3 minutes de lecture

J'ai faim de toi

LUI Comme tu m'excites, j'imagine ta belle peau. Le contraste sur ta robe. Tes gémissements. Je veux pouvoir glisser ma langue sur ton corps appuyé contre de la pierre froide. Tu sens ma bouche brûlante sur toi. Je peux goûter aux premières perles ruisselantes sur ton sexe. Tes seins appuyés contre la pierre, tu poses tes mains sur tes fesses. Je vois tes longs doigts marquer la peau blanche... Tu les écartes.

ELLE Tes mains se crispent sur mes hanches.

LUI Tu te dresses sur la pointe des pieds.

ELLE Je commence à haleter un peu. Il fait froid. Mais j'ai confiance en toi pour t'occuper de moi et chauffer mon petit cul.

LUI Je descends jusqu'à tes chevilles, remonte jusqu'à ta belle chatte maintenant trempée. Ta joue est contre la paroi. Tu es haletante.

ELLE Tu mets un doigt dans ma bouche et tu t'amuses à le faire glisser.

LUI Ma langue remonte, sur l'intérieur de tes cuisses, puis j'appuie fermement le plat de ma langue sur ton sexe que je fends. Je monte jusqu'à ton petit trou noir qui frissonne.

ELLE Ma bouche est attirée, indéniablement.

LUI Je me branle lentement en pensant à ma langue allant et venant entre tes doigts, ta petite chatte et ton joli trou du cul. Je salive abondamment, et pousse mon visage contre toi. Tu gémis, tu me dis des mots crus.

ELLE Je me demande par quel trou tu vas commencer. Moi je veux juste que tu me baises. Et peu importe où. Fort. Profondément. Jusqu'à ce que nos corps glissent et dégoulinent de sueur, de cyprine, de salive et de sperme.

LUI Je glisserais un doigt dans ta chatte, le porterais à ma bouche. Je me délecterais de ton jus. Comme tes mots sont bons. Je voudrais pouvoir te baiser, là, contre un mur. Je me souviens de l'odeur agréable de ta sueur, du goût exquis de ta chatte.

ELLE Je voudrais que tu me prennes bien fermement contre le mur.

LUI Et maintenant que j'enfonce ma langue dans tes jambes que tu as décidé d'écarter un peu plus, je mets mon pouce dans ton cul.

ELLE Mille fois oui. Aucune possibilité de t'échapper. Aucune envie de le faire, non plus. Tu l'aimes mon cul ?

LUI Je veux le sentir sous ma langue, sous mes mains.

ELLE Tu commences par une bonne fessée... Je me cambre...

LUI Je veux le revoir, le pétrit, le lécher, saliver dessus, cracher dedans.

ELLE Cela te rend fou. Je te demande de recommencer. De marquer mes fesses de ta main experte.

LUI Je veux claquer mon sexe bandé comme jamais contre ton cul encore blanc.

ELLE Tes cinq merveilleux doigts.

LUI Oh oui je te fesse, je suis bouillant.

ELLE Cette main...

LUI Le son produit par ce claquement m'excite au plus haut point. Ta voix entre deux gémissements m'électrise.

ELLE Je demande encore. Tu es surpris par cet appétit.

LUI Je regarde encore une fois tes longues jambes si douces... Je colle mon visage contre elles. Je matte ton cul. Je sens ta chatte ouverte. Je te mets encore une grosse fessée.

ELLE Qu'ai-je donc fait ?

LUI Tu me fais trop envie. Je veux sentir ton petit trou autour de mes doigts. Pendant que ma queue glisse sur ta langue.

ELLE Ta délicieuse queue. Plus ou moins délicate selon ses caprices. Comme faite pour moi.

LUI Je perle d'excitation. Tu es sûrement l'une des demoiselles les plus charmantes que j'ai rencontrées. Tant par tes envies que ton corps et ton visage. Je voudrais te goder pendant que tu me suces...

ELLE À genoux. Mon regard planté dans le tien. J'attends que tu m'accordes cette divine sucette.

LUI Je veux caresser ton visage avant de te la soumettre. J'imagine mon gland posé sur ta langue que tu tires. Je me caresse lentement ainsi.  Tes yeux me fixent. Tu es bonne à mourir. Je sens que je vais gicler comme rarement. Tu es belle. Au moment de jouir je tirerais sur ta queue de cheval ; et mon sperme coulerait sur tes lèvres, abondamment, sur ton visage, dans ton cou.  Salope, tu es belle. Ta petite chatte mérite bien des doigts... Je veux la voir ouverte et luisante. Oui, je veux voir ça. J'ai faim de toi.


Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche