L'amour en musique...

Une saga de Mysterious - 50 épisode(s)

< Épisode précédent

3 minutes de lecture

Épisode 50 : La plus heureuse des femmes

– Hmmm… Hmmm...

Laura, avec ses lèvres, enserrait doucement, agréablement, délicieusement, mon pénis. Ça en était limite un supplice tellement c’était bon. Oh… oui...

Bien qu’elle était en train de me pomper, elle émettait ces bruits de plaisir. Ces bruits très sexy. Ça me rendait fou. Laura me donnait tellement envie d’elle. Elle était juste… irrésistible. Quant à moi, j’avais l’impression que je pouvais jouir et éjaculer à tout moment : la bouche chaude de Laura était parfaite pour l’art délicat de la fellation. Ses lèvres et sa langue me faisaient chavirer. Voyager. Succomber. Entrer dans une autre dimension.

Loba de la chanteuse colombienne Shakira…

Laura ne me quittait pas des yeux. Mon plaisir était sa priorité. Sa quête. Elle, elle était à quatre pattes et elle me faisait face. Avec mon membre dans sa bouche, elle était jolie. Sensuelle. C’était, là aussi une belle image, digne d’être immortalisée en photo. Moi, j’aurais bien aimé...

J’étais allongé sur le dos, et j’avais les jambes écartées. Laura, à quatre pattes, s’agitait et tourbillonnait autour de ma queue, de haut en bas, de bas en haut, et c’était si agréable. Ses lèvres coulissaient à merveille autour de ma virilité. L’une de ses mains me prenait et me masturbait. Je dépendais de Laura et j’étais soumis au plaisir qu’elle me donnait. De Benoit, elle avait fait de moi une boule de plaisir.

– Hmmm… Hmmm… Ah !

Quand elle a dit « Ah ! », ça tenait davantage du son, du bruit que du mot. C’était au moment où elle relâchait son étreinte, son emprise autour de mon sexe. L’instant d’après, sa main me prit davantage. Laura ouvrit la bouche et tira la langue. De sa main, elle porta mon sexe à sa langue et elle le tapota à quelques reprises, avec douceur. Que c’était bon… Mais que c’était bon… ! J’entrouvrais petit à petit, grâce à Laura, les portes du plaisir intense.

Say You Will de Foreigner…

– Ça te plaît ?

Ah… Ça… Laura ne me quittait pas des yeux. Et quand elle me parlait pendant qu’elle s’occupait de mon sexe, c’était pour s’assurer que j’y prenais toujours autant de plaisir et qu’elle me maintenait ainsi sous son charme.

– Je te suce bien, Benoit ? Dis-le moi !

Laura connaissait déjà ma réponse à sa question. Pourtant… Elle n’avait pas pu s’en empêcher de la poser, cette question. Laura savait que j’aimais bien quand elle se mettait à me parler comme ça, de manière un peu plus crue. Laura avait beau mourir d’envie de faire l’amour avec moi, ça ne l’empêchait pas de vouloir être provocante, audacieuse, d’avoir des manières directes. Moi ? J’aimais ça.

Advice for the Young at Heart de Tears for Fears...

Je voulais jouir de ce moment-là, à deux, au lit. Que Laura me suce… Soit… Je voulais qu’elle en jouisse, elle aussi. À mon avis… Ça devait en être le cas, la connaissant. Laura, du peu que je la connaissais, était une jouisseuse, une hédoniste. Elle se donnait corps et âme. Plus précisément… Corps et âme et sexe. Le plaisir de son partenaire était sa priorité. Elle faisait tout ce dont elle était capable pour qu’il ait le plus de plaisir possible ET qu’il jouisse, grâce à elle. Quand son partenaire jouit, Laura est la plus heureuse et la plus fière des femmes. Et ça… Laura en a rêvé plus d’une fois quand elle pensait à moi et qu’elle se faisait menotte. Elle s’en était donnée à cœur joie, avec ses doigts, son vibromasseur en faux cristal ou bien avec son gode préféré.

Elle jouissait du moment. Au moment où elle me prenait en bouche, elle se sentait comme la femme la plus heureuse du monde.

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche