktail. Elle glisse ses lèvres voluptueuses sur les siennes, elles s’effleurent, puis avec le bout de la langue elle vient caresser ses lèvres jusqu’à glisser sa langue contre la sienne, langoureusement leurs langues vont jouer ensemble.

Il sent un liquide froid parcourir le long de son torse jusqu’à son gourdin… Il sent sa langue suivre le chemin de ce liquide. Au goût de ses lèvres il devine qu’il s’agit d’alcool.

Arrivée à son gourdin, elle joue avec, avec sa langue autour de son gland, puis l’enfourne entièrement dans sa bouche. C’est d’une extrême lenteur et douceur qu’elle le suce. Du plus profond jusqu’au bout, elle engloutit cette queue raide. Elle prend son temps, Lui est attaché et ne peut rien faire… Ni partir, ni l’attraper, il est entièrement contraint et soumis.

Il gémit, dit que c’est bon, qu’il aime ce qu’elle lui fait….

Elle ne fait pas un bruit, monte jusqu’à ses lèvres, il sent son téton dur le long de sa bouche, il l’aspire… Lui aussi à le goût d’alcool et de sucre. Pendant qu’il tète son sein, elle le branle. Ses mains sont douces. Il lui mordille le seins.

Elle approche ses lèvres des siennes et fait couler de sa bouche l’alcool qu’elle lui réservait. Cette sensualité l’excite, il utilise ses autres sens pour la découvrir…. Il ne peut ni la toucher, ni la voir, ni l’entendre car elle ne fait aucun bruit volontairement. Il est comme une petite souris prise au piège entre les griffes d’une chatte perverse.

Il vient de déglutir cette gorgée d’alcool et devine la position dans laquelle elle vient de se mettre… Sa chatte est au dessus de sa tête, offerte à sa bouche à sa langue, qu’il glisse rapidement dessus. Elle est chaude, humide, dégoulinante. Pendant ce temps elle le suce, encore et encore, elle se stop net… Elle sent la pression monter, elle ne veut pas le laisser jouir maintenant …. Elle entend son râle de plaisir…. Elle aussi, a envie de gémir, mais elle se mord les lèvres pour ne pas faire le moindre bruit.

Elle vient s’empaler sur sa queue, elle ondule son bassin au-dessus de lui, il gémit, elle est dégoulinante….

Ses mains caressant son torse. Elle prend appui sur lui et soulève son bassin lentement pour faire glisser sa queue lentement dans sa chatte, elle monte et descend ainsi plusieurs fois.

Il se met à la supplier de le faire jouir… Elle ne répond pas… Elle change de position… elle s’empale sur lui, dos à lui, il ne peut qu’imaginer son cul offert face à lui.

Soudain il devine…. Il n’y a pas sa queue en elle… Elle s’est mis un plug dans le cul. A chaque mouvement de va-et-vient il sent sa queue frotter contre le plug. Il a envie de l’attraper par cul et la mettre à quatre pattes pour la défoncer. Mais il est attaché, il tire sur les sangles, lui demande de le détacher… Mais pas un mot, pas un bruit, elle veut le rendre dingue, le déchaîner de plaisir.

Il sent qu’elle change de position sans vraiment en changer. Elle glisse sa queue dans son cul. Elle a retiré le plug, il l’imagine cambrée, avec sa queue remplissant bien son cul.

Elle se déhanche au rythme de la voix suave et rauque de Léonard Cohen.

Il ne peut qu’imaginer la sensualité de la scène, de ses cheveux caressant son dos.

Elle se relève de cette position, il sent ses mains qui se mettent à le branler de nouveau… De façon plus intense, ses mains glissent, elle a mis de l’huile ou un gel…. elle lui masse les couilles. Elle attrape bien ses couilles, et glisse dessous, elle effleure sa peau, ce qu’il l’électrise.

Oui vas-y, j’ai envie de jouir, vas-y fait moi jouir, j’en peux plus, SALOPE !

Ses doigts continuent de descendre… ils arrivent à son oeillet, et commencent à le caresser, jouer avec, tandis que son autre main le branle. Elle sent son corps se crisper, elle glisse délicatement un doigt… il semble apprécier, elle prend son temps, et continue de le branler…. Elle sent qu’il se détend… En profite pour glisser un deuxième doigt….

Oh oui vas-y vas-y je vais jouir, ça vient, c’est bon….

Mais elle se stop..

Putain Salope, t’arrête pas

Il tire de ses quatre membres sur les sangles mais ne peut rien… Elle se replace sur lui, empale son cul sur sa queue…. D’un coup il entend… il entend le son de sa voix… Elle gémit, de plus en plus fort…. Lui, va se lâcher d’un moment à l’autre et remplir son cul de foutre chaud. Elle jouit, fort, intense…. Mais lui, n’a pas encore jouit…

Elle hésite à le laisser ainsi, frustré au plus haut point…

Ne fait pas ça Salope

Il sait qu’elle n’est plus sur le lit… Est-elle entrain de s’habiller pour partir… Il sent qu’on lui détache une cheville, puis un poignet….

Il ne laisse pas une seconde de plus pour finir de se détacher, et comprendre ce qu’il se passe…. Il ôte le bandeau sur ses yeux…

Il la découvre, là, lascive le long du mur, dans un petit déshabillé, en talons, maquillée, un verre à la main…

Il se jette sur elle, la plaque contre le mur.

Alors tu as bien joué avec moi…

Il attrape le verre qu’elle a à la main et le termine… Il constate à son regard qu’elle est légèrement enivrée… Il l’attrape par la taille, la bouscule sur le lit, il lui fait un rapide cunni, puis la retourne, elle est couchée sur le ventre, il la chevauche et la sodomise. Couché sur elle, il la pénètre, enfile sa queue au fond se son cul….. Il l’embrasse dans le cou, lui mordille l’oreille, elle gémit…. Il jouit…. Un long gémissement, son corps est crispé, raide, il prend le temps de bien la remplir…..

Son orgasme terminé, il l’embrasse dans le dos, et la caresse.

Merci ma jolie salope

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche