2 minutes de lecture

Isatis-le voyage II

......Après avoir posé la pomme recouverte de cyprine sur la table de nuit, je ne pu m'empêcher d'empoigner la brosse à dents électrique qui devait sûrement appartenir à mon colocataire. Je commençais alors par m'amuser à toucher mes tétons avec le dos de la brosse à dents. Les vibrations faisaient littéralement bander mes tétons, et je sentis une chaleur encore plus intense entre mes jambes. Lentement, je m'amusais à les masser, autour du téton d'abord, puis dessus, puis je passais à l'étape supérieure en les pinçants violemment. Mes tétons meurtris pointaient outrageusement, et redemandaient des caresses. J'enfonçai donc mon téton gauche dans la brosse tournoyante tout en descendant le long de mes hanches. Je mouillais beaucoup, et mon clitoris réclamait des caresses.. je décidais alors de tester cette petite machine sur mon clitoris afin de découvrir de nouvelles sensations. À vrai dire, je n'avais jamais eu l'occasion de tester un  vibromasseur, hélas trop chers pour une étudiante... le dos de la brosse à dents de mon colocataire encore inconnu dansait autour de mon clitoris, s'attardait sur mes petites lèvres, et osait s'aventurer à l'entrée de mon vagin. Les vibrassions augmentaient mon plaisir, et je sentais de la cyprine couler entre mes fesses. La mouille entre mes fesses me donna alors l'envie de me caresser l'anus. Je pensais alors au pauvre colocataire, mais l'envie était trop forte ! L'outil s'aventurait alors autour de mon anus, et les vibrations me dilatèrent  assez pour que je passe mon index. Lentement, je caraissais l'entrée de mon petit trou encore vierge pour y insérer le bout du doigt, tout en continuant d'utiliser la brosse à dents autour de celui ci. Mon jus m'avait permis d'entrer facilement, et me donnais envie d'essayer de nouvelles choses. Je n'avais encore jamais testé la sodomie, mais j'aimais beaucoup m'insérer quelques doigts pendant que je me masturbais.

S'en était trop, il fallait que je m'occupe de mon clitoris ! J'appuyais alors doucement sur ma petite boule de chair avec le dos de l'objet électrique. Waouh, je n'allais pas tarder à jouir grâce à cet outil  ! Je mis mon pouce à l'entrée de mon vagin pour constater que je mouillais abondamment.. si seulement j'avais un gode... 

D'un coup, je décidais de tourner la brosse à dents du côté poils, et commençais à caresser mon clitoris. Prise de spasmes, j'arrêtais pour recommencer aussitôt. Quelque secondes plus tard, je senti comme une envie d'uriner, accompagnée d'une énorme bouffée de chaleur, je ne pu m'empêcher de lâcher prise pour jouir en criant. Quelle fut ma surprise quand je remarquais les jets d'un liquide transparent asperger  mes draps ! 

Encore sous le choc, je pu constater qu'une flaque importante recouvrait maintenant mon protège matelas, je cru d'abord que c'était de l'urine, mais après avoir senti le liquide, je me rendais compte que j'avais joui pour la première fois comme une femme fontaine. Mon vagin était rempli de cyprine,  qui coulait maintenant le long de mes cuisses. Je n'avais qu'une seule envie, recommencer pour accentuer ce plaisir qui m'étais jusque là inconnu.. 


À suivre....