3 minutes de lecture

Bikini azur

Ravissante demoiselle, je me permets de vous contacter pour témoigner toute l’admiration légitime que j’éprouve à votre égard en voyant votre si séduisante silhouette. Vous êtes une déesse fort attirante dans cette tenue dénudée azur qui vous sied à merveille. Je ne peux m’empêcher de contempler ce cliché fascinant qui procure un exquis émoi faisant frissonner tout mon corps et accélérer mon cœur. Vos yeux sympathiques, coquins, joyeux, me laissent penser que vous êtes une jeune femme fraîche, souriante et dynamique. Vos traits sont doux et harmonieux. Votre posture élégante et sexy traduit une envie de plaire qui n’est pas pour me déplaire et une féminité assumée. Votre haut de bikini laisse penser que votre poitrine est de taille parfaite, généreuse, galbée et ferme, idéale pour mes mains qui se feront un plaisir de découvrir vos tétons durcis de désir, oppressés par ce tissu inutile, ne cherchant qu’à être libérés pour exprimer toutes leurs émotions et leurs beautés.

Mes mains ont un désir fou de glisser délicatement dans vos cheveux bruns ténébreux et félins, de masser en douceur votre nuque, de s’attarder sur vos épaules pendant de longues minutes jusqu’à vous sentir totalement rassurée et détendue. Mon souffle chaud se rapprochera petit à petit, flânant dans votre chevelure, puis quelques doux baisers du bout des lèvres seront déposés dans votre cou aux effluves envoûtant. Une sensation de bien-être envahira nos corps, cette présence charnelle deviendra familière, vous prierez intérieurement pour que cette sensation de bonheur dure des heures, vous vous abandonnerez totalement à moi. Mes doigts continueront leurs parcours, éveillant vos sens, glissant lentement tout le long de votre dos qui se cambrera légèrement à mon contact. Vous fermerez les yeux pour mieux savourer ce moment de volupté lorsqu’un onctueux mouvement circulaire sur vos petites fesses sera orchestré par ma main aventurière et curieuse de découverte. La température augmentera entre vos cuisses, votre slip bleu tropique s’humidifiera, votre respiration se fera de plus en plus audible sous le désir. Ces caresses érotiques produiront leurs effets et continueront un certain temps. Jusqu’au moment opportun. Jusqu’au premier léger râle de jouissance.

Je serais alors de plus en plus entreprenant à votre égard, conscient de mon emprise, de ma domination sensuelle. Je me rapprocherai et vous pourrez alors deviner ma verge brûlante durcir contre vous. Vous prouvant ainsi mon attirance incontrôlable pour vos courbes. J’enlèverai alors ce haut de maillot complètement inutile et ma main baladeuse palpera vos seins pour votre plus grand bonheur. Mon index contournera vos mamelons dilatés, mon majeur titillera cette tétine gonflée enivrante. Puis du bout des doigts je pincerais en douceur vos gros tétons. Cet enlacement deviendra euphorique, torride. Vous pousserez alors un exquis petit cri d’extase. Vos joues deviendront écarlates, une chaleur intérieure vous envahira petit à petit. J’insisterai à nouveau. Vos gémissements s’amplifieront, s’accéléreront, s’intensifieront. Vous mordillerez vos lèvres rougies. Cette étreinte vous rendra folle, les pores de votre peau douce et hâlée se dilateront, le moindre petit poil de votre corps sera hérissé. Alors j’abandonnerai mon premier joujou pour me diriger vers le second, sous votre petite culotte.

Je grattouillerai votre petite touffe de poils que j’imagine comme j’aime, fine et ébouriffée, explorant brièvement la totalité de votre pubis puis m’amusant plusieurs fois à entourer mon doigt de quelques crins frisés comme pour vous faire languir, vous sentant de plus en plus impatiente. J’abuserai ensuite de votre petit bouton capricieux d’un mouvement circulaire tantôt lent tantôt rapide pendant quelques minutes. Votre petite chatte sera trempée et déjà bien dilatée, quelques gouttelettes de nectar divin s’échapperont même suite à toute cette agitation, coulant le long de vos cuisses. Votre libido deviendra trop extrême, la tentation deviendra tellement insupportable à maîtriser, à repousser. Votre langue glissant inexorablement de droite à gauche sur vos lèvres humides et sucrées. Malgré votre gorge serrée sous l’émoi, vous ne pourrez vous empêcher de me chuchoter : « J’en peux plus, prends-moi ! Fais-moi l’amour ! Fais-moi jouir ! » d’une petite voix charmeuse et sensuelle. Devant autant d’insistance, je ferai tomber votre slip jusqu’à terre, vous allongerais sur la margelle de la piscine, nos corps complètement dénudés caressés par les chauds rayons du soleil. Là, je découvrirai avec chance, ravissement et euphorie le paradis, votre clitoris voulant être chouchouté par ma langue tendre et appliquée, votre vagin fourmillant d’impatience d’être pénétré vigoureusement par mon sexe musclé et inoubliable.

Je pense que vous n’avez pas conscience à quel point j’ai hâte de vérifier, découvrir, partager tout ceci avec vous. Coquine comme vous semblez être, je doute nullement de votre complicité. À vous lire puis vous rencontrez ma déesse de l’amour. Je vous embrasse langoureusement…

Écrire à Marine_Livinhac

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche