L'amour en musique...

Une saga de Mysterious - 41 épisode(s)

< Épisode précédent
Épisode suivant >

2 minutes de lecture

Épisode 35 : "Benoit... Benoit..."

Est-ce que c’était moi ou bien… ? Est-ce que j’avais bien entendu ?

Qu’avait-elle dit un peu plus tôt dans la soirée, déjà ? Ah oui… «Je suis sur le cul. Je veux dire… Toi, tu me plais. Mais que moi, je te plaise...» Ces quelques mots plutôt crus m’avait mis sur le cul à mon tout, passez-moi l’expression. Certes. Mais, ils me criaient, ils me hurlaient à quel point ma partenaire avait envie de moi.

Je continuais de braquer mon regard dans le sien, comme si je voulais être sûr d’avoir bien compris. A travers les yeux de Laura, je parvenais à lire sa détermination. Son désir ardent.

Je l’entendais haleter. Clairement.

C’était… palpable.

Intense.

La jeune femme se laissait complètement porter par le courant du plaisir. C'était comme si elle ne voulait plus rien maîtriser. Qu'elle veuille juste se laisser aller.

Urgent du groupe de rock Foreigner…

– Benoit… Benoit… J'aime que tu me lèches, tu sais ? J'aime avoir ta tête entre mes jambes et ton visage dans mon sexe… Tu me lèches bien. Tu n'as pas à douter ce que tu fais. Tu es un bon lécheur, toi, dis donc! Oh…

Elle ponctue son commentaire par un gloussement puis elle gémit l'instant d'après,

– Benoit… Benoit… Oui… Oui… OUI ! Tu aimes la lécher, ma belle petite chatte ? MOI, j'aime que tu me la lèches. Hmmm…

Elle venait de gémir bruyamment…

– Benoit… Benoit…

Elle haletait.

Elle avait comme le souffle coupé.

– Benoit… Benoit…

Elle devait avoir envie de me dire quelque chose, mais vu que je ne pouvais m'empêcher de porter son sexe à ma bouche et de lui donner, coûte que coûte, du plaisir, CE plaisir semblait l'empêcher de formuler la moindre phrase cohérente.

She's a Mystery to Me de Roy Orbison…

– Benoit… Benoit… Benoit !

Laura avait poussé un cri…

Elle avait le souffle court.

Elle ne cachait plus le moins du monde le plaisir qu'elle avait. Laura était une magnifique jeune femme aux longs cheveux roux, à la poitrine ronde et généreuse et à la parure aguichante.

Tunnel of Love de Bruce Springsteen…

Nos yeux… Les miens dans les siens… Je ne sais pas du tout si c'étaient des yeux de l'amour. Tout ce dont j'avais conscience, c'était que j'étais sous le charme. J'étais ensorcelé. Laura m'avait comme jeté un sort telle Morgane affirmant son emprise sur Merlin. Laura était ma Morgane et il en était ainsi.

– Benoit… Benoit…

Elle continuait, vaille que vaille, de glisser l'une de ses mains dans mes cheveux. J'aimais bien…

– Benoit… Benoit…

Le plaisir la possédait.

– Benoit… Benoit… OH !

Elle avait les yeux fermés. Elle était belle. Dire que j'avais envie d'elle, c'était faible. Je ne sais pas s'il existe un quelconque qualificatif pour décrire le désir que j'avais pour Laura et qui m'embrasait jusqu'à la moelle.

– Benoit… Benoit…

Je plongeais mes yeux dans les siens. J'avais le visage enfoui dans son intimité, et je sentais clairement sa mouille humidifier ma bouche et mon menton. J'aimais ça… Je me sentais… J'ÉTAIS dévoué à son plaisir. J'avais déjà lu le mot «orgasme» et j'en savais la définition au sens dictionnaire du terme. Pourtant… Je n'en savais rien du tout physiquement, physiologiquement, émotionnellement et psychologiquement parlant.

Et pourtant… J'avais tellement envie d'elle. Je ne pensais qu'à ça.

– Benoit… Benoit…

Ses suppliques gémissantes m'excitaient.

– Benoit… Nous… serions… tellement… mieux… dans… un… lit…

Elle haletait entre chaque mot.

Dieu que Laura était belle, excitante, sexy.

Écrire à Mysterious

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche