15 minutes de lecture

La fille du train

Qui d'entre nous n'a pas un jour croisé le regard d'une femme ou d'un homme dans les transports en commun, avoir été séduit par une allure,une présence,un physique voir une odeur....

Je me souviendrais encore longtemps de matin là ou j'ai croisé cette fille pour la première fois.Je venais de quitter la ville pour m’installer à la campagne,fini les RER et leur défilement toute les 15 minutes,ici nous avons deux  train par heure pour nous rendre à Paris donc fallait pas ce louper.Cela faisait un bon mois que j'étais devenue un régulier de cette ligne,sur le quai de la gare c'était pas du tout la même ambiance que sur les quais de banlieue,beaucoup de petit groupe se formaient ici et la, la plupart de c'est gens devenaient ce connaitre depuis des années,certain ont du même fréquenter les mêmes écoles car ici le monde est petit.

Je commençais à prendre mes habitudes,j'occupais toujours le même wagon et tout naturellement tout les matins je croisais les mêmes visages et pour certain racontant leur vie à haute voix j'en savais beaucoup sur leur vie privé.Je suis plutôt un garçon discret une fois dans le train j’enfile mes écouteurs pour écouter de la musique ou me plonger dans un bon bouquin j'aime me faire discret.

Un matin pas comme les autres ou j'étais légèrement en retard je suis arrivé tout juste avant que le train ne parte,soulagé d'avoir eu mon train je pris une place sur une banquette habituellement j'ai toujours une petite place sur les sièges. Les banquettes étaient situés à chaque extrémité des wagons,c'était pour moi la première fois que je pris place ici.Je posa mon sac sur les emplacements prévu pour en hauteur puis m'installa confortablement à ma place. Un peu dans le speed je ne regarda même pas qui était autour de moi c'est que quelques minutes plus tard que le leva la tête pour regarder.

Je leva la tête pour me retrouver sur une paire de jambe enveloppés dans des collants noires,déjà à ce moment là je me disais qu'elle jolie paysage puis timidement je remonta pour suivre ses courbes et tombé sur une robe noires porté par une ravissante jeune femme.Elle avait ses cheveux attachés en queue de cheval,des yeux avec un regard vert perçant j'étais sous le charmes de cette beauté matinale. Elle portait un rouge à lèvre très prononcé qui lui donnait un air de femme d'affaire très stricte mais son  apparence juvénile cassait cette logique.Je me souviens d'être resté quelques longue secondes à l'observer,elle s'en aperçue et gêné de mon comportement bestial je baissa les yeux pour les plongés sur mon téléphone et me faire oublié. Arrivée à Paris elle se leva et quitta le wagon pour marcher le long du quai et aller prendre son métro.

Le lendemain matin j'avais encore son visage dans ma tête,arrivée sur la parking de la gare je gara ma voiture et me dirigea vers le quai. Je me suis mis un peu retrait car l'odeur du tabac le matin je suis pas fan ça me donne mal à la tête.Autour de moi y avait toujours les mêmes têtes,cette femme qui tout les matins arrive en téléphonant,une autre qui tient dans sa main sa dose de café dans un mug transportable et encore cette homme qui a toujours ses chemises qui sortent de ses pantalons des visages qui depuis quelques semaines m'étaient devenue familiers. Au loin une silhouette féminine s’approcha, sa démarche et son look me disait quelques chose c'est quand elle passa à coté de moi et que je reconnue cette magnifique créature qui était dans ma tête depuis hier.

A partir de ce jour je la croisait tout les matins j'étais comme un fou, à chaque journée je lui trouvais un petit truc en plus,je sais pas comment elle faisait mais dans son look y avait toujours un élément qui me surprenais.Nous étions toujours dans le même wagon et nos regards ce sont croisé plusieurs fois, je commençais a lui faire de petit sourire ici et la qu'elle me rendait quelques fois.Je fus rapidement rassuré sur son age car elle avait des clés de voitures donc elle était bien majeur mais pour être franc j'avais beaucoup de mal a lui donner un age. Un autre matin elle arriva à la gare accompagné d'un homme,il faisait dans les 30 ans et je voulais savoir qui il était pour elle. J'avais pris place sur les fameuses banquettes et eux ils étaient sur des places classiques juste à quelques mètre de mon emplacement.Je la regardais discrètement je ne pouvais m'empêcher de le faire, elle était très pensif pendant que camarade lui parlais elle regardait le paysage lui répondant seulement par un hochement de tête. Agacé par son comportement il se tourna d'un coup et sorti son téléphone pour jouer à un jeux.  Elle se retourna vers lui pour lui glisser quelques mots et il rigolant tout en l'embrassant ! Quelle déception mais d'un coté je n'étais pas célibataire donc nous étions chacun à sa place.

Ensuite les semaines suivantes ont été dans la même continuée,chaque matin je la cherchais du regard juste pour le plaisirs des yeux. Pour la suite j'en suis pas trop fière mais  qui ne tente rien n'obtient rien ! Pour une fois je la croisa en soirée au départ de Paris toujours dans même wagon donc pas loin de moi. J'étais déjà assis sur un emplacement contre la fenêtre elle arriva dans le train téléphone à l'oreille pose ses deux sacs en hauteur et pris la place à coté de moi ! La vache j'étais comme un fou elle était assise là à cote de moi pour 50 minutes.Elle était au téléphone avec une copine elle parlait d'ongles je crois et elle me mis un petit coup de coude car elle chercha un papier dans sa poche.Elle me regarda en faisant une grimace et s'excusa je lui envoya mon plus sourire pour lui dire que c'étais pas grave.Elle dicta a sa copine son nouveau numéro de téléphone,elle déplia la tablette qui était sur le fauteuil en face pour y posé un contrat de chez Orange avec son numéro de portable visible.Je le lisais de façon continue dans ma tête pour le retenir puis discrètement je sorti mon téléphone pour le noter et l'enregistrer.Franchement sur le moment je me suis dit que j'étais vraiment con qu'elle n'allait pas me répondre ou entamer un dial avec un abrutis que l'appelle sur son portable mais j'avais déjà son numéro c'était un début dans ma tête.Pendant le voyage elle c'est beaucoup servi de Snapchat moi je l'avais sur mon portable mais je m'en servais pas.Nous étions arrivée à notre gare et nous nous sommes quitté  la,je lui est quand même glissé un "bon week end" et se retourna en me disant bon week end également.

J'avais profiter de mon temps libre pour prendre des infos sur Snapchat en réalité j'avais l'outil idéale pour lui parler en douce sans me dévoiler.Le lundi suivant j'entra son portable sur mon snap et je tomba sur un profil et l'ajouta dans mes amis avec un petit "coucou belle inconnue". Le plus marrant c'est que nous étions encore ce matin là dans le même train et que je la voyais de loin.Il fallut que quelques minutes pour recevoir une réponse avec un ?. Je lui répondis que quelques minutes plus tard le temps pour moi de trouver les bons mots pour qu'elle accepte de continuer à me parler. Mon message fut simple et honnête: 

-Depuis que j'ai croisé votre regard, vous m'intriguer de jour en jour...

-Donc je vous connait me demande-t-elle ? 

-Je pense que non

- Comment avez-vous eu mon numéro

- Vous parlez trop fort cher madame

- Oui je sais,que me voulez vous ?

- Je sais pas vraiment, j'ai pas l'habitude de faire ça.

- Oui c'est bizarre comme approche

- Je peux arrêté de vous écrire si cela vous dérange

- Non continuer la situation est plutôt marrante.

Après cela nous nous sommes échangés des tas de messages ou elle cherchait à savoir qui j'étais je lui donnais des indices sans trop me dévoiler car sur le moment je n'étais vraiment a mon aise pour me présenter face à elle et lui dire qui j'étais.Bien entendu je lui avais dit que je craquais pour elle que j'étais tombé sous son charme et un matin elle m'envoya un message.

-Te la ?

- Oui

- Je sais qui tu es (rire)

- Ah bon ? te sure de toi ?

- Oui sure à 100 %

- Ta eu une révélation ?

- Non disons que depuis que j'ai changé mon numéro j'ai pas le souvenir de l'avoir prononcer à haute voix dans un lieux publique sauf le premier jour quand j'étais dans le train donc si je me trompe vous êtes l'homme avec la grosse montre noir .

J'étais grillé sur le moment je me suis enfoncé dans mon siège pour me faire tout petit et j'étais incapable de lui répondre. Le train arriva a Paris j'attendis que tout le monde descendre pour me lever et partir en toute discrétion. Elle avait déjà quitté le train je pouvais me détendre un peu. Mon téléphone vibra à nouveau.

- Encore la ? je vais me prendre un café au starbucks si tu veux me rejoindre je suis à l'intérieur.

Alors j'étais sur le cul ! elle me proposé un rendez-vous mes jambes commencèrent à trembler surtout que quand j'ai lu mon message j'étais à quelques pas du café je ne savais pas si devais y aller ou pas.Je respira un grand coup et avança vers l'entrée pour pousser les deux portes et me retrouver plongé dans cette odeur de café qui me sorta de mes pensées.Elle était assise sur une table et en me voyant me fit un petit coucou avec sa main et me dit "je t'ai pris un café". Je me suis jamais senti aussi timide pourtant j'en ai connu des situations cocasse. Elle commença par me dire

- Alors c'est toi l'inconnu ?

-  Oui c'est bien moi, désolé encore de mon approche un peu animal

- C'est pas grave,en réalité je savais que c'étais toit dés le début puisque je t'avais vue noter mon numéro dans le train (rire)

- Ah oui donc tu m'a grillé dés le début

A partir de la nous avons fait un peu plus connaissance et je fus également encore une fois rassuré sur son age car elle avait 23 ans.

La suite fut des échanges de message et de photo sur snap,nous prenions le train presque tout les matins ensemble et quelques soir entre nous c'était noué une amitié qui restait sur la ligne de notre train a notre ville d'attache quand nous nous croisions dans la rue ou sur une brocante nous faisions comme si que nous nous connaissions pas drôle de comportement pour de simple amis je me suis plusieurs fois fait cette remarque de quoi avait-elle honte ? Physiquement comparé a son copain j'étais pas top sans non plus dire que je suis une épave mais avec l'age j'ai naturellement quelques kilos en trop des cheveux blanc qui apparaissent mais à a coté de ça on m'a jamais fait de remarque trop désagréable sur mon physique et j'ai aussi une personnalité et un comportement très apprécié par mes proches donc je me suis dit que devais avoir de bon reste.

De plus en plus intrigué par son comportement je décida un jour de me montrer plus avenant avec elle et mon petit jeux avait l'air de lui plaire.J'ai commencé par lui envoyer des messages un peu coquin sans me montrer vulgaire et le jour de mon anniversaire je lui avais demandé une photo d'elle un peu osée...Je reçus une photo d'elle dans sa salle de bain avec une serviette posé sur sa poitrine et me faisant un bisous. Sur le ton de l'humour je lui demanda de me refaire la même photo mais en retirant sa serviette,je reçu son cliché ou elle avait retiré sa serviette et elle tenait son bras devant sa poitrine pour cacher ses tétons. Je la remercie pour cette délicate intention et un peu plus tard dans la soirée je lui envoya un message avec un commentaire qui en disait beaucoup "j'aimerais poser mes lèvres dessus et enrouler tes tétons avec ma langue" elle me répondit avec un smiley interrogatif.

La suite à été des échanges de message qui devenait de plus en plus explicites,le virtuelle à pour effet de libérer certaine pensé et fantasme encré au plus profond de nous. Étrangement le matin quand je me retrouvais à coté d'elle il n'était pas question de parler de nos échanges,nous étions tout les deux je pense un peu intimidé par les conséquences à venir si cela ne devait plus rester du virtuelle.De mon coté je ne voulais pas me montrer avenant avec elle,j'aimais nos jeux et nos échanges je ne voulais pas tout gâcher en tentant quelques caresses plutôt soft.

Un soir après une journée de boulot comme les autres elle m'envoya un petit snap pour me dire qu'elle prendrait le même train que moi donc nous nous étions donner rendez-vous dans notre wagon habituelle.J'étais plus contente de la retrouver comme à chacune de nos rencontres elle était mon petit rayon de soleil.Ce soir là elle portait sa petit jupe courte avec ses collants violets et le tout accompagné de ses bottines.A peine à cote de moi je ne pouvais n’empêcher de regarder ses jambes et j'avais remarqué que contrairement au début de nos rencontres elle n'avait pas pris la peine de redescendre sa jupe qui était un peu courte à cause de sa position assise. Les autres mecs qui passaient cherchant une place la regardaient discrètement, faut dire que physiquement elle à quelques choses de spécial.Arrivée à notre gare,il flottait comme vache qui pisse,nous nous sommes mis dans le tunnel avec d'autres personnes à attendre que cela ce calme mais il en était rien ça tombait de plus en plus.Elle était garé sur le parking le plus éloigné quand à moi ma voiture n'était pas très loin.Je lui proposa d'aller chercher ma voiture en courant et de la déposer ensuite à sa voiture. Malgré les quelques mètre qui nous séparait au moment de monter dans ma voiture elle était déjà bien mouillé.Je me suis ensuite garé juste à coté de sa twingo et nous attendions que la météo ce calme un peu pour qu'elle puisse y aller. Sur le moment y avait une drôle d’atmosphère,nous étions pour la première fois tout les deux dans un espace restreins sans personne autour de nous.Je monta le volume de la radio pour camouflé ce silence gênant qui c'était instauré....la pluie tapait de plus fort sur les vitres de ma voiture, je regarda autour de nous,nous étions seuls la bue commençait a se déposer sur mes carreaux de ma voiture nous étions plongé dans une parfaite ambiance pour libérer notre esprit et laisser parler nos corps.

C'était le moment ou jamais au diable ma peur de la choqué ou la décevoir,elle m'en avait tellement montré qu'elle ne pouvait plus ce caché derrière du virtuelle écoutant mes envies je posa ma droite sur son genoux et commença à la caresser tendrement. Aucune réaction de sa part,elle se laissa faire j'en profita pour monter sur ses cuisses et passer ma main sous sa jupe. En guise de réponse elle écarta très légèrement ses jambes,je compris alors qu'elle m'avait autorisé à aller plus loin.Mes doigts se posèrent sur son minou,a travers son collant je pouvais y sentir la chaleur qui si dégageait,je leva mes yeux pour l'observer,elle avait fermé ses yeux et se laissait aller. J'appuya sur son collant pour sentir son minou l'humidité qu'il dégageait rendait fragilisait le collant,n'en pouvant plus j'appuya un peu plus fort pour sentir son clitoris mon intervention déchira une partie du collant et mes doigts pouvaient sentir sa petit culotte qui était toute trempé. Je baissa sa culotte jusqu’à ses chevilles et commença a la caresser et lui mettre des doigts. Je l'embrassa,je sentais sa langue douce dans ma bouche,son baisé était baveux mais tellement bon que j'en redemandais. Elle posa sa main sur mon sexe et me caressa à travers mon pantalon,je commençais a chercher dans ma tête un endroit ou nous pourrions être plus tranquille car sur le parking pour des jeux un peu plus poussé ça risquais d'être compliqué. Je mis le moteur en marche pour mettre un peu de chauffage et je luis dit je vais trouver un endroit plus tranquille.Elle me proposa d'aller derrière  la station dépuration c'était un endroit très discret offrant beaucoup de feuillage idéale pour se cacher au cas et surtout l'endroit était rarement fréquenté car loin de toute habitation seul les personnes de la gare venant ici ce garer pouvait y aller.Une fois sur place je repris mes caresses et lui relava sa jupe pour la pénétrer un peu plus profond.Il pleuvait encore un petit peu,j'ouvris la porte et sorti de ma voiture pour faire le tour et me mettre a son niveau,je le retourna pour qu'elle me présente son cul, j'ouvris mon pantalon pour sortir mon sexe et elle le pris en main pour me branler et je lui donna un préservatif qu'elle mis sur mon sexe.Une fois le préservatif en place elle pris mon sexe en bouche pour une très courte fellation et elle le plaça ensuite dans son minou. Je commença la prendre sa petite chatte était toute chaude et ça glissait tout seul. Je repensais sur le moment à notre première rencontre,je me souvenais de l'avoir tellement désiré qu'aujourd'hui j'étais en elle,rapidement je sentis mon jus arrivée tellement que j'étais excité de la situation. Je ralenti le truc me retira pour gagner du temps,j'embrassa ses fesses puis je posa ma langue dans son minou pour la lécher malgré sa mouille je la fouillais tellement je voulais lui faire du bien et qu'elle garde un bon souvenir de notre rencontre.Je remis mon sexe dans sa chatte pour à nouveau la pénétrer,je regarda autour de nous si nous n"étions pas observer ou si quelqu'un se s'approchait pas,dans mes pensés j'ai gagné de précieuse minutes a la satisfaire sans essayer de contrôler ma jouissance.N'en pouvant plus j'accélérera le mouvement pour me vider,c'est à ce moment la qu'elle eu une petit crampe alors elle se leva pour changer de position,j'en profita pour retirer la capote et me masturber devant elle,elle se remis légèrement courbé pour m'offrir mes fesses afin que je dépose mon jus sur ses jolies courbes. Sa jupe était juste légèrement remonté, je posa ma main dessus pour éviter qu'elle tombe sur ses fesses et de l'autre main je me branlais.....je sorti un éjaculation très puissante qui se posa sur ses fesses et un second jet arrosa ma main qui tenais sa jupe et dans l'action du sperme c'était mis sur son vêtements.Je posa mon sexe sur ses fesses pour terminer mon éjaculation,elle attrapa mon sexe pour me branler doucement et balayer avec mon sexe le sperme qui était sur elle.Une fois fini je pris ma boite de mouchoir de la voiture pour l'essuyer et m'excusa d'avoir arroser sa petit jupe et d'avoir déchirer son collant.Elle tourna sa jupe pour observer la tache et me dit c'est pas grave en rentrant je la lave directement et pour le collant c'était le risque du métier.

Le soir même elle repris ses petits messages avec une certaine forme de satisfaction sur notre partie de jambe en l'air en rentrant du travaille,je reçus des photos d'elle ou elle se montrait un peu plus provocante par des poses ou elle ne cachait plus grand chose de ses courbes....quand à moi j'étais encore sur mon nuage je rêvais de la retrouver le plus rapidement possible dans mes bras je voulais connaitre ses désirs et ses limites. j'espérais seulement que je n'allais pas être un homme de passage pour un moment de plaisirs sans lendemain, je voulais qu'elle devienne mon amante.

Heureusement pour moi cette rencontre allait devenir une véritable amitié entre elle et moi ou le sexe aura également son importance. Malgré la distance qui allait nous séparer dans les années à venir nous avons toujours trouvé un moment pour nous retrouvé ensemble et faire une certaine abstraction de nos vies de tout les jours afin d'avoir ensemble notre petit jardin secret et réaliser ensemble au fil du temps certaine expérience que nous n'aurons jamais tenté avec nos conjoints. Vous aurez la suite de nos rencontres prochainement.




Écrire à Fabien

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche