Emma, sans pudeur

Une saga de 09yfits - 4 épisode(s)

Épisode suivant >

5 minutes de lecture

Épisode 1 : Naissance d'un fantasme

Le réveil sonne, j'ouvre les yeux et le repousse de 10 minutes. Je pense à cette journée qui m'attends, un départ en vacance avec la femme qui partage ma vie. Je tourne la tête et la regarde en train de dormir. Emma, 20 ans, une chevelure brune magnifique, elle est grande, fine, et nue sous la couette. Moi, Antoine, 29 ans, blond, grand, et se lève pour préparer le petit déjeuner.

Mais revenons un peu en arrière, quelques mois auparavant, nous faisons les boutiques ensemble et avons repéré un jolie haut blanc pour elle. Arrivant dans les cabines d'essayage je m'assoies devant sa cabine et attends de la voir dans sont potentiel jolie nouveau haut. Après quelques minutes, elle entrouvre le rideau de la cabine et me demande de venir voir. Curieux, je me lève et passe la tête dans la cabine. Elle me regarde et me dit :

-C'est dommage il est tout transparent, regarde on voit mon soutif à travers.

Elle, étant très pudique, je comprend pourquoi elle ne souhaitait pas sortir de la cabine. Le dessin de son soutien-gorge se laissait transparaitre à travers le tee-shirt.

En plaisantant je lui lance :

-Moi j'ai une idée mais ça ne va pas te plaire…

-Quelle idée ? Me demande-t-elle.

-Tu ne mets pas de soutif en dessous, comme ça, on ne voit rien, lui dis-je avec un sourire.

-BIEN SÛR ! Me balance-t-elle sur un le ton le plus ironique possible !

Je ris puis retourne m'assoir pour la laisser se changer.

En sortant des cabines je la sens très déçu et lui demande ce qui ne va pas, ce à quoi elle me répond ;

-Je suis vraiment déçu je le trouvais magnifique…

-Si tu veux, je te l'offre et si tu le trouves trop osé tu pourras l'accompagné d'un gilet !

Elle me sauta alors dans les bras en me remerciant avec un doux baiser que j'aime tant.

Arrivant à la maison, je m'allonge sur le canapé après cette longue journée de shopping, je savais que j'allais avoir le droit au rituel du défilé de tous les achats du jour de ma copine.

Elle arrive avec une jolie robe simple qui lui arrive aux genou et se regarde sans le grand miroir du salon, puis avec son nouveau short et débardeur, puis enfin avec son nouveau jean ainsi que son nouveau haut blanc…

Je me relève interloqué et remarque qu'elle l'a essayé sans soutien-gorge. Elle se regarde longuement devant son reflet et me dit :

-C'est vrai que ça n'est pas très choquant.

Elle avait la lumière du soleil qui l'éclairait beaucoup et en regardant son image dans le miroir je remarque alors que ses tétons se distinguent très clairement au travers du tee-shirt grâce à toute cette luminosité. Le fait que cela ne la choque pas m'excita énormément.

-Il est vraiment très beau, je le mettrai demain pour notre balade, me dit-elle en repartant dans la chambre.

Nous avons pour habitude le dimanche de nous promener aux alentours de chez nous car nous habitons une belle région proche de la mer. L'idée de me promener avec ma copine vêtue en transparence commençait à me trotter dans la tête. Les gens verront sa poitrine, depuis un an que nous sommes ensemble, il n'y a que moi qui l'ai vu… Je ressens un mélange d'excitation et de jalousie, peut-être même de peur. Puis je reviens à la raison en me disant qu'Emma est la personne la plus pudique que je n'avais jamais vu et qu'elle ne mettra jamais ce haut et optera pour un pull qui cachera son magnifique bonnet C.

Le lendemain matin, après avoir déguster un petit déjeuner copieux, nous nous décidons à nous préparer. En sortant de la douche j'enfile un jean puis un tee-shirt, il fait beau dehors et la température affiche une vingtaine de degrés. Emma est encore dans la salle de bain à se préparer. Je décide d'aller mettre mes chaussures en l'attendant. En me relevant je l'aperçois marchant vers moi, portant fièrement son nouveau haut…et là, stupeur totale, elle portait son nouveau haut sans soutien gorge, je sens alors un picotement au niveau de mon bas ventre, une excitation incroyable m'envahir. La femme que j'aime, la femme la plus magnifique au monde a mes yeux allait exhiber timidement ses attributs devant les passants que nous allions croiser… Je ne sais pas quoi dire, je sens mon sexe se durcir et je n'ose rien dire de peur qu'elle se change. Je réfléchis quelque seconde et décide de faire comme si de rien n'était.

Nous montons dans ma voiture, le soleil brille et la température est agréable ce qui me permet de de décapoter ma voiture. Sur la route qui mène à la côte je ne rate rien du spectacle qui se passe a coté de moi, le soleil transperçait son tee shirt laissant se dessiner la forme de ses magnifiques seins. Chaque bosse sur la route était un régal…

Arrivant sur le parking de la petite ville en bord de mer, nous descendons de la voiture et je commence à percevoir des petits regards en direction d'Emma, le mari d'un couple d'une quarantaine d'année avait l'air absorbé par ce qu'il voyait. En arrivant sur le petit chemin qui longeait la plage nous croisons beaucoup de monde dû au beau temps, je scrute chaque regard qui se dirige vers Emma et cela m'excite comme un fou, je ne comprends pas vraiment pourquoi, mais je ressens quelque chose d'exceptionnel. Plus nous marchons plus j'aime ce qu'il se passe et j'ai comme l'impression qu'Emma y prend du plaisir. Nous décidons de nous assoir sur un banc lorsqu'un homme d'une soixantaine d'année s'assoie à coté d'Emma et commence à nous demander si nous connaissons bien la région. L'homme ne s'était pas arrêté là par hasard, ses yeux passaient plus de temps sur les seins de ma copine que sur ses yeux.

-Nous sommes d'ici, nous habitons à 5 kilomètre dans les terres, répond Emma avec un grand sourire, absolument pas perturbée par ce qu'il se passait.

-Dans ce cas, vous n'avez pas besoin de moi ! Je vous laisse les jeunes, nous dit-il en regardant une dernière fois ce que lui offrait Emma.

Cette situation a encore créé un cocktail d'excitation et de jalousie, je ne sais plus ou j'en suis. Nous nous sommes remis à notre promenade et maintenant nous devons être à une centaine de personnes aillant vu la poitrine de ma magnifique compagne et mon taux d'excitation était à son comble. Après une petite heure de ballade, nous décidons de rentrer à la maison afin de nous reposer avant la reprise du travail demain.

Au volant je n'arrête pas de penser à ce qu'il vient de se passer, pourquoi suis-je autant excité par cette promenade, pourquoi voir ma Emma s'exhiber ainsi m'a procuré tant de plaisir… Je ne le savais pas encore, mais je venais de mettre le pied dans un nouveau fantasme qui n'allait faire que s'accroitre et je n'étais pas au bout de mes surprises…

La suite au prochain chapitre. 

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche