3 minutes de lecture

Le SPA des plaisirs inavouables

En ce jour d'été ensoleillé, suite à une rude journée de boulot, Clémentine s'en allait au SPA Océane des Bains de Dieppe pour un moment de détente inoubliable. Elle va rejoindre Matthieu. Cela fait depuis des mois qui communiquent par SMS interposés et elle a décidé de le rencontrer.

Elle l'aperçoit au loin, lui qui l'attendait avec impatience. C'était un homme ténébreux, charmant, avec un beau sourire. Malgré son aspect mince, on pouvait entrevoir ses abdos sous son T-shirt bleu.

Celui-ci était émerveillé par la beauté de cette « esthète » en lui faisant savoir par un joli sourire. Sa beauté simpliste dégageait de la sensualité, de la douceur mais aussi de la pureté que chaque homme rêve tant.

Ils allèrent aux vestiaires pour mettre une tenue un peu plus confortable pour ce genre d'endroit. Clémentine ôta sa robe à petit pois noir et son chemisier bleu foncé. Matthieu profita de ce spectacle pour la convoiter avec justesse. Il observa ses belles courbes qui étaient dessinées et sa poitrine mise en valeur par son maillot de bain.

Envoûté par celle-ci, il sentit un peu de timidité dans ses gestes et paroles. Elle s'en est aperçue mais le réconforte. Ils se dirigent vers le SPA. Ils plongent dans l'eau. Elle enjamba l'eau comme les Naïades, les déesses de l'eau. Ses courbes ondulent à la surface de l'eau. On ne peut que contempler sa grande chevelure et son visage doux et enfantin. Elle nagea quelques brasses avant de rejoindre Matthieu.

Leurs yeux se croisèrent et Matthieu prit la parole lui déclarer sa dévotion.

« Tu es magnifique.

- Merci ! répondit timidement Clémentine. 

- J'ai très envie de t'embrasser, poursuivit-il. »

Il se mit en face d'elle. Elle se met à sourire. Il commença par un baiser sur la bouche. Elle lui rendit son baiser. Il la prend en bouche, ses mains posées sur son cou, l'embrasse langoureusement sa bouche pulpeuse. Ce long baiser ne fait qu'intensifier les désirs charnels des deux prétendants. Elle en redemande. Elle aime sentir sa langue au fond de sa bouche, ses lèvres chaudes qui réchauffent les siennes.



Il décida de dégrafer son maillot de bain. Une petite poitrine y sortit, avec de gros tétons pointus et des auréoles roses. Il les malaxa et plongea sa tête sous l'eau pour y goûter ses mamelons. Clémentine observa autour d'elle. Il reprit surface et l'embrassa encore une fois.

« Enlève ta culotte ! Je suis nu sous l'eau, ajouta celui-ci. »                                                                                  

Elle est très surprise. Elle n'a rien vu de tel. Elle exécute ses ordres. A présent, nus tous les deux, ils explorent leurs corps d'athlète. Ils touchent, se caressent et se sentent.

Clémentine déposa ses mains sur le torse, titilla les tétons de celui-ci.

« Wouha ! C'est très impressionnant à voir mais aussi au toucher. »

Elle frôla les pectoraux avec ses ongles, descendit tout doucement aux parties intimes.

« Ah oui ! C'est très impressionnant, s'esclaffa t-elle.

- Tu n'imagines même pas.

- Quel coquin ce Matthieu, ajouta t-elle en souriant ! »

Elle sortit de l'eau et s'assied sur le rebord. Elle écarta ses cuisses et Matthieu y découvrit son entrejambe. Elle lui fait signe de s'en occuper.

Il s'approcha de ses parties intimes. Il débuta par un long baiser de son sexe. Par la suite, il la délecta avec sa langue, rentra et sortit celle-ci. Il titillera son clito pendant qu'un doigt pénétra son vagin. Clémentine commença à mouiller de plus en plus puisqu'une quantité de sécrétion vaginale s'échappa.

Elle lui demanda d'accélérer la cadence et c'est ce qu'il fait. Il fait des vas et viens de plus en plus rapide avec son index dans son sexe tout en frottant son autre index sur le clito et ce qui fera déclencher le ruissellement. Elle gicle un gros jet de mouille.

Matthieu est un peu surpris bien qu'elle lui avait dis qu'elle était femme fontaine. Les jets de mouille se répète au moins une dizaine de fois jusqu'à ce qu'elle jouisse avec son clito.

Il la rejoignait au bord de l'eau et lui présenta son sexe tout dure pour une fellation. Clémentine déposa délicatement sa langue sur sa verge et fait des petits cercles sur celui-ci. Petit à petit, sa verge est remplie de salive, dégoulinant sur le sexe. Elle l'utilisa comme lubrifiant, même si elle n'en a guère besoin, avant de déposer sa bouche. Elle fait des vas et viens avec ses deux mains tout en comprimant le sexe. Matthieu pousse des grognements à l'encontre de sa partenaire. Ce sont des grognements de plaisirs.

Elle choisit ensuite de rentrer le sexe de son partenaire dans sa bouche. Elle y déguste un sexe admirablement bon et qui lui fait tourner la tête. Elle le lècherait pendant des heures interminables tellement cela lui semble si exquis. Elle le fixe du regard et à chaque fois qu'elle l'enfonce tout au fond de sa gorge, un cri de contentement sort de sa bouche. L'explosion est proche, il ne peut se retenir trop longtemps. Il se met debout et prend les commandes. Il se branle pendant qu'elle caresse ses testicules et sa jambe gauche. Sa semence est expulsée sur les seins. Elle l'étale sur sa poitrine et en délecte le goût.

Essoufflé, il retourne dans l'eau pour se remettre les idées en place. Clémentine l'accompagne et lui fait un baiser furtivement.





Écrire à Fantine Lemcecry

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche