14 minutes de lecture

Désirs d'amants

Je me gare dans cette petite ruelle que je connais si peu mais qui m’apparaît si familière. Je sors de la voiture et me dirige vers l'escalier. Plusieurs marches montées, et me voici sur le palier, devant ta porte. Je frappe, je t'entends t'approcher et puis m'ouvrir. Le deuxième rendez-vous est enclenché...

Ton visage m’apparaît en grands sourires échangés suivis de mots, afin de s'approcher sans se heurter directement à notre univers masqué. Juste deux bises me suffisent pour enclencher ces souvenirs effleurés. On se désire sans se le dire. Des discussions autour d'un verre et de petits joints partagés. Qu'il est bon, ce doux moment, et plus il dure, plus il attise le désire de t'approcher. Par les cartons enroulés par mes soins, puis par les tiens, on se partage la blanche fumée qui vient adoucir nos esprits en effleurant nos jolies lèvres observées et assécher nos bouches attirées. A cet instant, je plonge mes yeux sur ta bouche dans le désir de l'embrasser. Est-ce un désir à assouvir ? Tes yeux deviennent rapidement deux aimants brûlants sur les miens. Ma langue tourne sur elle-même, elle vient humidifier mes lèvres, que je mordille inconsciemment. Mes yeux sur ta délicieuse bouche réveillent lentement la partie délicate et intime de mon corps enivré. Mon cœur y bat très fort, et mon ventre papillonne. J'attends le mouvement de ta part qui offrira à notre flamme l'étincelle de jouvence. Tu me proposes un autre verre, et je l'accepte. Quand tu te lèves, je me lève. C'est l'ouverture ...

Mes lèvres derrière toi s'approchant de ta peau douce et délicate, tu te tiens debout devant moi. Ma respiration sur ton cou vient éveiller quelques frissons sur ta nuque délicieuse. J'y vois mes fantasmes exaucés. Tu tournes ta tête quand je t'embrasse dans le cou et passe mes mains sur ton ventre. Tu es surprise mais pas vraiment, tu me connais. Tu te retournes en me souriant et en me soufflant quelques mots d'invitation à continuer ce petit jeu qui te séduit. J'approche ma bouche vers la tienne pour la prendre avec gourmandise, nos corps frissonnent. Nos lèvres se rejoignent, nos langues s’enlacent, nos bouches s'aspirent de désirs. Baisers intenses, désirés, assoiffés de salive délicieusement échangée. Ma main s'invite sous ton pull afin de rejoindre tes collines. Le grain de ta peau me rend félin et par mes ongles, je te tiens. Je glisse un doigt sous tes dessous pour prendre à pleine main ton sein. Une vague de chaleur inonde mon corps frémissant. Je te sens désireuse en proie. Je touche la pointe de ton sein, je la titille avec douceur et fermeté entre l'index et le majeur. Je te sens vibrer de désir. Mon sexe se durcit contre toi. Ma main t'invite à le toucher, sous mon jean serré, il se tend. Ainsi, tu le sens chaud et rudement excité. Ta main le caresse tendrement, au travers du tissu tendu. Tu me souris d'un air coquin, ce qui m'excite davantage. Tu sers tes doigts sur mon chibre qui se gonfle et se tend. Nos baisers s'emballent tellement notre plaisir est indomptable. J'englobe avec mes lèvres ta langue et je la suce langoureusement. Puis, à ton tour, tu suces la mienne en imaginant mon bel objet que tu caresses de ta main. Très excité et palpitant, à découvert, je te désire, dévorée...

Retirant vivement tes habits, j'embrasse ton cou et tes épaules, puis je m'invite sans limite à descendre ma langue sur ton corps. Ma langue dévale en douce chaleur le col nuptial de ta poitrine encore recouvert de dentelle. Au travers du tissu, mes dents s'invitent à mordiller tes deux cerises excitées. Passant de l'une à l'autre en lion, je dévore et lèche tes dunes maintenant dévoilées. Ma main curieuse et excitée dégrafe ton jean, puis se glisse sur ta douce culotte en soie. Je pose chaleureusement mes doigts sur ton tendre bijou tout chaud, puis le caresse de haut en bas au travers de la douce soie, jouant le rôle de barrière entre toi et moi. Ta petite fente effleurée commence à s'ouvrir sous la danse de mes doigts. Je la sens chaude et désireuse de m'accueillir sous ce voile. De l'autre main, j'ouvre mon jean puis invite la tienne sur mon hôte. Ta main l’attrape fermement, puis de mouvements de haut en bas, tu me caresses merveilleusement. Une décharge électrisante envahit ma verge dure et chaude. Je gémis de désir et te serre fort contre mon corps. Mes muscles se raidissent, ton bassin se cambre, on se désire comme jamais. A cet instant, mes doigts vibrent sur ton bourgeon emprisonné, quand la chaleur de ta jouissance déborde au travers du tissu. Je te sens humide et glissante, tu me rends tendu et puissant. D'un coup, je t'allonge sur le lit, puis je retire ton pantalon. Je m'agenouille entre tes cuisses afin d'y plonger mon délice. Entre la soie de ta culotte et la chaire de tes cuisses, mes doigts soulèvent ta culotte et ma langue s'avance lentement. Au creux de ta somptueuse vallée, délicieuse et toute glissante, à pleine bouche, je t’engloutis indolemment puis je te déguste pleinement. Entre mes lèvres, j'aspire ta framboise toute tendue et la lèche avec delicatesse. Je l'aspire fort, puis la bouscule avec le bout vif de ma langue. Ma salive la fera glisser afin de mieux la dévorer. Je masse tes seins à pleine main et branle mon sexe de l'autre main. Ta chatte est divinement exquise. Puis je bascule tous tes sens, en infiltrant ma langue en toi. J'avale ton goût qui me rend fou. Mon appétit est fleurissant. Comme un esclave pour sa maîtresse, je me soumets à ton plaisir. Tes jambes tremblantes se referment, je les retiens de mes épaules afin d'insister sur ta fleur, ouverte à moi, si savoureuse. Ton corps s'emballe de plaisir quand ta bouche me désire en vain....

Mon chemin de langue sur ta fente toute ouverte remonte vers ton nombril, puis vers ton ventre. Une fraîche traînée de salive se glisse sur ta délicieuse peau, entre tes deux jolies collines. Puis, au creux de ton cou, mes lèvres s'ouvrent pour te lécher avant de m'offrir à ta bouche. On se dévore avec la langue par des baisers chauds et gourmands. Tu prends mon érection en main quand tu me branles vers ta bouche. Je pousse un soupir de plaisir quand tu l'approches de tes lèvres. Je tombe de plaisir en te laissant aller à ton intense désir de me sucer. Avec ta main, tu me masturbes fermement en approchant ta bouche pulpeuse et désireuse sur mon gland doux et brûlant. Au bout de mon gland énervé, je sens une vague de chaleur. Quand tu englobes avec ta bouche l'extrémité de mon pubis, mon torse dénudé se raidit. Cette formidable sensation vertigineuse fait battre mon cœur dans ta bouche, comme si je m'apprêtais à jouir. Je me retiens, mais quelques gouttes de ma jouissance assaisonnent ta douce salive. Je brûle mes yeux, en admirant ton savoir-faire. Ta bouche m'enveloppe petit à petit, au plus profond de tes entrailles et ta main entoure ma barre humide et glissante de plaisir. C'est un délice de regarder mon chibre tendu s'enfoncer presque en entier, atteignant ta gorge profonde. Mon gland se gonfle et se dégonfle, à chaque fois que tu l'aspires fort. Je sens le jus monter en moi. Je contrôle mon envie de jouir tellement ton appétit est voluptueux. Je tiens ma jouissance dans mes bourses remontées. Tu les attrapes avec ta main et tu les pétris ardemment. Je n'en peux plus, tellement mon plaisir est intense. Tu continues à me sucer, de plus en plus vite et profond. Je sens ma jouissance arriver, comme si déjà elle jaillissait et remplissait ta bouche exquise de ma semence, en abondance. Mais il n'en est rien, je me retiens, tu m'engloutis presque en entier, jusqu'à me faire perdre la tête, jusqu'à te faire perdre le souffle. Ma verge me brûle, mon ventre palpite de plaisir. Une coulure blanche et brillante dégouline le long de tes doigts, je me retiens, je me retiens, je me retiens. Ce long moment de frissons convulsifs me donne envie de te faire jouir. Alors je me retire de ta bouche pour t'embrasser avec fougue.

Je dévore ta bouche comme un fruit juteux et sucré, tout en avalant ta salive délicieuse. J'y sens le goût de ma semence, et ça m'excite énormément. Je me plonge une nouvelle fois entre tes cuisses, avec ma bouche, je te dévore passionnément afin de te prendre toute ouverte. Je te déguste à pleine bouche, intensément, mon appétit est prédateur. Avec mes lèvres j'englobe ta chatte toute entière. Je me redresse, caressant mon pieux dans ma main, et je l'oriente entre tes cuisses. Je crache sur mes doigts pour enduire mon gland de salive glissante. Puis je le pose sur ton clitoris tout gonflé. De gauche à droite, vivement, je le titille fortement. L'extrémité de mon pénis, mouillé par ma salive glissante te fait jouir d'un vif plaisir. Tes cuisses s'écartent, ton ventre bouillonne, quand je le glisse doucement dans ton orifice doux et chaud. Lentement je l'invite ainsi, entre tes lèvres délicates, puis doucement tu le sens envahir ton intérieur qui se remplit de ma chaleur. Je tombe mon torse sur tes seins et mes mains serrent tes épaules, quand je t'embrasse avec passion. Puis, entièrement, je t'envahis d'un coup de rein. Tu gémis d'un intense plaisir, quand tu serres mes fesses de tes mains. Mon sexe dur et vigoureux bat fort tout au fond de ton corps. Tu te sens entièrement comblée de chaleur et de volupté. Mes reins donnent des coups durs et vifs qui te submergent de chaleur. Ensuite, tu ressens la chaleur envahir le haut de ton corps. Je te pilonne tendrement, puis, comme un lion mort de faim, je mors ton cou avec mes dents et te bouleverse brusquement. De plus en plus fort, en cadence, mes va-et-vient entre tes hanches te font sentir de grands frissons. Plus rien ne me retient en toi, tu me sens buter dans ton ventre, jusqu'à te claquer l'entrecuisse, pour que tu jouisses avec ferveur. Des «  flops  » et «  flaps  » emplissent nos ouïes d'excitation, je claque ta petite chatte ouverte par mon jeu de pieu ambitieux. Tu cries encore.

Je me redresse et je te mate. Je vois ton corps se cambrer, je mate ma barre comme une épée entrer et sortir de ton corps. Ta chatte rasée est magnifique, j'ai trop envie de la lécher. Je retire mon glaive vigoureux pour la bouffer sans retenue. Je l'ouvre et y plonge ma langue au plus profond de ton plaisir. Puis je t'aspire de toute ma bouche et je sens ton clito durcir, entre mes lèvres toutes mouillées. C'est un délice de t'avaler, de t'aspirer, de te lécher. Je me régale une seconde fois de ton bijou avec grâce. Tu te redresses pour m'observer. Nos yeux se rencontrent excités, par cette gourmandise incessante. Tes yeux jubilent sur ma bouche qui emballe ta chatte de baisers. Je lèche tes cuisses et puis ton ventre, puis tes tétons avec passion. Plus rien ne pourra m'arrêter, je suis comme une bête affamée. Je te retourne, puis je te prends à la limite du violent. Ton cul claque fort sur mon bas ventre. Ta petite chatte est toute humide et je la lime avec honneur. Je lèche ton oreille et te mords. La vision de ta bouche ouverte me donne envie de te croquer. Tes cris sont comme des étincelles qui allument en moi le désir de te culbuter davantage. Je continue, sans m'arrêter, tu sens mon pieu tout excité te pénétrer avec puissance. Je passe ma jambe entre tes cuisses afin de m'enfoncer en toi, au plus profond de ton bas ventre. Enchevêtrés, nous sommes l'un dans l'autre. Je tiens ta jambe sur mon torse et je m'avance. J'entre mon barreau en entier, et je te bute au plus profond. Tu me ressens entièrement, tellement profond que tu frémis. On se regarde, on se sourit et on s'embrasse en profondeur. Tu gémis, tu trembles et tu jouis, je me retire puis t’envahis, puis me retire, puis te pilonne en profondeur. Encore une fois, je te dévore, puis te culbute avec force. De ma bouche à ma bite passe ta chatte à de multiples reprises, d'un jeu de passe-passe qui te gâte et te rend dingue de plaisir. A de multiples reprises, je te renverse et te bouscule avant de me laisser aller à ton désir de me faire jouir …

Tu invites ta bouche à m'offrir l'orgasme suprême. Je te regarde et tu m'excites. Ta bouche s'ouvre sur mon sexe, afin d'accueillir la jouvence de mon plaisir le plus brûlant. Tu me branles avec insistance. J'imagine déjà ma semence recouvrir ton joli visage. Mais rien n'y fait, je n'arrive pas à me laisser aller vers la décharge de mon dernier soupir. L'alcool, les joints, et nos ébats sont parvenus à t'épuiser. Je tombe essoufflé contre toi et tu t'endors comme apaisée. La nuit est presque terminée, tu dors, moi je reste éveillé. Je suis là, juste à tes côtés, un peu frustré ne n'avoir su me délivrer.

Je sens ta peau contre la mienne dans ton petit lit tout serré. Je suis encore tout excité et j'ai envie de vivre l'orgasme. Tu es si belle à mes côtés, j'ai encore envie de ton corps, envie de tes lèvres envoûtantes. Je pose ma main sur tes cuisses et je commence à me branler. Je repense à la dernière fois, la première nuit qu'on a passée à faire l'amour, dans ce même lit. Je prends plaisir à me toucher, à tes côtés, en revivant l'instant passé. Je revis cette scène si présente, au même endroit, avec la même odeur, la même chaleur ... et toi, juste à côté de moi. Ainsi, à tes coté, je commence à me caresser, afin d'atteindre mon orgasme. Je me remémore nos souvenirs ...

"Nous avions fait l'amour des heures et tu allais me faire monter. Tu branlais fermement mon sexe en le frottant à ton téton. C'était très excitant et agréable au point de me faire jouir à en mourir de plaisir. Ainsi, tu insistais avec aisance, quand j'ai senti la sève monter. Mon corps en entier me brûlait quand, avec une douce habileté, tu frottais mon gland sur ton sein, prêt à gicler sur ton téton. Une décharge de vingt mille volts vint envahir tout mon corps. Je sentis mon jus exploser comme un geyser enflammé. De magnifiques giclées de sperme chaud jaillirent pour arroser ta bouche, ta joue, tes seins, et mon torse dénudé. Soulagement et gratitude firent glisser nos corps immergés sous la chaleur de mon orgasme. Mon torse recouvert de mon sperme, tu vins y déposer ta joue et t'y plonger, comme apaisée. Sentir ton visage reposé sur ma semence alléchée, me combla d'une ivresse renversante".

C'était si bon que j'ai envie d'y replonger, afin de jouir à tes côtés. Je me touche près de toi, je jouis entre mes doigts, quand toi tu commences à ronfler. Tes ronflements me font sourire, car il sont signe d'apaisement. M'étant caressé à l'instant, en repensant à ce délicieux et intense moment, mon torse est recouvert de jus. Je me caresse doucettement, afin d'étaler ma crème chaude offerte à toi en abondance. Puis, je me colle contre ta peau, afin de t'offrir ma semence. Délice intense de partager dans ton sommeil, nos souvenirs dans mon orgasme. Je me sens bien pour m'endormir, collé et glissant contre toi…

Réveil douceur… On se câline dans l'odeur de notre nuit joliment arrosée. Quelques baisers, puis on se lève afin de déguster un café chaud bien mérité. Tu me dis que tu es désolée d'être tombée avant la fin. Je te réponds que ce n'est pas grave car j'ai tout de même pris du plaisir. Nous sommes tous les deux satisfaits de cette belle nuit dégustée. Je te propose un doux baiser et tu l'acceptes sans hésiter. Je te serre fort contre mon corps, nous sommes rapidement attirés et excités. Afin de te faire pardonner, tu commences à déboutonner mon pantalon pour y plonger ta main qui vient me relever, puis commence à me palper le sexe à nouveau très vite excité. Ta bouche m'embrasse avec fougue, puis se dirige vers notre alliance. Là, tu commences à me chauffer et je ne peux rien retenir. Tu t'assoies juste devant moi, tu le mets directement dans ta bouche en me suçant avec bonheur. Tu y mets toute ta volonté, afin de me faire perdre pied. Sans me retenir, je lâche tout dans une belle giclée accueillie par ton appétence. Que dire de plus, tu es si douée et si exquise. Tu as su me combler pour jouir, avant même de te voir venir. Ta bouche est un délice suprême.

Tu me proposes une douche. Je sors de ta chambre et rentre dans ta petite salle de bain. Je me dénude, encore émoustillé du plaisir que tu viens de m'offrir. Une fois déshabillé, l'eau tiède coule sur mon corps. Je repense à ta peau, ta bouche et tes yeux désireux. Mon sexe se durcit quand je le savonne de mes mains. Encore un doux plaisir ravive mes pensées. En savonnant mon torse, je pense à ma jouissance que tu as si bien goûtée. En savonnant mes fesses, je repense à tes mains qui les serraient si fort quand je te pénétrais. Et en me savonnant l'anus, je revisionne le tien. Puis, je me rince et me sèche.

Je sors de la douche et rentre dans ta chambre. Je te prends dans mes bras et te serre fortement. C'est agréable d'être contre toi. Mon ventre papillonne, et nos ébats sont encore présents. Je t'embrasse encore, dans ta bouche délicieuse, j'y goûte mon fantasme. Je passe ma main sous ton pull et j'attrape tes seins. Je glisse l'autre sous ta culotte pour la glisser entre tes fesses, et y caresser ton étoile jamais encore visitée. On se serre fortement. Ta main passant sous ma chemise recouvre mon torse de frissons. J'introduis un bout de mon doigt dans ton anus alléchant. Tu es surprise mais satisfaite. Tu viens frotter ta main sur mon sexe emballé à travers mon jean serré. J'ouvre ma braguette quand tu m'offres un joli sourire. Tu m'invites près du lit et t'assois de nouveau. Tu branles avec soin mon sexe tout juste savonné dans ta main puis tu l'englobes en entier, je jubile de bonheur. «  Deux pipes en moins d'une heure !  » Tu me pompes fortement comme une petite poupée qui veut me faire gicler. Je vois mon sexe entrer, puis sortir de ta bouche. Ta main le serrant fort l'astique avec vigueur. J'attrape ta tête entre mes mains, je prends ta bouche à coups de reins. Je te remplis jusqu'à la gorge et te relâche doucement. Tu continues à me sucer, en m'aspirant tout entier et tu me branle avec honneur. Je te regarde et tu m'excites. Je sens que je vais exploser. D'un coup, je lâche ma semence. Ta bouche l'accueille avec bonheur en l'avalant avec surprise. Je suis comblé et honoré. Une goutte brillante arrose tes cheveux libres et décoiffés. Je ne dis rien, t'imaginant découvrir cette petite trace de moi devant ta glace de salle de bain. Petit clin d’œil gardé en moi rien que pour toi.

Ainsi je dois rentrer chez moi et te laisser après ces deux «  cafés gourmands  » et cette nuit si délicieuse. Des souvenirs plein la tête, des sensations plein les entrailles, inoubliables... 

Écrire à Desir

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche