L'amour en musique...

Une saga de Mysterious - 29 épisode(s)

< Épisode précédent
Épisode suivant >

3 minutes de lecture

Épisode 19 : "Touch Me"...

Touch Me de Samantha Fox…

J’avais les yeux bandés. Laura me les avait cachés juste après qu’elle m’ait laissé lui caresser les seins, alors qu’elle était encore habillée. Elle m’avait demandé de me tenir tranquille parce qu’elle devait chercher quelque chose à l’intérieur de la maison. Je n’avais pas la moindre idée de ce qu’elle avait dans son esprit malicieux. Peu de temps après, elle était revenu et elle m’avait demandé de lui tendre l’une de mes mains. Laura l’avait saisie doucement et m’avait dit : «Benoit… Prépare-toi à ce que tu t’apprêtes à vivre… Je viens de faire quelque chose pour toi, rien que pour toi. J’espère que tu aimeras. Moi, je pense que tu… vas… aimer.» Ces trois derniers mots, c’est comme si elle me les avait martelé.

Peu importe ce que Laura me faisait, j’aimais. Elle savait prendre s’y prendre pour rassurer un homme et lui faire donner confiance, cette «petite». Ma main droite, elle la tenait. J’ai ressenti des frissons parce que ma main touchait quelque chose mais qui ne s’apparentait pas à un tissu. De la peau ? Ma main était en contact avec une peau lisse, douce. Une peau sur laquelle j’aimais déjà me promener. Avant qu’elle ne m’ait caché les yeux avec je-ne-sais quoi, elle portait un T-Shirt, avec un motif de cœur rose pile au niveau de sa poitrine généreuse. Ce n’était pas moi qui contrôlais mes mouvements. Laura me faisait bouger le bras, et je pouvais la caresser ainsi.

The Power of Love de Frankie Goes to Hollywood…

Laura passa sa langue sur le lobe de l’une de mes oreilles. C’était… exquis. Puis, je ne sentis plus cette langue qui s’était occupée de moi, plus tôt dans la soirée. Pourtant, je sentis un souffle frais au niveau de mon oreille. Laura devait être à portée de bouche de celle-ci… Je commençais à la connaître, tout petit à petit, et ça n’aurait pas été surprenant venant d’elle. Le moindre millimètre carré de mon épiderme était dans sa ligne de mire, et elle avait l’air de se faire un malin plaisir à accroître le plaisir qu’elle me donnait, encore et toujours, et à m’exciter. M’exciter de telle sorte que je puisse à mon tour, plus tard, lui donner en retour, du plaisir.

-«Hmmm… Benoit… Comme tu peux le constater, quand je te laisse de nouveau poser la main sur moi et me toucher, je ne porte plus mon T-Shirt blanc de toute à l’heure. Celui avec le cœur rose au niveau de mes gros seins. Es-tu prêt pour apprécier ce que j’ai fait pour toi ?»

C’est vrai ! Elle m’avait dit qu’elle avait fait quelque chose alors que j’avais les yeux bandés et qu’elle espérait que j’apprécierais…

-«Oui… Je suis prêt, Laura. Prêt à tout, prêt pour toi….»

-«Hmmm… Tu ne sais pas à quel point tu me rends heureuse. Je sais qu’on ne se connaît pas depuis longtemps, mais… Pour toi, avec toi, j’aime ce que je fais. Tu es prêt alors ? Allez… Je me lance. Je veux que tu jouisses de moi…»

Toi de Vitaa...

Juste après qu’elle ait prononcé ces mots, elle m’ôta le bandeau qui obstruait ma vue. Même si mes yeux ont été bandés pendant un laps de temps plutôt court, mes yeux durent se réhabituer au lieu, à la lumière des bougies. Ils ne mirent que quelques secondes avant donc de se réhabituer et se dilater.

A force de m'exciter comme elle savait le faire, l’appréhension ne semblait plus trop faire partie de moi, ou alors ce n’était plus que ma partie immergée de l’iceberg. Quoi qu’il en fût, j’aimais le spectacle qu’elle m’offrait. Laura continuait de mettre en scène ses fantasmes et créer une atmosphère propice à notre rapprochement progressif et constant. Un contexte propice à de futurs ébats…

Ses cheveux roux et longs lui arrivaient toujours au niveau de ses épaules. A priori ses lèvres étaient toujours aussi brillantes et… délicieuses. Un délicat petit arôme de cerise sur l’entrée de sa calanque rose. Mais… Elle était moins habillée qu’auparavant. Elle ne portait plus qu’un soutien-gorge push-up en dentelle, couleur bleu poudre, qui rehaussait ses seins et les rendait plus ronds. Sa peau était révélée au grand jour. De là où j’étais, je voyais la naissance de ses seins, et j’en étais excité. Qu’est-ce que cela serait quand elle ou moi ou… nous dégraferait cette pièce de lingerie ? Son ventre était plat. Elle n’avait de piercing au nombril. Et, en bas… son sexe était encore caché par un tanga en dentelle, assorti à son soutien-gorge.

Got Love de Tove Lo…

Écrire à Mysterious

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche