7 minutes de lecture

La salle d'attente.

Je t'imagine lire mon texte, à ce moment dans la salle d'attente. Mais ce texte est encore plus enivrant, il est brulant. Tu es assise dans cette salle, sur ta petite chaise, les jambes croisées, vêtue d'une robe courte et légère, découvrant tes genoux. Tu lis la nouvelle érotique que j'ai écris et dont tu es l'héroïne. Tu t'imagines entrée dans mes écris, entièrement nue, sentant entre tes cuisse, mon barreau tout dure et tout chaud. Tu sens presque mon souffle en toi. Tu t'émoustilles alors tu t'humectes les lèvres d'un petit coup de langue. Désireuse tu es d'en lire d'avantage. Dans le texte est écris cette phrase qui vraiment t'émoustille :

"Quand furtivement tu invites mon gland à glisser entre tes lèvres déjà toutes mouillées et toutes ouvertes, tu es prêtes et décidée à te faire pénétrer profondément."

Tu te sens aspirée. Ton sourire coquin invite ton imagination à me faire entrer dans le jeu. Juste face à toi, dans cette salle lumineuse, un bel homme, d'une petite quarantaine d'année, t'observe derrière ta lecture. Il vois ta bouche se mouiller de ta langue gourmande. Il s'imagine te caresser doucement les cuisses. Tu restes plongée dans ta lecture sans même savoir qu'un homme devant toi aime te mater avec désir. Tu ne vois rien autour de toi :

"Entièrement je t'envahi, je te rempli de mon pieux ferme et audacieux. J'entend ta petite voix frémir dans mon oreille. Je m'enfonce au plus profond de toi,  jusqu'à sentir ta caverne, se serrer sur ma queue toute dure. Tu commences à frémir, à vibrer entièrement sur moi."

Tu relèves les yeux afin de faire une pause dans ta lecture car tu commence à te sentir humide. Tu ne sais pas qu'en face de toi, ce joli mâle te dévorer des yeux. Il s'imagine déjà se positionner devant toi, écartant tes cuisses doucement pour retirer dessous ta robe ta petite culotte dentelée. Il continue à te mâter intensément sans se cacher. Il imagine tes seins entre ses mains et tes dessous majestueux briller devant ses yeux. Il se sent  pris d'une érection douce et serrée dans son pantalon en toile bleu. Tes genoux se décroisent. Il espère voir ton entre cuisse pour qu'un peu plus en profondeur ses yeux se glissent. Peut être même deviner la couleur de ta petite culotte dévoilée. Il aperçoit le haut de tes bas, ce qui l'excite d'avantage. À cet instant, tu lis cela :

"Juste un aller retour. Ta voix se ferme pour couiner et tu te sens presque comblée. Tu mords mon cou avec fougue. Je ne contrôle plus rien, juste trois coups de reins en vas et viens, j'explose en toi dans un orgasme partagé."

Malgré le lieu, tu te sens humide et toute excitée. Un souffle de plaisir traverse ton ventre tout chaud. Tu aimerais vivre la scène. Tu aimerais être contre moi afin de me sentir en toi. Un sourire excitant vient illuminer ton visage. Quand tu relèves les yeux, tu vois ce bel homme t'observer. Tu devines donc qu'il t'admirait lors de ta lecture prolongée mais tu ne sais ce qu'il a pu imaginer et si lui-même est excité. Il l'est plus que jamais. La vision de tes épaules dénudées et du haut de tes cuisses l'a attiré. La vue de tes lèvres s'humectant sans arrêt aussi. Il aurait donc imaginé que tu suçais le sexe de l'auteur que tu lisais. Il est ravis. Il te sourit… Tu baisses les yeux intimidée et légèrement gênée, mais encore toute excitée par le passage que tu as lu. Maintenant, les lignes s'écrivent sans attendre, alors tu laisses doucement ton imagination prendre le relais sur l'instant que tu vis ici, dans cette salle d'attente :

La porte s'ouvre et tu me vois entrer en salle. Je m'avance vers toi et je m'assoies à tes côté, en face du bel homme excité. Ta respiration s'accélère et ton coeur bat de mille feux. Tu te sens chaude et attirée par mon aura émoustillant. Là, je pose ma main sur ta cuisse, puis je la glisse sous ta robe. Tes jambes tremblent légèrement quand je l'invite entre tes cuisses pour la frotter sur ta chatte bouillante de désire. Tu sers les cuisses et m'emprisonne. Le bel homme regarde la scène. Il est ravis. Il en veux plus. Alors je relève ta robe pour passer la paume de ma main sur ta délicieuse fente légèrement glissante. Je pose mon autre main sur ta nuque. Je te saisies pour t'embrasser avec entrain. L'homme commence à se caresser au travers de son pantalon. Ses yeux sont excités, il désire sans doute en voir plus. Il est de type méditerranéen, très beau, le visage fin, un italien qui reste muet tellement le spectacle est parfait. Je descend ta petite culotte qui glisse le long de tes mollets pour finir sa course à tes pied. Tu tends la jambe pour lui offrir. Il est gêné mais il l'attrape enchanté. Il l'approche de son nez afin de pouvoir sentir l'odeur de ton bijou surexcité. Il sent, il voit comme tu es toute mouillée. On voit son sexe se dresser sous sa braguette encore fermée. Je me demande comment il fais pour rester figé comme il est. Là face à lui, tu écartes les cuisses afin de lui brûler les yeux. Il découvre ta petite moule soignée de toute beauté. Il se lèche les lèvres et commence à déboutonner sa fermeture tellement son sexe devient dure et gros. Je passe le bout de mes doigts sur  ton petit clitoris en érection. Je le sens se gonfler davantage, puis je les glisse sur ta raie qui devient toute glissante de plaisir. Le bel homme la dévore des yeux, il devient fou d'excitation. Il empoigne son chibre dans sa main pour le libèrer sous tes beaux yeux. A cet instant, j'émoustille ta  petite cerise, je ta titille de vibrations afin de t'ouvrir d'avantage. Prête à te faire pénétrer, tu te laisses complètement aller sous son regard gourmand qui déguste ta fleur ouverte. Tu vois son sexe se dresser. Tu as envie de le sucer quand mes doigts commencent à s'inviter dans ton orifice juteux  et luisant de désir. Je t'embrasse de nouveau. Tu suce ma langue comme si tu suçais son pieux magnifiquement tendu. Tu aspires ma langue tout en matant son barreau énervé. Il se lève pour s'avancer vers nous. Nous l'invitons à nous rejoindre, il est conquis. J'introduit deux doigts dans ta chatte chaude et douce. Tu attrapes son sexe et tu commences à le branler. Nous l'entendons gémir. Je frotte mes doigts sur ton points G, afin de te faire encore plus mouiller. Ta bouche sur la mienne, son sexe dans ta main et mes doigts dans ta fente toute ouverte, tu te sens de jouissance submergée. Une vague chaude et enivrante parcourt tout ton corps affamé. Le bel invité se libère en ouvrant sa ceinture et en retirant sa chemise. Je continue à te limer de mes deux doigts émoustillés. Tu le masturbes intensément. Il a envie que tu le suces alors il s'avance prudemment. Son gland est dodu et gonflé. Son sexe est plus gros que le mien,. Cet homme est joliment gaulé. Nos bouches se séparent tendrement puis s'invitent sur son gland brillant de désire. Nos deux belles bouches inséparables, l'invitent à glisser entre nous. En vas et viens, sa bite glisse entre nos succulentes lèvres avec noble délicatesse.

Mes yeux dans les tiens, je devine ton plaisir. Nous offrons à cet homme un savoureux fantasme. Son plaisir passe entre nos bouches entremêlées. Nous dégustons avec audace son glaive dure et puissant. Dans ta mains tu le sers, puis tu le branles avec vigueur. J'englobe son gland entre ma langue et mon palais et je l'aspire au plus profond jusqu'à sentir un haut de coeur. Tu m'observes coquine en train de le dévorer presqu'en entier. Tes yeux sont malicieux. Ils en demandent d'avantage. Tu appuis sur ma nuque afin de l'introduire au plus profond de ma gorge. Je sens son barreau se raidir comme si ce bel homme allait jouir alors je le maintient au plus profond de moi. Un doux liquide inonde ma gorge. Puis, je l'aspire du bout du gland afin d'avaler tendrement la moindre goute de son offrande. Tu approches doucement ta bouche pour rejoindre la mienne sur son gland vibrant d'une extrême jouissance. Nous nous embrassons langoureusement dans un échange de salive et de sperme dans une ivresse presque irréelle. A ton tour, tu enfiles sa verge au plus profond de ta caverne. Son jus déborde et coule sur ton menton alors de ma langue je le lèche afin de ne pas en perdre une goutte. C'est délicieux et enivrant d'être complice de ce fantasme. Encore plus gourmande que moi, tu continues à le sucer en allers retours incessants. Tu veux  de toute sa jouissance, le vider entièrement. Ma bouche vient t'embrasser et te lécher le cou, puis tes épaules dénudées. De tes bretelles retirées, je fais apparaitre tes seins pour les dévorer à pleine bouche. J'entend le bel homme rugir de plaisir quand toi tu délectes l'instant. Je l'entend jouir encore plus fort quand il attrape ta tête entre ses mais afin de se vider en toi. Abondamment, il se libère puis se retire comme exténué. Je te regarde avec passion, découvrant ta jolie folie. Sa semence chaude dans ta bouche, je viens t'offrir un doux baiser afin de partager ensemble ce délicieux mets jusqu'au bout. Nous l'avalons avec passion et nous sourions puis rigolons en dégustant ce fol instant inopiné.

Tu relèves les yeux. Le bel Italien se redresse puis il sort de la salle d'attente. Il se retourne et te souris... Peut être a-t-il lui aussi, aura rêver de toi dans son attente...

Écrire à Desir

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche