le foulard

Une saga de charlotte15 - 1 épisode(s)

3 minutes de lecture

Épisode 1 : les premières feuilles d'automne

C'était au début de novembre, les premières feuilles d'automne commencent à tomber,le temps est vraiment maussade. Les enfants courent à travers les feuilles mortes, une silhouette est dissimilée derrière un arbuste. L'homme assis , remet son bonnet qui manquait de tomber et reprends sa conversation au téléphone.

" Que vas tu faire pour les fêtes de fin d'année ? , demanda t'il.

" Je pense que l'on va partir au soleil, je ne supporte pas le froid , tu sais que j'aime le soleil" répondit la personne.

L'homme, qui porte un manteau noir et un bonnet rouge,soupire, il se demande s'il ne va pas aller au soleil aussi.Il est toujours resté à Paris pour les fêtes.

"Bon d'accord, on se voit une prochaine fois, fais un bisous à ta moitié tchao".

"Ok, Arnaud, on se tiens au jus".

Arnaud  se lève et se dirige vers la sortie du parc en se dirigeant vers son appartement.

glissant sa clé dans la serrure de la porte d'entrée, Arnaud pense à sa dernière victime,Christie une jeune femme rencontré dans un bar, elle était seule, Arnaud a su la séduire  en la compliment, la réconfortant suite à une rupture brutale. Ils avaient parlé toute la soirée, lui lui avait dit qu'il comprenait ce qu'elle vivait. Il l'avait emmené chez lui, pour un dernier verre, à  peine étaient t'il rentré dans l'ascenseur, qu'ils s’embrassait.

Il se souvient de son corps qui tremblait lorsqu'elle jouissait, il adorait ça puis il lui enroula un foulard autour du cou , il lui avait dis que cela l'exciter d'utiliser des accessoires durant l'acte, elle lui sourit et laissa Arnaud lui enrouler le foulard autour du cou puis il commença à tirer des deux bouts, Christie fût d'abord surprise puis son regard se changea en terreur, lui, tira de plus en plus fort. Elle essaya de se débattre afin de se libérer mais étant dessus, il avait l'avantage. son regard lui suppliait d'arrêter mais lui maintenait la tension du foulard. Tout en la chevauchant, il vit dans ses yeux, les dernières secondes de vie,son corps ne bougeait plus, Arnaud continue à lui faire l'amour, ses pulsion sont encore présentes, il touche son corps, il passe son index sur le bout d'un de ses téton, il est encore très dure, il adorait ça.

Arnaud a vraiment aimé tué cette fille, tandis qu'il rentré dans son appartement, il entendit des bruits dans sa rue,cela ne le surprend pas ,  il habitait cette appartement depuis huit ans, il posa son téléphone sur une étagère à l'entrée de son salon enleva son manteau et son bonnet puis se dirigea vers sa cuisine, ouvrit le frigo et déçu, se dit :

"il faudrait que j'aille faire les courses un de ces quatre." Puis retourna dans le salon et  se dit qu'il devrait prendre une douche et se dirige vers la salle de bain, celle ci était assez petite, il y a une douche, un lavabo un meuble sous celui ci et une petite étagère qu'il a pu glissé. Arnaud avait repeint la salle de bain en gris clair.

Il se déshabilla  puis ouvre le pommeau de douche afin de laisser l'eau coulé pour qu'elle soit à la bonne température.Il entra , commença à se mouiller, pris son gel  douche qui sent la menthe, il adore cette odeur.Il commence à frotter son torse où un tatouage est inscrit dessus,il s'agit d'un phénix, Arnaud a voulu se le faire tatouer car à chaque crime, il devient de plus en plus fort, oui car Christie n'était pas sa première victime, sa première victime fût une jeune femme d'une vingtième d'année , elle s'appelait Caroline, Arnaud l'avait rencontré lors d'un festival de musique, ils étaient resté ensemble tout le week-end et puis il l'avait emmené chez lui pour la tuer, il l'avait choisit elle car elle était soumise à lui. Arnaud continua à se frotter, il aime ce moment il commence à se caresser, son sexe commence à se lever puis  à force de se toucher, il bandait comme un fou, il effectua des vas et vient, lui  commença à prendre son pied, il poussait des grognements, cela dura 10 min, Arnaud se vida, il était satisfait puis finit de se laver et sorti de la douche. Il s'enroula la serviette autour de sa taille puis se regarda à travers la glace. Arnaud était brun avec un coupe court 'en dégradé comme dit son coiffeur, il avait une barbe de 3 jours, ses yeux étaient marron, celui ci n'était ni trop grand, no  trop petit, un mètre soixante dix.

Il finissait de se sécher puis se dirigeait vers son lit, il tomba de sommeil, fatigué par la journée qu'il avait passé.




Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche