14 minutes de lecture

Clémentine...

Le récit que je vais vous raconter est une histoire vraie qui s'est passée il y a quelques années.

Tout d'abord je me présente, je m'appelle Yann, j'habite Toulouse et au moment où l'histoire se passe, j'ai 18 ans.

J'étais alors en terminale, nous abordions la fin de l'année scolaire, les invitations aux soirées entre camarades de classe fusaient dans tous les sens et mes parents, un peu plus relax me laissaient y aller sans trop poser de questions.

La veille de ma dernière épreuve, couché sur mon lit en pleine révision, mon téléphone vibre. C'était un sms de Clémentine... Clémentine... Je suis fan d'elle depuis le début de l'année. Pour vous la décrire, elle est assez grande, 1m70, de très jolies yeux bleus et des cheveux châtains frisés. Elle est assez fine mais un corps de sportive, de belles fesses et une poitrine généreuse. Je regarde sans plus attendre mon téléphone et je vois un peu déçu qu'il s'agit d'un sms groupé. Elle nous propose une soirée chez elle samedi, le lendemain de cette dernière épreuve pour fêter la fin d'année. Ses parents n'étant pas là du week-end, la maison est à elle et « compte bien en profiter ». Evidemment, je ne souhaite rater cette soirée pour rien au monde et répond du tac au tac : « Avec grand plaisir, j'emmènerai quelques boissons. Bisous »

Le lendemain, vendredi, c'est le grand jour. Après l'épreuve de math on s'attend entre amis devant le lycée pour discuter de l'examen. On est un petit groupe de 8 inséparables (4 filles, 4 mecs). Après quelques banalités sur l'épreuve, Clémentine nous dit que finalement ses parents sont partis un peu plus tôt et qu'on peut démarrer la fête carrément ce soir et squatter chez elle tout le week-end.

Julian et Pierre ne peuvent malheureusement pas être là ce soir mais confirme leur présence pour le lendemain. Sinon, tout le monde est d'accord pour démarrer dès ce soir.

Je dis à Clémentine que je rentre chez moi me changer et prendre quelques affaires et que j'arrive en fin d'après midi.

Dans le bus qui me ramène chez moi, je ne pense même pas à l'épreuve du bac que je viens de passer mais juste au week-end qui m'attends. L'idée de passer ces 2 jours chez Clémentine me plait énormément.

J'arrive chez moi, je fais mon sac, je prends quelques affaires, les 2 bouteilles d'alcool que j'ai acheté et je file à la douche. Sous la douche, je pense à Clémentine. De suite, mon sexe se durcit. Bien que je me sois déjà fait sucer par une amie il y a quelques mois (je vous raconterai l'histoire une prochaine fois), je suis toujours vierge. Rien que l'idée de passer ces 2 jours chez elle, de rentrer dans son intimité m'excite terriblement. J'espère certainement l'impossible. Je prends donc ma bite dans ma main et commence à me masturber en fermant les yeux. Je pense à elle, à ses seins qui doivent être superbe, à ses fesses qui attirent les regards de la moitié du lycée... Rapidement, le désir monte et j'éjacule dans un léger râle de plaisir.

Quelques heures plus tard j'arrive chez elle. Je découvre une villa vraiment sympa, très spacieuse avec une belle terrasse et une grande piscine.

Je suis le dernier arrivé, ce soir nous serons que 6. Il est 19h, on est tous là et Clémentine nous propose de boire l'apéro à la piscine. Je lui demande où est ce que je peux mettre mes affaires et surtout me mettre en maillot de bain. Elle me répond que juste en haut des escaliers, il y a une salle de bain et juste à coté sa chambre »

Je monte à l'étage et découvre la salle de bain. Hyper spacieuse. Je me change rapidement et en sortant de la salle de bain, par curiosité, j'ouvre la chambre de Clémentine. Grande chambre, mais un bordel sans nom. Ça me fait rire parce que cette chambre est à son image, un univers étonnant... Sur son lit des classeurs, des habits, des... sous vêtements... J'attrape ce bout de tissu jeté sur le lit, c'est un superbe string noir en dentelle. Mon sexe se dressa immédiatement. Quand tout à coup j'entends un bruit, je me retourne et tombe nez à nez avec Clémentine :

« Alors, tu as trouvé ? » dit elle.

Au moment ou elle termine sa phrase, elle voit que j'ai son string dans les mains. Je deviens rouge, je suis mort de honte... Elle peut clairement distinguer que mon sexe en érection dans mon boxer de bain. Il y eu un blanc, j'ai l'impression qu'il dure trèèèès longtemps, puis elle explose de rire et lance en se moquant de moi :

« Bah ca va je te gène pas ? »

« euh... C'est juste que c'était sur le lit et je voulais le décaler » lançais je maladroitement.

« Je plaisante t'inquiète, on y va ? »

« Ok, je suis vraiment désolé. Ne va pas croire que... »

Elle me coupa la parole et me dit :

« Non mais ça va t'inquiète pas, c'est qu'un string, tu as déjà dû en voir d'autres »

« Oui oui, évidement » répondis je en étant aussi convainquant que possible.

J'avais tellement honte, que j'ai débandé assez rapidement. On arriva à la piscine rejoindre les autres. Ils étaient tous déjà en train de boire une bière. Clem m'en servie une et je trinquais avec elle.

Je m'assis à coté de Chris, mon meilleur pot. Il le sait que je suis à fond sur Clémentine. On est un peu à part et je lui raconte ce qu'il vient de se passer. Il est plié de rire et me rassure en me disant que ce n'est pas très grave.

La soirée se passe super bien, vers minuit tout le monde est un peu saoul. Chris est en train de flirter avec Marina. A ce moment là, je suis seul dans la piscine et je les regarde avec petit sourire en me disant : « Tiens, y en a un qui va baiser ce soir ». Je le vois lui susurrer un mot à l'oreille, ils se lèvent et s'éclipsent...

A ce moment là, Clem rentre dans l'eau et vient discuter avec moi. Elle aussi a vu le petit manège de Chris et Marina. Elle me dit en se marrant:

- «J'espère qu'ils vont pas faire ça n'importe où, ces coquins ! »

- «Ah ça je ne sais pas, vu comment Chris est bourré, ça m'étonnerai qu'ils arrivent à monter les escaliers »

On pouffe de rire tous les deux et tout à coup elle m'envoie de l'eau dans la figure et s'enfuie à l'autre bout de la piscine en riant aux éclats. Après un temps de réaction, je nage vers elle et la saisie par la taille pour la couler. Je suis derrière elle et nos bassins sont collés l'un à l'autre, immédiatement, j'ai une érection prodigieuse, pour éviter qu'elle s'en rende compte je la lâche mais c'est trop tard. Elle enlève l'eau qu'elle a dans les yeux, se dégage les cheveux et me dit :

- « Ah bah je vois que tu encore excité... Comme tout à l'heure »

Je suis démasqué, elle a capté, faire l'innocent serait encore pire, alors autant en jouer. Je lui dis :

- « Ah ah, oui j'avoue. C'est un peu gênant mais c'est quelque chose qu'on ne peut pas maîtriser quand on est en face de quelqu'un de très attirant... »

Elle s'approcha de moi lentement, et mis sa main sur mon boxer pour toucher cette bosse. On était tous les deux dans l'eau mais nos amies Camille et Lucile était sur les transats justes à coté à discuter entre elles. On leur tournait le dos et de toute façon elles ne nous calculaient pas mais cette situation m'excitai encore plus.

Je lui dis doucement :

- « Ça va, je ne te gêne pas »

- « Bah attends, si c'est moi qui te mets dans cet état, j'ai quand même le droit d'en profiter un peu non ? »

- « C'est pas faux.. »

Elle baissa légèrement mon boxer pour faire sortir ma bite. Elle était dure comme jamais. Elle commença à me branler tout en continuant de discuter de tout et de rien pour ne pas éveiller la curiosité de nos 2 amies.

Au bout de quelques minutes, elle remit mon membre dans le boxer et me dit :

- « Rejoint moi dans la cuisine »

- « Ah ah très drôle, je bande comme un taureau et faut que je sorte de l'eau devant Camille et Lucile, sans qu'elle le voit »

- « Exactement... »

Sur ces mots, elle sortie de l'eau, proposa une autre bière aux filles, puis dit à voix haute pour que tout le monde entende :

- « Ah au fait Yann, viens avec moi, je vais te montrer la cave à vin de mes parents »

- « Ah carrément, vas y je te rejoins dans 2 minutes »

2 minutes... Le temps d'essayer de débander pour ne pas que les filles s'en rendent compte.

Je sortis de l'eau assez rapidement et essayant de me cacher du mieux que possible.

Je rejoignis la maison et quand je suis entré dans le salon, j'entendis Chris gémir comme un animal à l'étage. Dans ma tête, je me suis dit : « Tiens, il a puisé dans ses ressources pour monter les escaliers »

J'arrive dans la cuisine et je vois à ma surprise Clémentine qui avait fait sauter le maillot. Elle était toute nue devant moi. Exactement comme dans mon imagination : Parfaite.

Je découvris une superbe petite chatte parfaitement épilée avec un joli ticket de métro et une poitrine qui n'était pas spécialement énorme mais juste ce qu'il fallait et surtout qui avait l'air très ferme avec les tétons aux gardes à vous.

- « Pfiou, t'es juste magnifique », lui dis je.

- « Merci, t'es pas mal dans plus dans ton boxer un peu trop moulant » dit elle en rigolant.

- « Ah ah, très drôle, j'ai galéré à sortir de l'eau avec tes conneries »

Elle s'approcha de moi, baissa de nouveau mon boxer et se remit à me branler.

Je mis ma main sur ses fesses et l'autre sur son superbe sein droit. Je fis rouler son téton entre mes deux doigts et lui embrassa le cou.

Putain, qui aurait cru la veille que je serais avec Clem, dans sa cuisine à poil en train de me faire branler... Je n'en revenais pas. Je décidai de ne pas réfléchir et de profiter du moment présent.

J'étais bouillant, une sensation parfaite. J'aurais aimé que cela dure l'éternité.

On s'échangea un très long baisé, mon sexe plaqué sur son ventre et mes mains sur ses fesses.

Je la soulevai par les cuisses et la posa sur le plan de travail de la cuisine pour continuer notre baiser. Ma bite tellement dure était en léger contact avec sa fente. Le baiser devint de plus en plus fougueux, quand tout à coup nous fûmes déranger par un boucan bizarre venant de l'étage. On mit quelques secondes à comprendre que c'était le lit dans lequel Chris et Marina était en train de baiser qui cognait contre le mur. Vu l'intensité du boucan, ils devaient en être au niveau du bouquet final. Honnêtement, dans ma tête je me suis dis : « Wahou Chris, c'est un malade, ils vont passer à travers le mur ». Clem et moi partons sur un fou rire. Elle me dit :

- « Viens, on monte pour les espionner »

- « ah ah t'es une malade ! allez go! »

On monte les escaliers et nous arrivons devant la chambre mais la porte est fermée.

Nous sommes tous les 2 derrières la porte et Chris et Marina sont toujours sur la dernière ligne droite. Je prends la main de Clem et l'emmène à mon sexe pour qu'elle continue de me branler pendant qu'on les écoute. Ce qu'elle fit sans sourciller. Au bout de quelques secondes, Chris s'arrêta et cria à Marina: « Tiens prends la dans ta bouche », puis hurla de plaisir.

Clem morte de rire, s'arrêta de me branler et me dit :

- « Viens on redescend, faut qu'on se rhabille avant qu'ils sortent de la chambre »

Nous descendîmes et arrivé dans la cuisine, je pris le temps de la regarder se rhabiller. Elle mit son bas de maillot, je regardais ses fesses tellement parfaites et cette belle paire de sein.

- « Allez, arrête de me mater et remet ton boxer » me dit elle en se marrant.

J'entendis quelqu'un descendre les escaliers, je remis donc mon membre dur comme du granit dans le boxer.

C'était Marina, elle entra dans la cuisine et sursauta en nous voyant tout les deux.

- « Oula, vous m'avez fait peur, ca va ? » dit elle.

- « Bah oui, c'est plutôt à toi qu'il faut demander ça » répondit Clem avec un grand sourire.

Marina rigola timidement, et dit qu'elle venait juste prendre un verre d'eau. Elle se servit et remonta rapidement en esquivant nos regards.

- «Je connais bien Chris, a mon avis, ils vont pas trop dormir cette nuit » dis je.

- «Bah avec l'alcool qu'ils ont bu, c'est pas sur. On va retrouver les filles dehors ? »

- « euh... oui allez »

J'étais un peu déçu, j'étais tellement excité et ces petits attouchements d'adolescents m'avaient vraiment plu. J'espérais que ce n'était pas qu'un jeu de sa part.

On retrouva les filles au même endroit où je les avais laissés. On passa 2 heures à refaire le monde. Au bout d'un moment je dis à tout le monde:

- « Bon allez, je vais aller prendre une douche et me coucher. Clem, je peux dormir dans quelle chambre ? »

- « Le mieux, c'est que tu dormes dans la mienne. Je crois que tu sais où elle est. On partagera le lit si ça t'embête pas, j'ai pas encore préparé les autres chambres »

Je pris un air détaché et répondit :

- « Oui pas de soucis, allez je vous abandonne je vais me doucher »

Je fis un baiser sur la joue des 3 filles et je pris la direction de la maison. Sur le chemin, je n'arrêtai pas de penser aux doigts de Clem en train de me branler et immédiatement je me remis à bander. Je me dis « Rolala, je suis tellement excité, je vais aller me branler, histoire de me finir ». En montant les escaliers pour aller dans la salle de bain, je n'entendis plus de bruit dans la chambre de Chris et Marina., je me dis que le sommeil les avait finalement emportés.

Je pris quelques affaires dans mon sac et fila dans la salle de bain. Comme je vous le disais, elle était super cette salle de bain, une superbe douche à l'italienne et une baignoire d'angle très grande, on pouvait presque rentrer à 3 dedans.

Je fis couler l'eau chaude dans la douche et me brossa les dents.

Je rentrais sous l'eau et commença à me branler délicatement. Il ne me fallut que quelques secousses pour jouir. De très belles saccades de sperm furent expulsées de ma verge et s'écrasèrent sur la vitre de la douche. Un grognement sorti de ma bouche. Je nettoyai rapidement le sperm de la vitre, fini de me doucher et sorti.

J'étais en train de me rhabiller quand Clem entra dans la salle de bain sans taper. Elle referma la porte et commença à se déshabiller. Elle me dit :

- « Je crois qu'ils dorment les acteurs pornos »

- « Oui apparemment, j'ai sur-évalué les capacités de Chris » dis je en rigolant.

- « T'es déjà douché toi ? C'est con, je pensais que tu allais me frotter le dos » dit elle avec un petit sourire coquin.

Sans plus attendre, je me déshabilla de nouveau et la rejoignais sous la douche. Je me dis que j'avais bien fait de me branler. Ca ne m'empêcha pas de bander immédiatement.

- « Ah bah, toujours en forme à ce que je vois »

- « Vu que tout à l'heure tu as commencé un truc sans le finir, elle est toujours en attente » dis je en montrant ma bite.

- « Allez arrête, me fait pas croire que tu t'es pas branlé sous la douche quand tu étais seul » répondit elle en me faisant un clin d'œil.

Mon silence en dit long et elle se marra. Elle reprit :

- « T'as eu raison, ça durera surement plus longtemps »

Elle reprit mon sexe dans ses mains expertes et redémarra une branlette. L'eau coulait le long de nos corps, sur ses seins, sur ce ventre plat, sur cette petite chatte. C'était tellement bon. Je décidai moi aussi de passer à l'action. Je lui caressai les fesses et je l'embrassai fougueusement. Au bout de quelques secondes, je la prise par les hanches et la retourna. Je collai mon sexe sur ses fesses, bassin contre basson et avec mes mains je lui caressais la chatte délicatement. Mes doigts passèrent tout autour de sa fente, puis j'insérai un doigt. C'était tout nouveau pour moi et j'avais peur que mes gestes ne soient pas précis et agréable pour Clem. Insérer ce premier doigt fut facile, je sentais qu'elle mouillait abondement. Ça me rassura et j'en insérai un 2ème. Je commençais des vas et viens délicatement pendant que ma main gauche lui caressait les seins. Je la regardais, elle avait les yeux fermés et je savais que ça lui plaisait.

Sans changer de position, elle chercha mon sexe avec sa main droite, et l'emmena rapidement vers sa fente. Je compris ce qu'elle voulait. J'y avais pensé mais je n'avais pas osé le faire. Je pris le relais, elle posa ses mains contre le mur, tête baissée. Je pris mon sexe et le lui mis délicatement dans sa petite chatte toute mouillée. Une fois à l'intérieur, je posai mes mains sur ses hanches et entamai lentement un va et viens. Je sentis immédiatement qu'elle prenait du plaisir. Son bassin suivait mes mouvements et de petits gémissements sortaient de sa bouche. Je n'en revenais pas, j'étais en train de prendre Clem en levrette sous sa douche ! J'accélérai le mouvement et le son de cette levrette avec l'eau qui coulait sur nos corps était délicieux. Je sentais que j'allais éjaculer mais je voyais que Clem n'était pas rassasiée, j'essayais de me calmer mais rien n'y fit.

- « Oh Clem, je sens que ça vient »

- « Attend, c'est trop tôt, j'en veux encore » gémit elle.

- « Roooo je viens », je me retirai et éjacula au dernier moment sur ses fesses. De puissantes saccades qui s'écrasèrent sur ce magnifique fessier.

J'étais un peu déçu par ma performance, elle avait pris du plaisir c'est sur, mais n'avait pas explosée comme je l'aurais souhaité. Pendant que je lui nettoyait les fesses, elle reprit son souffle et dit :

- « Mmm c'était bon, dommage que ça n'ai pas duré plus longtemps. Mais tu me diras, on à le temps de recommencer ce week-end... »

- « Vraiment désolé Clem, tu m'excites tellement, que ce n'était pas facile de me contenir. »

- « Ah ah t'inquiète pas, j'ai kiffé »

Ca me rassura un peu, on se rhabilla et quittions la salle de bain pour aller dans sa chambre.

Je posa mes affaires dans un coin et me coucha dans le lit. Je senti un truc bizarre au niveau de mes pieds, je soulevai la couette et j'explosai de rire. Je sorti un gode qui était dans le fond du lit. Elle me regarda un peu gênée mais elle finie par suivre mon rire :

- « Rooh ca va, tu te branles bien toi » dit elle

- « J'avoue, mais je pensais pas tomber sur ça »

On discuta de tout et de rien, puis je lui avouais que j'avais eu le béguin pour elle toute l'année. Elle me dit qu'elle le savait, pas tant qu'elle l'avait remarqué mais parce queMarina le lui avait dit.

On discuta une bonne heure, puis on fini par tomber dans un sommeil profond...

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche