7 minutes de lecture

Quelle soirée !

C'est l'anniversaire de mon chéri et je veux vraiment lui faire plaisir ce soir. Nous sommes en route pour le restaurant et j'ai mis ma plus jolie robe, je me suis pomponee comme jamais. Moi qui suis plutôt naturelle d'habitude, je me suis maquillée, apprêtée. J'ai mis de la belle lingerie et je suis très excitee à l'idée de faire passer à l'homme que j'aime une soirées inoubliable pour son trente cinquième anniversaire. 

Mon mari est un grand et massif rugbyman. On me dit régulièrement que c'est un "beau gosse", ce qui me rend extrêmement fière bien sûr, mais aussi un peu inquiète. Il répond au joli nom de Raphaël.

Il est au volant et il me caresse amoureusement la cuisse comme il a l'habitude de le faire. Je l'admire installée dans mon siège... Il est grand, il est beau, il sent bon le parfum signature de Kenzo... Tellement sensuel avec sa barbe de trois jours, sa chemise bien ajustée mettant en valeur ses muscles saillants. Lorsqu' il passe les vitesses, on peut distinguer ses magnifiques biceps se contracter. Je lui saisis la main qui parcourait ma cuisse et je la remonte doucement jusqu'à la dentelle déjà un peu moite de mon string, frôlant légèrement mon sexe. Je le regarde. Il me souris et me demande: "Tu veux que je m'arrête?" avec un petit air coquin et un grand sourire. Je lui fait non de la tête. Je suis ravie, il a déjà envie de moi. Moi aussi, bien sûr, mais le plaisir de le faire languir est encore plus grand. Il repose alors sa main sur le volant, un peu déçu. Et à mon tour, je lui caresse la cuisse comme pour l'apaiser un peu. 

On arrive au restaurant. Je demande  au serveur chargé de nous placer si on peut avoir une table dans un coin calme. Nous voilà donc dirigés vers un endroit discret, à l'écart de la foule. On s'assoit à une petite table de deux très joliment dressée. 

On étudie la carte en buvant nos cocktails et en discutant un peu de tout et de rien. Sous la table, nos jambes se touchent, se frôlent, se caressent. Je sors doucement mon pied de mes jolis escarpins tout neufs et je parcours la jambe de Raphaël lentement de sa cheville jusqu'à sa cuisse la caressant du bout des orteils. Puis mon pied s'aventure sur son entrejambe gonflée. Il me regarde dans les yeux. Il souris. 

La serveuse chargée de notre table est une jolie rousses à la poitrine généreuse. Elle prend notre commande et pendant que nous parlons je continue mon massage de plus en plus insistant entre ses cuisses. Il se redresse sur sa chaise et rougis un peu. Il est gêné et ça m'amuse beaucoup. 

Dès que la charmante créature a pris congés, je me lève et me dirige vers les toilettes. Après quelques minutes, je reviens m' assoir en face de mon chéri. Je lui demande de me tendre la main. Il s'exécute et je dépose sur sa paume un petit bout d'étoffe rouge emmêlé un peu humide. Raphaël réalise alors de quoi il s'agit. Il me regarde interloqué et me dit:"Non ?!" Je lui réponds par un large sourire et un clin d'œil. 

Il se redresse à nouveau sur sa chaise, regarde rapidement autour de lui pour vérifier que personne n'a remarqué notre petit jeu et il glisse l'objet du délit dans la poche de son jeans. Il me regarde à nouveau et m'interroge:"Tu ne portes plus rien sous ta robe alors ?" Je lui demande s'il veux s'en rendre compte par lui même. Il me le confirme par un signe de la tête. Comme nous sommes à l'abri des regards, je décale un peu ma chaise vers la droite, de sorte que Raphaël puisse voir mon entrejambe en penchant un peu son buste sur le côté. J' écarte alors les cuisses  pour lui laisser entrevoir mon sexe parfaitement épile en son honneur. Je remonte un peu ma robe courte et légère afin qu'il ne puisse avoir aucun doute. Ses yeux brillent. Il est très excite. C'est tellement inattendu de ma part. Je suis généralement très pudique et plutôt timide. Mais ce soir, seul le plaisir de mon homme est important. 

Je m'avance un peu vers le bord de la chaise et je me dandine un peu afin d'écarter les lèvres de ma chatte. Je sens passer le courant d'air frais de la clim entre mes cuisses. C'est très agréable et plutôt troublant. Raphaël me scrute toujours avec énormément d'intérêt. Je jette un coup d'œil à gauche et à droite pour m'assurer que personne ne peut me voir et je glisse un droit sur mon sexe. J' écarte ses lèvres et je caresse doucement mon clitoris chaud et mouillé. Au bout de quelques secondes le plaisir m'envahit. C'est une sensation tellement nouvelle. Mon sexe est brûlant de désir. 

Soudain la belle rouquine chargée de nous servir surgit de nulle part. Je referme brutalement les jambes. Je rougis, très gênée. Elle m'a vu c'est sûr. J'ose à peine la regarder. Elle nous amène les plats. Je relève donc la tête afin de la remercier. Elle nous regarde avec insistance, un petit sourire malicieux au coin des lèvres. Et nous questionne amusée: "Vous passez une bonne soirée?" J' acquiesce alors timidement de la tête. En repartant elle frôle ma cuisse du bout des doigts. Et jette un dernier regard à mon beau gosse de mari.

Raphaël et moi nous regardons à la fois intrigués et gênés. Je lance à mon mari: "Elle est vraiment belle." Il me le confirme en hochant tête. 

Sur ce, nous vidons nos assiettes en nous entremelant et nous frôlant les jambes les unes contre les autres. On a hâte de se retrouver en tête à tête afin de pouvoir faire enfin l'amour passionnément. Nous attendons avec impatience le retour de notre captivante serveuse après s'être mis d'accord pour faire l'impasse sur le dessert. 

Celle-ci ne se fait pas attendre très longtemps. De plus en plus attirante. Le décolleté de son chemisier est plus ouvert que tout à l'heure. On peut voir s'agiter sa magnifique poitrine lorsqu'elle ramasse rapidement nos assiettes vides en faisant de grands geste saccadés. Raphaël et moi sommes tous deux hypnotisés par ce spectacle. Elle a toujours ce sourire coquin à la bouche lorsqu'elle nous propose de prendre un dessert. Nous refusons comme convenu précédemment mais elle insiste : "Même si je vous propose un dessert un peu spécial dehors dans l'impasse derrière le restaurant ? J'ai trouvé votre chatte très appétissante et s'il le veut, Monsieur pourra nous regarder et nous baiser toutes les deux après. Qu'en dites vous ?" 

Raphaël et moi nous regardons abasourdis par tant d'audace. Il souri , je souris et les cocktails et le vin blanc aidant, on lui répond en chœur, comme pour relever à un défi: " OK !" Nous n'avons jamais fait ça mais elle est tellement sexy et c'est une occasion qui ne se présente pas tous les jours. Soyons fous! Profitons de cette proposition inattendue et tellement tentante. Elle ajoute alors: "Je vous rejoins là bas dans 10 min." Nous nous levons donc et après avoir payé l'addition, nous nous retrouvons derrière le restaurant dans une petite rue déserte. 

À peine arrivés, Raphaël me plaque contre le mur et m' embrasse brutalement de toute sa bouche et sa langue. La pulpeuse rouquine arrive alors et nous annonce: "Faisons vite ! Je n'ai que 10 min de pause ! Montrez moi votre jolie chatte mouillee !" Je m' exécute et elle se jette sur mon clitoris là bouche en avant, lechant ma vulve comme une boule de glace délicieuse. Elle leche mon clitoris, l'agace, le titille, l' aspire. Je n'en peux plus je vais jouir. Et dans un soupir profond et bruyant je prends plus de plaisir que jamais. Puis elle regarde Raphaël et se penche en avant posant ses deux mains à plat sur les briques froide du mur arrière du restaurant. Elle écarte les jambes et remonte sa jupe en disant : "J'ai fais comme vous, j'ai oublié ma culotte ce matin." Et elle ris. Elle regarde à nouveau mon mari et lui déclare : "prenez moi vite j'ai très envie de vous aussi ! " Raphaël obéi à cette sublime gourmande en tremblant de désir. Je l'aide à ouvrir son pantalon et sors sa grosse queue tendue. Je caresse la chatte de la serveuse. Elle est brûlante et toute mouillée. Raphaël se place derrière la jolie rousse et la pénètre avec ardeur. Il la prend avec beaucoup de plaisir. Moi, j'ai glissé ma main dans son décolleté et je sors un de ses sein du bonnet de son soutien gorge. Je le leche, le suce et le mordille. Elle a l'air de vraiment prendre son pied. Son souffle s'accélère. Quelques mèches de ses cheveux flamboyant danses au rythme des coups de rein de mon mari. Raphaël accélère le mouvement et dans un râle de plaisir il joui. Notre belle amante se redresse alors brutalement, se réajuste rapidement et elle chuchote: "Je dois filer, ma pause est terminée. J'ai pris beaucoup de plaisir, j'espère que vous aussi. Vous pouvez encore rester quelques minutes personne ne prend sa pause ici à part moi. Bye." Et elle disparaît en une seconde, s'éclipsant par la porte de derrière." 

Regarder Raphaël baiser cette magnifique femme m'a donné très envie de me faire prendre violemment moi aussi. Je me rapproche alors de mon homme, lui caresse le sexe. Il redurci très vite. Je lui leche un peu la verge, je la suce puis je me redresse et lui dit: "Baise moi mon amour !" Je me penche en avant me mettant dans la même position que la serveuse et Raphaël me prend alors avec plus de force que jamais. Il fait des mouvements de bassin très amples et très brutaux. C'est tellement bon. Son sexe m'empale avec une telle violence que j'ai du mal à rester debout chaque fois que son corps lourd et musclé heurte mes fesses. Nous atteignons l'orgasme presque en même temps. Je me redresse. Il me prend dans ses bras. Je le regarde. Il me dit les yeux écarquillés comme un enfant heureux: "Waouh, quelle soirée!" 




Écrire à NeferTiti

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche