L'amour en musique...

Une saga de Mysterious - 33 épisode(s)

< Épisode précédent
Épisode suivant >

4 minutes de lecture

Épisode 13 : Amie, futur mariage, et... une soirée prometteuse

Nous ouvrîmes nos portières simultanément. L’air était frais en cette nuit bien que nous fusâmes dans le sud de la France. Nous nous apprêtâmes à sonner à la porte du numéro 79 de la rue de Saragosse.

De la rue de Saragosse à l’amie Sarah, il n’y avait qu’un pas. L’amie habitait avec son compagnon dans un quartier pavillonnaire, un peu en retrait du centre-ville de Montpellier. Elle y vivait depuis quelques mois. Elle était en couple avec Romain depuis l’université. C’était d’ailleurs à la faculté de lettres et de sciences humaines de leur ville qu’ils s’étaient connus. Il était alors en première année de Master enseignement (anglais), alors qu’elle faisait sa timide apparition sur les bancs de la fac, en première année de Licence sciences du langage. Il avait l’intention de passer son MEEF et le CAPES, de devenir professeur d’anglais. Quant à elle… son avenir était encore bien flou à cette époque-là.

Ils s’étaient tous les deux rencontrés un soir d’hiver, au cours d’une séance du club d’écriture qui avait été monté cette année-là au sein de leur faculté, par le département de lettres modernes. «Parce que tout commence par un baiser...»: tout avait commencé entre eux par cette séance d’écriture autour du thème du baiser. Ce soir-là, l’écriture candide et la voix fluette de Sarah avaient séduit le futur professeur au plus haut point. Ce mélange de candeur, de gêne, d’innocence mais aussi (à certains égards) d’audace… Romain en avait été frappé. Au sortir de la séance, l’étudiant avait proposé à sa nouvelle «amie» de jouer les prolongations, autour d’un verre en toute amitié, en tout bien tout honneur, chez lui… Ils s’étaient réveillés le lendemain matin, dans ses draps, l’un contre l’autre en tenue d’Eve et d’Adam. Ils avaient fait l’amour pour la première fois ensemble… passionnément. Elle avait profité de son expérience. Et lui, missionnaire de l’amour et du sexe, il s’était dévoué corps et âme à lui donner un aperçu de ce que pouvaient être le désir, le plaisir et l’orgasme. La devinant curieuse, il avait été soucieux de son moindre désir et avait veillé à les satisfaire, chacun.

Ça faisait au final des années qu’ils étaient en couple, et tout juste quelques mois qu’ils avaient emménagé dans leur nid d’amour.

Native de l’année 1989, Sarah était une jeune femme aux cheveux bruns, longs. Elle avait le teint hâlé, méditerranéen. Quand elle parlait, elle avait un accent bien du sud, prononcé mais mélodieux. Comme «ma» Laura, elle avait une bouche pulpeuse. En revanche, sa poitrine était petite mais son 85A ne la faisait pas du tout complexer. Au contraire! Elle les aimait bien, ses deux petits seins mignons. Elle avait de beaux mamelons aux aréoles brunes. A une certaine époque, quand elle était plus jeune, elle s’était faite percer les tétons. Ce n’était plus le cas aujourd’hui. Ses yeux étaient marrons et pouvaient se faire coquins et… cochons, dans l’intimité de la chambre nuptiale. Elle mesurait un tout petit peu plus d’un mètre soixante. Elle avait une taille fine, un corps normal mais harmonieux, des fesses généreuses.

Elle était comme son amie d’adolescence Laura à certains égards: elle avait des manières directes et elle n’avait pas froid aux yeux. Peut-être était-ce ce que Romain avait décelé en elle au moment où ils s’étaient rencontrés… Leur amour était resté aussi fort, leur désir mutuel aussi intense, et ils adoraient explorer de nouveaux territoires sensuels et sexuels, même avec les années.

A présent, ils étaient fiancés et cochaient sur le calendrier les jours qui les rapprochaient de la date de leur mariage. C’était peut-être pour ça que Sarah se réjouissait de la présence de son amie Laura à Montpellier… même si elle-même était en week-end amoureux à Marseille. Si seulement Laura avait pu rester une journée de plus… Tant pis. Ce n’était pas grave. Elle n’aurait qu’à l’appeler pour lui annoncer… qu’elle comptait l’inviter à son mariage.

Sarah et Laura s’étaient connues lors de ce fameux été, en colonie de vacances, où Laura avait perdu sa virginité avec Antoine. Sarah, de son côté, était célibataire à ce moment-là. L’amour et les garçons étaient le cadet de ses soucis et elle ne se doutait pas du tout qu’elle rencontrerait, à l’université, quelques mois plus tard, LA personne qui bouleverserait son existence à tout jamais.

De deux ans plus jeune que Sarah, Laura était née en 1991. Elle avait fait la rencontre de son aînée, et très vite, le courant était passé entre les deux jeunes femmes. Sarah avait en quelque sorte sa cadette sous son aile. Les années avaient beau se succéder, et de même qu’entre Sarah et Romain, un lien indéfectible liait la jeune héraultaise et «ma» petite rousse. Il n’y avait pas une seule semaine sans qu’elles passent du temps à se parler au téléphone. Laura était heureuse pour son amie, et maintenant que j’avais tapé dans l’œil de Laura et que celle-ci ne cessait jamais de parler de moi à son amie montpelliéraine, Sarah, elle aussi, se réjouissait de la joie de Laura. Elle était donc ravie de lui prêter sa maison le temps d’une nuit.

(...)

Pour une raison que j’ignorais à ce moment-là, Laura ne sonna pas. Elle ne toqua même pas à la porte. Elle se contenta de faire un mouvement sur la clenche de la porte, et celle-ci s’ouvrit.

La maison était plongée dans une quasi obscurité. Seules quelques bougies trônaient sur une table où des pétales de roses semblaient avoir été dispersées avec soin et amour. Elle alluma les bougies. Je humai une odeur d’encens. Une musique lancinante et sensuelle émergea de la chaîne hi-fi.

De l’encens? Des bougies? Une table avec des pétales de roses? De la musique sensuelle? Que pouvait donc bien mijoter ma belle "petite" rousse...?


Écrire à Mysterious

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche