3 minutes de lecture

Détour par le jardin villemin

En ce début de printemps, il faisait beau à Paris. D'un naturel plutôt timide, je me sentais particulièrement confiant en moi, j'aime cette sensation, je pourrai soulever des montagnes lorsque je suis dans cet état. Je décide de faire un petit détour en passant par le jardin Villemin. Il fait beau et j’ai envie de profiter du soleil et voir un peu de nature avant de travailler. Il n'est pas encore 10h mais déjà quelques personnes sont installées sur l'herbe et profitent du soleil, mon regard croise celui d'un blonde vêtue d'un chapeau et de lunettes de soleil. Elle me lâche un sourire, le genre de sourire qu'une bonne amie vous ferait en vous reconnaissant

Sans savoir qui c’est, je me dis qu’elle doit me connaitre et m'approche d'elle. Je lui demande naïvement :

- Salut, on se connait ?

Elle explose de rire. Je me sens gêné et me rend compte qu'en fait elle ne me connais pas du tout. Et que je passe pour un dragueur un peu banal J'essaye bêtement de m'expliquer :

- Désolé, je... la manière dont tu m'as souris m'a fait penser que tu me connaissais. Ton visage me rappelle quelqu’un..
- Je comprends, c'est moi qui suis désolée

Elle enlève son chapeau et ses lunettes. Elle continue de sourire en bombant discrètement son torse. Debout devant elle le point de vue est parfait et je ne peux m'empêcher de jeter un oeil à son décolleté. Je sens dans sa façon de se comporter qu'elle est heureuse de la situation. Stressé et intimidé par se qui dégage de son comportement, je décide quand même de m'asseoir près d'elle.


Elle se colle immédiatement à moi et commence à m’enlasser. La surprise venant s’ajouter au stress, cela me paralyse un instant. Sa confiance en elle, le contact de sa poitrine, me plait et m’excite. Elle me caresse doucement la joue avec sa joue, mon nez avec son nez. Sans s’embrasser, nos lèvres se touchent, légèrement entrouvertes je peux sentir sa respiration qui doucement s'accélère. Mon coeur se mets à battre plus fort et mon excitation se matérialise. 

Maintenant sur moi, elle se frotte à ma jambe, sa bouche proche de mes oreilles, je profite de ses gémissements qu’elle essaye de garder discret. Très excitée, à ma portée, j’ai l’intime conviction que je pourrais faire ce que je veux d’elle. J’ai tellement envie de la baiser sur le champ. Je sais qu’elle n’attends que ça. Je regarde un peu autour de moi. Pas grand monde ce matin, un mec seul qui prend un café, et un couple qui discute..

Je glisse ma main sous sa jupe, écarte sa culotte sur le coté et commence à la caresser, elle est trempée. Je continue. Elle gémit un peu plus, un peu plus fort. J’en n’en peux plus, mon sexe n’a jamais été aussi gonflé de toute ma vie. Je baisse un peu mon pantalon pour le libérer et me sentir plus à l’aise. Sa jupe me recouvrant personne ne peux voir ce qui se passe réellement. Elle se frotte maintenant à mon sexe. Sa chaleur m’irradie tout le bas ventre.


Lorsque je rentre en elle, c’est incroyable... Elle accélère le mouvement. C’est maintenant impossible de ne pas se rendre compte qu’on baise. Le mec seul nous regarde avec insistance. Le couple semble un peu gêné mais regarde aussi de temps en temps. Cela nous excite.

Tout en continuant ses mouvement, elle se caresse. Mes mains sur ses fesses je glisse mes doigts un peu partout. J’ai l’impression de la connaître depuis toujours, de faire exactement ce dont elle à envie. Elle va jouir rapidement. N’en pouvant plus, je lâche tout. Je tremble de tout mon corps. J’ai des frissons partout. Son visage contre le mien, je profite de ses derniers gémissements de plaisirs. Je sens mon sperme couler lorsque sa chatte se contracte sur mon sexe. J’ai encore envie de la baiser. Je pourrai la baiser toute la journée

Elle me regarde avec un regard mi fière d’elle mi coupable:

 - Oh putain, qu’est ce qui s’est passé ?
 - Je ne sais pas mais je suis content d’avoir croisé ton chemin
 - Contente que tu te sois arrêté… Comment t’appelles-tu ?
 - Jean-Baptiste et toi ?
 - C’est un secret, au revoir Jean-Baptiste !

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche