5 minutes de lecture

Elle & Lui, dialogue

ELLE a joui en enlevant ses souliers ! Elle en a poussé de longs soupirs de satisfaction

En lui disant qu’elle aimait infiniment qu’il la fasse sourire. Elle ne lui a pas demandé de la faire jouir.

Elle aurait pu lui dire : « Fais-moi jouir avec ta langue… » Alors, il lui aurait dit un poème…

LUI : J’ai faim ... ! Mon appétit est vif

J’ai faim... J’ai froid, sans Elle

J’aurai faim, et froid... Faim et soif et froid et brûlant d’ardeurs

J’aurai mal... Et je serai vide et seul sans toi souffrant les plus délicieux maux de l’absence, moi qui suis plein de toi

ELLE : Je me sens Amoureuse de tes mots, d’une voix sûrement ... De mots ... Dits ... Et non-dits ... ! Perdue, toute seule, à la croisée des chemins

LUI : Les chemins qui se croisent ne doivent pas être décroisés, seules tes jambes peuvent l’être !!!

ELLE : A la croisée de nos chemins parallèles … Sans toi pour me tenir la main, me tenir la main, me tenir par la main, autant que par la fleur de mes seins, ou par les brins de mon gazon

LUI : Oh, comme j’aimerais que tu sois avec moi, sur moi, en moi.

Partager avec toi toutes ces merveilles ...Te faire découvrir des endroits que tu ne connais pas encore

Chanter en Italien, te faire chanter ... Ne serais-je pas ton professeur ?

ELLE : Me pendre à ton bras ...

Parcourir les ponts, les ruelles ...

En te murmurant à l’oreille ...

LUI : … Des choses que je sais ... que je sens ...

ELLE : Car je te connais. .. et même je te devine, oui, mais je crois surtout que je te pressens …

Et plus tard, dans la chambre ...

t’offrir mes seins, mon ventre, mes flancs ...

t’offrir mon entrecuisses ...

Te laisser découvrir mon profond sillon…

LUI : te regarder m’ouvrir tes cuisses, ton regard implorant que mon visage s’y enfouisse…

ELLE : Pour que tu t’y glisses, découvrir sur l’étoffe de ma culotte mes senteurs de femme

LUI : Te caresser ... Te mordre ...

Pétrir tes épaules de danseuse, tes cuisses. ..

Te couvrir de baisers ...

Glisser le long de ton corps ...

ELLE : Glisse doucement, lentement, glisse toi encore, patine sur mon corps ! T’apprendre à aimer ce que j’aime..

Torture tendrement mes seins, tu sais que j’aime tant cela…

LUI : T’apprendre ce que j’aime, découvrir ce que tu aimes, ce que tu as toujours rêvé vouloir aimer ...

ELLE : Je veux qu’un jour tu aies envie de me dire : "Je nous aime ..."

Je ne veux pas d’une relation ordinaire ...

LUI : Je veux une relation hors de l’ordinaire, je veux n’importe quelle relation qui ne soit pas mièvre, ni vulgaire ni inutile ni en demi-teinte

ELLE : Je veux une relation qui enrichisse, qui fasse décoller et le cortex et les sens.

Je veux que le matin, au réveil, tu puisses voir mes yeux, mon sourire ...

Même si je suis loin de toi ...

LUI : Tout comme je veux que tu découvres et redécouvres mon regard quand tu ouvres les yeux, je veux qu’à ton réveil, chaque matin, tu aies envie de prendre ton petit déjeuner assise toute nue devant moi, que tu ressentes une intense envie te tordre le ventre, je veux que les désirs que tu éprouves, toutes les formes de désirs, t’embrasent la tête et t’inondent les cuisses

ELLE : Je veux tant sentir que tu as hâte d’entendre ma voix ...

LUI : Je veux que ma voix te berce et te fasse frémir, qu’elle TE caresse ou TE cingle

ELLE : Je voudrais ton sourire en m’imaginant, nue, sous une chemise à toi,

Bien trop grande pour moi ...

Me penchant contre toi

La chemise s’entrouvrant ...

Sur mes seins, sur mon ventre ...

Je désire tant t’enivrer de mon odeur, de mes effluves ...

LUI : offre moi tes odeurs, tes senteurs, ose me révéler les parfums de ta chatte, ses saveurs lorsque tu es excitée comme une chatte en chaleur,

je veux à nouveau respirer tes aisselles et redécouvrir leur musc ambré, j’attends que tu m’offres sans pudeur les effluves de ton cul ...

ELLE : Je brûle que tes mains me caressent ...

Avec une infinie tendresse.

Puis, qu’elles s’emparent de mes fesses.

Et me plaquent contre Toi.

Je rêve que tu enfouisses ta tête dans mon triangle d’or.

Je veux ta confiance, ton abandon, aussi fort que le mien,

Je veux que tu offres tes fesses à ma perverse tendresse

LUI : dehors, dedans, dans les rues, sous un bois, au cinéma, au fond d’une ruelle …

Laisse-toi envahir par cette douce chaleur

Cette brûlure qui réveille tes sens endormis

Laisse-toi bercer par mes mots à toute heure

nous ...sur notre petite nuage !

ELLE : Je veux sentir le désir parcourir ton corps, enflammer ton cœur comme ton esprit.

Que ton sexe frétille dès que je m’approcherai ...

Que ton anus frissonne…

Laissons –nous envahir par cette frénésie.

Cette osmose qui nous relie.

Laissons-la s’immiscer doucement en Nous.

Toi qui doute encore de moi parfois.

toi et moi sur notre doux nuage !

LUI : Que ton sexe coule dès que tu m’aperçois, même de loin !

Que jamais je ne sois pour toi assez proche.

Je veux que nous soyons Passion.

Que nous soyons Fusion.

Je veux que nous nous désirions.

Bien au-delà des mots ... Bien au-delà des gestes ...

Laisse-toi envahir par cette tendresse.

Mes caresses tant voulues

Laisse-les atteindre ton coeur avec adresse

Toi qui avais peur de l’inconnu !

Toi et Moi sur ce petit nuage !

ELLE : Que nous soyons amants, amoureux, complices ...

Que nous soyons rhapsodies, symphonies, cantates ...

Que nous soyons notes, et silences ...

Qui prolongent les notes ...

Que nous soyons poèmes ...

Que nous soyons violons ...

Jouant à l’unisson ...

Laissons-nous envahir par ce bien être

Ces instants de complicité

Laissons-les en toi et moi naître

Toi et Moi prêts à nous envoler !

Toi sur un petit nuage !

Laisse-toi envahir par cette chose

Ce brasier au creux de Toi

Laisse-le se raviver pour que cette Aventure éclose

Toi qui tendrement, délicatement n’a plus froid !

LUI : Je veux, je voudrai parfois que tu sois sans culotte pour que tu te sentes offerte.

Attise mon corps, couvre le de tes désirs, inonde moi de tes envies, et de ta jouissance, frotte ta chatte à mon torse, à mes lèvres,

viens sur moi, accroupie, marque mon corps des traces de tes envies mouillées que ton sexe coule dès que tu m’aperçois, même de loin !

Que jamais je ne sois pour toi assez proche ...

Je veux que nous soyons Passion ...

Que nous soyons Fusion ...

Je veux que nous aimions nos jeux tendres et audacieux ...

Bien au-delà des mots ... Bien au-delà des gestes ...

Que nous soyons amants, amoureux, complices ...

Que nous soyons rhapsodies, symphonies, cantates ...

Que nous soyons notes, et silences ...

Qui prolongent les notes ...

Que nous soyons poèmes ...

Que nous soyons violons ...

Jouant à l’unisson ...

Ô, combien j’aspire à te faire terriblement frémir, languir, tressaillir tes fesses, ma promesse !

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche