1 minutes de lecture

Épisode 3 : Dessert

13h58

"Ahlala Paul tu manges toujours aussi lentement tu es toujours le dernier du resto que j attends avant d aller faire ma plonge. Tu m'as déjà mise en retard"

"Je sais. Désolé"

"Tu vas etre encore en retard au boulot en plus"

"Ma patronne m'a donné mon aprés-midi"

"Ah bon ? En quel honneur ?"

"Si tu savais..."

"J'aimerais bien savoir"

"Vaut mieux pas"

"C'est dommage"

"Je croyais que tu étais en retard pour ta plonge"

"Je disais ça pour t'embêter. Aprés c'est sûr je suis seule même le cuistot est parti mais bon au moins je suis tranquille je bosse a mon rythme"

"Ah oui ça doit être cool. Personne sur le dos pour t'embêter"

"Tu veux que je te fasse une confidence ?"

"Des fois je me mets toute nue, je me mets la musique a fond et je fais la plonge a poil en dansant"

"Tu dis ça pour me faire marcher"

"Non pas du tout. Ce sont les restes du temps oú je faisais du strip-tease"

"Je ne te crois pas"

"De quoi ? Que je fais la plonge dénudée ou pour mon passé de strip-teaseuse ?"

"Les deux !"

"Tu veux des preuves ?"

"Ah bon ? Parce que tu en as ?"

"Non pas vraiment"

"Bon ben voilà. L' affaire est réglée. Tu ne peux rien prouver"

"Détrompe-toi. Je peux"

"Comment ?"

"Vu que ta chef t'a filé ton aprés-midi tu n'as qu'à rester avec moi et tu verras bien"

"C'est-à-dire ?"

"Tu vas t'asseoir bien gentiment sur une chaise et me regarder faire mon numéro. Je vais mettre une musique sensuelle genre Joe Cocker. Je vais me poster devant toi. Je vais enlever mes chaussures puis laisser tomber mon tablier à terre. Mon tee-shirt va se faire la malle et tu te rendras compte que si tu vois pointer mes tétons à travers lui c'est parce que je déteste porter des soutifs. Puis ma jupe va tomber à mes pieds afin de dévoiler un string à dentelle rose que je garderai longtemps en dansant autour de toi pour te faire languir de savoir à quoi ressemble mon abricot, ce fruit auquel tant d'hommes ont voulu goûter. Tu y goûteras peut-être toi aussi si tu es sage. Je virevolterai autour de toi dans le plus simple appareil mais tu n auras le droit de toucher qu'avec les yeux. C'est moi qui viendrai à toi et quand je l'aurai enfin décidé tu pourras faire ce que tu veux de moi"

"Ca me va. Allons-y"