1 minutes de lecture

Cher chuchoteur,

Si tu lis cette lettre en ce jour de Saint Valentin, alors tu partages sans doute ma solitude. Ne te m'éprend pas, je ne t'écris pas afin de partager les larmes de mon cœur. Tu ne peux pas le voir, mais c'est bien un sourire qui étire mes lèvres, encouragé par la douceur sucrée d'un verre de vin blanc qui m'accompagne pour la soirée.

En réalité, je me fiche pas mal de ces fleurs enrobées de chocolat mielleux, c'est d'une telle banalité ! Seule m'importe la véritable passion qu'aucun présent ne peut remplacer, celle qui résulte du don de soi-même. Comme tu peux t'en douter, il s'agit du ravissement que le plaisir charnel sait attiser jusqu'à embraser nos sens. Je sais que nous nous connaissons pas, mais quoi de mieux que de lier nos âmes et s'épanouir dans la jouissance ? Après tout, cette célébration peut être un prétexte afin de nous rencontrer et répondre aux désirs de l'autre.

Peux-tu deviner ce que je souhaite au travers de mes silences, interpréter le moindre de mes soupirs et lire entre ces lignes ? Je pourrais te chuchoter mes fantasmes inavoués, peindre les images qui s'impriment sous mes paupières ou prendre ta main afin de la guider. Si tu en faisais autant, ce serait alors facile de faire résonner notre plaisir, mais cela gâcherait ce moment privilégier. Pour cette fois, je voudrais utiliser toutes les secondes qui nous sont allouées afin de me délecter de ta présence.

Je veux te découvrir du bout des doigts, surprendre les frissons électrisant ta peau et sentir ton cœur battre plus fort à chacune de mes caresses. J'attendrai que tes lèvres laissent échapper un gémissement timide pour les capturer délicatement et m'enivrer de ton parfum. Les évènements prendront alors une tournure différente, mon corps ne résistera pas longtemps face aux appels du tien, surtout si tu commences à te jouer de ses faiblesses.

Les mots s'emmêlent dans mon esprit… J’ignore si c’est le vin qui m’enivre ou la fièvre d’une envie trop longtemps contenue… 

Dans tous les cas, sache que je suis prête à te désirer, chuchoteur, le temps d'une danse, d'une Saint Valentin ou d'une vie.

Crystal