5 minutes de lecture

Au milieu de rien

Un mois éprouvant pour lui comme pour elle, ils se sont peu vus, entre un agenda bien rempli et un moral pas terrible.... c’est compliqué.

Mais là, elle a envie de lui, aujourd’hui, dès le réveil un frisson la traverse. Elle décide de lui écrire un petit message anodin. Un “salut” qui précède une petite photo coquine. s’en suit un échange de sms :

L: hummm j’en connais une qui est en forme

E: Très ….

L: ah oui

E: [envoie d’une vidéo de 20sec, ou elle se caresse les seins, les tétons bien durs]

L : hummm j’ai envie de te les pincer, de glisser ma queue entre tes seins

E: elle y fera des mouvements de va-et-vient, juste avant que ma bouche l’attrape.

L : j’aime quand tu me suces, quand tu me bouffe les couilles

E: quand ma langue se glisse le long de ta queue raide et qu’elle remonte à ton gland, pendant que mes mains s’accrochent à tes cuisses

L : Oh oui continue c’est bon… j’aime quand tu fais ça

E : tu aimes quand mes mains viennent glisser sur ton corps chaud, qu’elles caressent ton torse, que je remonte mon corps sur le tien faisant glisser mes seins durs sur toi…

L : jolie salope j’ai envie de te baiser, de te prendre …..

E : on se retrouve pour un "afterwork" ?

L : où ?

E : j’ai une idée ;)

L : dis-moi

E : à l’entrepôt de Buchy

L : mais il est vide … il n'y a plus de meuble..

E : Il y a de l’électricité ?

L : oui

E : Ok retrouve moi là-bas

L : heuuu, ok

Il a laissé l'entrepôt ouvert pour qu'elle y accède avant lui.

Elle lui demande de la prévenir quand il arrive, et avant de sortir de sa voiture !

Elle monte dans son ancien bureau, cette grande pièce vide et froide, il y fait quasiment nuit…. Elle allume le chauffage, branche une enceinte et d’un grand sac une grande toile qu’elle étend sur le sol, elle en sort une prise qu’elle branche, 3 min plus tard un matelas est là au milieu de cette grande pièce vide.
 

Elle se change.. met une tenue plus propice au jeu.

Il arrive, lui envoie un message pour lui dire qu'il est garé... Elle lui envoie le lien de cette histoire…… Elle sait qu’il est en bas dans sa voiture en train de la lire….. C'est excitant !

Elle entend la porte de l’entrepôt, elle l’attend en haut des escaliers… elle porte une jupe en cuir noir avec des boutons devant, des bas résilles, un haut blanc transparent et des escarpins noirs.

Il va pour monter dans le noir, mais une bougie est posée sur le sol, elle est allumée, un post-it est collé dessus : "prend-moi" . Il entend la musique, c'est Holiday, du groupe Scorpions "Let me take far away *"

*Laisse-moi t'amener loin d'ici

Il arrive devant elle, l'éclaire avec la bougie, il est quelques marches plus bas pour être à sa hauteur….. il voit ses seins pointus au travers de son haut. Il poses ses affaires dans l’escalier…..

Il glisse ses mains sur ses bas résilles, pose la bougie, déboutonne 3 boutons de sa jupe, puis un 4ème lui permet d’entrevoir qu’elle ne porte pas de culotte… il glisse alors un doigt dans sa chatte et découvre qu’elle est dégoulinante. Il monte alors les dernières marches, la fait reculer, l’attrape fougueusement par la taille, comme s’ils allaient danser. 

 Il la prend à pleine bouche et la plaque contre le mur. Il la retourne, les mains plaquées face au mur, il soulève sa jupe, lui attrape les fesses, l’embrasse dans le cou, lui mordille l’oreille…. elle entend qu’il défait sa ceinture et la fait glisser dans les passants de son jeans… soudain elle sent la ceinture glisser le long de ses cuisses, quand soudain elle sent le claquement de la ceinture sur ses fesses…. Sa respiration s’accélère, elle est très excitée…. Lui joue avec ses seins au-travers de ce haut transparent…. Elle commence à le déshabiller, le caresse, elle lui bande les yeux et l'entraîne avec elle dans son ancien bureau, il n’a plus aucun repère…. elle l’installe debout au milieu de la pièce… Il ne voit rien il entend juste la musique, il sent ses mains qui effleurent ses cuisses, elle lui tourne autour. Soudain il sent qu’elle le prend à pleine bouche. Elle le suce délicatement … elle arrête et lui dit de défaire son bandeau.

Là il la découvre... étendue sur un matelas, quasiment nue, ne portant plus que son haut transparent…

Il en revient pas… il lui dit qu’elle est dingue et qu’il adore ça…

Il se glisse entre ses cuisses la couvre de baisers de ses genoux à son puit d’amour, il continue à remonter pour venir jouer avec la transparence de son haut. Allongé sur elle, il joue avec ses seins. Elle, lui passe les mains dans les cheveux, elle sent son sexe dur effleurant sa chatte humide.

Et d’un coup elle sent qu’il la pénètre, sauvagement, d’un coup de reins. Elle expire un gémissement.

Elle entoure ses jambes autour de sa taille, elle accroche ses mains à ses biceps, il l’embrasse fougueusement pendant qu’il fait des va-et-vient en elle.

Elle le bascule sur le côté et lui passe au-dessus, elle le monte comme un cheval, elle glisse sur sa queue raide tandis que lui joue avec ses seins, il la caresse.

Elle se cambre au-dessus de lui, les seins pointant, elle se déhanche au rythme de la musique qui passe, jouant avec ses longs cheveux bruns.

Il décide de reprendre le contrôle, il l’a retourne brutalement, la met à plat ventre, plaque ses mains sur les siennes, l’embrasse dans le cou, dans le dos, puis lui soulève le bassin. Il la prend en levrette, se tient à ses hanches charnues.

Il la retourne, et vient caresser son clito avec sa langue, et se glisse au dessus d’elle, lui présentant sa queue raide, elle la saisit à pleine bouche. Les voilà partis pour un beau 69.

Il aime sa façon de le sucer. Il gémit, elle le caresse en le suçant. Elle a des spasmes de plaisir à son cunnilungus.

Baise-moi, lui dit-elle.

Il se retourne, la pénètre, “t’aimes ça ma jolie salope, t’aimes quand je te baise”. Oui elle aime cette parenthèse qu’il lui offre, déconnectée de tout.

Il sort la retourne, attrape le gel qu’elle avait pensé à laisser en évidence. Il le fait couler sur la raie de son cul, il vient l’étaler, en lui massant le bord de son petit trou, elle gémit, il glisse un doigt dans son cul...puis un second ça rentre tout seul, ça l’excite autant elle que lui…. Il échange ses doigts avec sa queue, il la sodomise, sa queue glisse lentement à l’intérieur d’elle.

Il la retourne, il veut voir son regard quand il la sodomise. il soulève son bassin et la prend, il lui dit de se caresser, de se masturber, il veut la voir jouir, l’entendre crier de plaisir, sentir son corps s’abandonner.

Elle va jouir, son corps se tend, elle s’accroche comme elle peut, elle jouit, elle crie, elle est en transe….. cet orgasme provoque chez lui une excitation qui va le faire jouir aussitôt… Son plaisir … se vider en elle, la remplir de son foutre chaud. Il crie de plaisir, c’est bon, il lui caresse ses cuisses, ralenti le mouvement et s’allonge sur elle.


Maintenant que tu as fini de lire rejoins-moi...

Écrire à AliceW

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche