Moins d'une minute de lecture

Chloé

*Jeune femme...

Jeune étudiante...

Ce matin,

Mon lit est tout sauf calme;

Ma main

Facilite

Et précipite

Ma détente.

*Salles de cours,

Amphithéâtres,

Je te vois ailleurs,

Je suis à l’École des Amours

Et je sens mon cœur battre;

Je me concentre,

Ah cette excitation dans mon bas-ventre...

*(Fais-lui signe de la main,

Souris-lui,)

Dans l'intimité de la chambre nuptiale,

J'ai commencé mes va-et-vient,

Armée de ton sourire d'un jour optimal,

Ce lit...

Je jouis...

Je t'en supplie...

*Il est tôt

Mais pas tard,

Je parviens à t'imaginer nue,

C'est si beau

De t'imaginer en petite tenue;

Ce regard,

C'est bizarre,

Tu me plais depuis l'autre soir.

*D'un tempo lent,

J'accélère

Et mon plaisir entre dans une autre dimension,

Je me fais patient

En attendant l'ultime sensation;

Je te préfère,

Je ne reviendrai plus en arrière,

Tu effaces celles (ces autres femmes) des années dernières.

*Je ferme les yeux...

J'aimerais tant que tu sois là,

Petite tenue, petite copine,

Rends-moi mieux, même amoureux

De toi;

Je donne de la voix,

Me voici presque dans l’au-delà...

*Ma verge de chair

Est à son apogée,

Je n'y peux rien,

Fais-moi abattre les frontières

Du plaisir, ce matin.

Ma protégée...

L'orgasme tant envisagé

Pourrait peut-être tout changer

*Parce que d'étudiante,

Je t'intronise

Maîtresse, déesse de mon lit,

Je t'intronise amante;

Je jouis...

Que ce plaisir s'éternise...

Mes caresses

Sont tes caresses.

*Point de non-retour:

Je ne me défilerai pas,

Je mets en scène

Mes cours de l’École des Amours;

Le sperme

Jaillit hors de moi,

Je donne de la voix;

Je ne sais pas comment je réagirai

En te voyant

Là-bas,

En vrai,

Chloé...