L'amour en musique...

Une saga de Mysterious - 41 épisode(s)

< Épisode précédent
Épisode suivant >

3 minutes de lecture

Épisode 17 : Seins et... desseins

J’étais décidément la marionnette de Laura. Prisonnier de ses mains, MES mains étaient à présent en contact privilégié et intime avec ses seins. Je sentis comme un frisson me traverser, comme une décharge électrique me foudroyer, et me prendre par surprise au moment où je faisais connaissance avec cette poitrine sur laquelle je fantasmais de plus en plus et que j’essayais de m’imaginer alors qu’elle portait toujours son ravissant «petit» T-Shirt blanc avec un motif de cœur, pile au niveau de ses seins. Il lui allait bien, mais il était impossible de ne pas voir sa poitrine voluptueuse. Poitrine qui devait être mise particulièrement en valeur par un soutien-gorge de type… push-up, par exemple? Avoir juste un petit aperçu de ses seins me suffit à être encore plus davantage, et pourtant, je bandais déjà dur. Je ne voyais pas comment je pouvais encore mieux membré.

La sensation du toucher de mes mains sur ces seins... Toucher les seins d'une femme... C'était, encore une fois, tout nouveau pour moi. Bien sûr, c'est un moment dont j'avais beaucoup rêvé et sur lequel j'avais pas mal fantasmé, mais le vivre en vrai dépassait, et de loin, tout ce que j'avais pu m'imaginer, au fil des années. Tout contre le plat de mes mains, je les devinais… et les sentais: fermes… ronds… gros… généreux. Rien qu'au toucher, je… les aimais déjà. Si je les aimais déjà rien qu'en les touchant, qu'est-ce que ce serait quand j'aurais un aperçu d'eux, encore protégés par une armure faite de deux bretelles, de deux bonnets et de dentelle? Qu'est-ce que ce serait quand ils seraient à la merci de mes yeux, une fois que ma «petite» rousse serait à demi-nue? Que pourrais-je ressentir, une fois que je pourrais les toucher, pour de vrai, sans que rien ne puisse entraver le contact de mes mains avec son corps dénudé, à ma merci?

Jamais je n'avais pu avoir une telle intimité avec une femme jusqu'à cette nuit. Non seulement Laura ne retirait pas mes mains de son corps, mais elle ne se refusait pas le moins du monde. Non seulement elle ne retirait pas mes mains de ses seins, mais elle semblait apprécier ce contact et vouloir même prolonger ce moment. Elle ne se refusait pas à moi et à mes caresses. A travers ses yeux et le sourire qu'elle avait à ses lèvres belles et fruitées, que je pose les mains sur sa poitrine ne la dérangeait pas le moins du monde. Ça semblait être tout le contraire!

Beautiful Liar de Beyoncé et Shakira… Mes mains n’étaient pas directement avec les seins de ma «petite» et belle menteuse. Cependant, ce premier contact était tout simplement… agréable. Rien qu’en touchant cette poitrine qui semblait être bénie des dieux de par sa volupté, je m’imaginais toutes sortes de choses : la palper… la dénuder… la caresser… Et quand ses tétons seraient révélés au grand jour (façon de parler, vu qu’on était la nuit)… Hmmm… Je passerai la pulpe d’un doigt sur l’un. Je lubrifierai mon doigt, et je titillerai de nouveau ce téton, avant de m’occuper de l’autre avec le même soin. Ensuite? Je pense que ma tête se rapprochera de ces deux magnifiques seins. Ma bouche sera mise en avant, et elle aura le premier rôle. J’utiliserai ma langue pour continuer d’éveiller ces diamants de chair, et puis j’intensifierai la caresse avec mes lèvres… et pourquoi pas les dents (tout doucement)?

Alors que j’étais dans mes pensées érotiques tout en jouissant de caresser ses putains de seins, je sentais les mains de Laura retirer tout doucement les miennes de sa poitrine, mais sans me brusquer. Nous nous embrassâmes, et je posai mes mimines sur le bas de ses reins. Et puis, soudain… Laura se retira de notre étreinte.

-«Benoit… Tu vas m’attendre ici, sagement. Je n’en ai pas pour longtemps. Il faut que j’aille chercher quelque chose dans la maison. Sois sage, d’accord?» Elle me l’avait dit, d’un ton coquin, d’une voix sexy. Je restai sur place, «sagement». Que pouvait encore bien mijoter ma mignonne rousse? Je n’en avais aucune idée. Par contre, je me doutais que ça ne pouvait être que quelque chose qui me plairait, et qu’elle y irait en douceur, sans me brusquer.

Show Me the Way de Alexandra Stan… J’entendis aussi des bruits de pas, venir de derrière moi. Puis… Je ne vis plus rien. Mes yeux venaient d’être plongés dans l’obscurité. Bandés. Laura venait de me bander les yeux. Je ne sus pas avec quoi. Que pouvait-elle mijoter? Quels étaient donc ses desseins?


Écrire à Mysterious

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche