Correspondance

Une saga de Alvyane_kermoal - 4 épisode(s)

< Épisode précédent

2 minutes de lecture

Épisode 4 : Attache-moi

  • Vibrez pour la version audio de cette histoire

    Durée : 04:47 min

    Qu'il m'est doux de vous offrir ma voix pour lire notre correspondance... c'est votre émoi qui attise mes désirs et réveille mes sourires.Attachez-moi... je vous le dis....

    Écoutez l'extrait érotique

    Inscrivez-vous gratuitement pour écouter la version complète !

Mon tendre Dragon,

La journée est bien avancée et je suis tranquillement sur ce banc à penser à vous avec sur mon visage un petit sourire amusé. Les bruits des discussions des passants, le vrombissement des voitures ne peuvent de vous me détourner.

Je suis là. Je ne pense qu’à vous aimer. Ma fleur d’amour s’humidifie à cette seule pensée. Ce n’est guère raisonnable je le sais, mais que voulez-vous de votre corps je suis affamée.

Mon cœur s’emballe à l’idée de ce soir vous retrouver, que vos mains si douces, si fermes se perdent sur les rondeurs de mes hanches. Mon souffle s’égare en réalisant combien je souhaite que vous me possédiez. Comment puis-je expliquer cette félicité qui me gagne lorsque mes cuisses vous écartez, quand votre regard emprisonne le mien, que votre sourire se fait coquin… Et que soudain, votre tête vous plongez et de vos lèvres, mon clitoris vous vous mettez à téter. Les frissons qui me gagnent sont les ondes d’un plaisir attendu, que vous seul pouvez de par votre présence m’offrir, émerveillement absolu. J’ai la raison qui se fait la belle, qui voudrait venir à vos pieds pour que je vous ensorcelle et vous fasse bander.

Ma langue douce et rebelle se dit qu’elle serait bien à vous caresser le gland, à tourner tout autour de lui pour le faire palpiter et prendre vie. Mes lèvres souhaitent tout autant faire glisser votre hampe jusqu’au fond de ma gorge maintenant. Une ivresse m’envahit qui me fait hoqueter d’envie. Mes mains se crispent sur mes genoux, alors que je voudrais être devant vous. Me laisserez-vous vous offrir mon corps ? Je souhaiterais que ce soir votre bouche me dévore. Laissez-moi crier, hurler mon plaisir, mes mains liées, les cuisses écartées. Par pitié, laissez-moi pleurer de jouissance et de douleurs lorsque vos dents se planteront dans ma chair aux douces saveurs.

Je ne vous demande que d’accepter mon abandon entre vos draps, sentir vos griffes qui se planteront dans mes bras. Ne plus pouvoir bouger et vouloir me déchaîner ne fera que grandir notre folle insatiabilité. Je veux vous entendre gronder alors que de votre queue de sang gonflée, vous me limiez et me possédiez. Pas de fausse pudeur, ce n’est plus l’heure ! Alors ainsi nue et entravée, je veux que vous fassiez de moi tout ce que vous voulez, il va de soi.

Ruisselante me voici sur ce banc, le souffle court rêvant d’une nouvelle nuit d’amour. Vous aimez une insolente qui ne sait se faire dompter que par vos caresses et vos yeux bleus passionnés. Peut-être devrez-vous me fesser, me posant sur vos genoux les mains toujours dans mon dos, liées ? Je serais bien en mal de vous le reprocher, moi… qui aime si bien vous chercher… pour mieux vous faire dresser ce pieu de chair tant convoité.

Mon tendre dragon, je me dois de vous laisser et cette lettre de vous l’envoyer.

Votre sorcière très indisciplinée.

Écrire à Alvyane_kermoal

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche