3 minutes de lecture

Envie de me faire baiser

  • Vibrez pour la version audio de cette histoire

    Durée : 06:22 min

    Et si on prenait un peu l'air ? C'est toujours la délicieuse Shannasha qui vous raconte cette rencontre imprévue en deux amants au parc.

    Écoutez l'extrait érotique

    Inscrivez-vous gratuitement pour écouter la version complète !

La porte claque, Stéphane vient de partir. Interrompant un rêve très agréable où j'étais en train de me faire baiser par cet étrange inconnu rencontré près du canal.. Je suis en retard et je n'ai pas vraiment envie de me lever. Je préfère continuer mon rêve, mes seins sont durs, mes lèvres gonflées et ma chatte déjà bien humide. Je me caresse...


 Ça ne suffit pas j'ai envie de plus, cela fait des mois que je ne me suis pas faite sauter. J’aime Stéphane mais niveau cul, ça ne marche plus. Je repense à ma copine Chiara qui me raconte sans arrêt ses histoires. Elle ne se gêne pas pour tromper son copain avec des mecs différents : "Ça nous aide". Est-ce que cela ne nous aiderait-il pas aussi avec Stéphane si je m'autorisais un extra ? De toutes façons j'en ai trop envie, ça doit être le printemps, ou le manque.. ou les deux. Je ne sais pas ce que j'ai. Je suis incontrôlable. Il faut que je me fasse défoncer. 


Il fait beau, c'est parfait, j'enfile une jupe et un débardeur légèrement provoquant puis fonce au parc tout proche. Je m'installe dans l'herbe et scrute discrètement les alentours à la recherche d'un mec mignon. Je me demande comment je vais faire. Comment l'aborder ? Comment le ramener chez moi ? Peut-être vaudrait t'il mieux aller chez lui ? Ou à l’hôtel ? J'adore les hôtels, ça m'a toujours particulièrement stimulée. Je verrai bien, j'improviserai. Un mec arrive, un café à la main, marchant d'un pas pressé. Plutôt mignon à première vue.. Je m'emballe, peut être un peu trop. Je lui souris, sourire crispé... merde.. Il détourne le regard et s’assoit un peu plus loin. Il faut que je me détende un peu.

Le temps de me décider d'aller lui demander une cigarette (faute de trouver meilleure approche, je déteste le manque d'originalité !), cet autre mec arrive, plus vieux, la trentaine bien passée mais plutôt très charmant. Marchant d'un pas lent mais sûr. Un visage fin, de beaux yeux clairs, une barbe courte. Je lâche mon plus beau sourire, naturel cette fois. Il s'approche et me demande :

- Salut, on se connait ?

Nerveuse, je ne me peux m'empêcher de lâcher un rire mais cela me détend. Finalement, ne pas être original n'empêche rien. Le simple fait qu'il ait le cran de venir vers moi m'a séduite instantanément. Il a dû penser que je me foutais de lui et semble maintenant plus du tout sûr de lui, se confondant en explications farfelues. Un timide qui ose, je fonds littéralement.

J'ai peur qu'il reparte mais non, il s'assoit. Trop loin à mon goût, je me colle à lui sans contrôler quoi que ce soir, mes bras l'enlace. Je me surprends moi-même. Je ne suis pas du genre à prendre des initiatives mais ce type me plaît vraiment et j'ai envie qu'il abuse de moi. Je suis bien obligée de prendre les devants, après tout c'est moi qui ai envie de baiser, pas lui. Pas encore.

 

Je flirte en me collant à lui. Doucement ma respiration s'accélère, je n'en peux plus… Je l'imagine me plaquer contre le sol, me tenir les poignets, m'empêcher de bouger, m'écarter les jambes et me baiser comme jamais il a baisé une fille avant. Le chevauchant, je frotte lentement ma chatte à une de ses jambes. Je sens son sexe dur sous son pantalon, il semble énorme, je vais prendre cher et cela m'excite davantage. 

Il glisse sa main sous ma jupe et commence à me caresser et me doigter. Pas si timide le monsieur ! Il sort finalement sa queue. Je la prends immédiatement et la glisse dans ma chatte. Ho putain, heureusement que je suis bien mouillée, elle est énorme et tellement dure, ma chatte est ravie, depuis le temps qu'elle attendait ça !

Je pousse de petits cris de plaisir. Le mec avec le café me regarde interloqué. Je le fixe, lui fait un petit clin d'oeil. Le pauvre, je crois qu'il ne réalise pas à côté de quoi il est passé. J'aimerai qu'il nous rejoigne, qu'il se mette derrière moi et sodomise l'animal en chaleur que je suis. Au moment où cette pensée me traverse l'esprit je sens quelque chose rentrer dans mon anus, cette fois c'est trop, je m'envole.

 Je jouis une première fois. Je pense qu'il s'en rend compte et jouit à son tour. Il tremble ! Je n'ai jamais vu ça. Il doit vraiment être au 7eme ciel. Je ne pensais pas qu'un mec pouvait réagir comme ça. Je me sens belle et désirable. Irrésistible. Mon excitation revient rapidement. Je vais jouir une deuxième fois. Sa bite est encore bien dure, je ne sais pas comment il fait ça mais j'en profite. Je n'ai plus de cerveau... Je me laisse aller, cette fois je jouis encore plus intensément. Depuis le clitoris, la sensation descend jusque dans mon vagin que je sens se contracter de plaisir. Ho putain que c'est bon. Mais pourquoi n'ai-je pas fait cela avant ? Chiara à tellement raison, on n'a qu'une vie, pourquoi se contenter d'un seul mec ?

Redescendant lentement sur terre. Je reprends conscience de la réalité.

- Oh putain, qu'est ce qui s'est passé ?

Il me regarde d'un air béat. Je lui demande machinalement son prénom, il me demande le mien. J'ai encore envie de jouer, je ne lui donne pas et m'enfuis d'un pas rapide, le laissant la queue à l'air au milieu du parc !

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche