Les chroniques d'Ericque

Une saga de EricqueVanieroti - 4 épisode(s)

< Épisode précédent
Épisode suivant >

2 minutes de lecture

Épisode 3 : L'effet papillon

Alors que son phallus est dans sa main et que son esprit commence tout doucement à s'égarer dans des songes érotiques, Ericque repense furtivement aux circonstances qui avait amenées la belle Anne à être là où elle était quand il avait pointé le bout de son nez dans le jardin de son ami et camarade de lycée Jean-Philippe. Dans la vie, quelquefois, un événement extérieur à votre vie peut engendrer toute une série d’actions qui amènent irrémédiablement à un changement notable de votre existence : c'est ce qu'on appelle l'effet papillon.

Anne est une bonne amie de la soeur de Jean-Philippe. Une soeur beaucoup plus âgée que lui prénommée Marie. Ericque avait déjà croisée la frangine de son comparse à plusieurs reprises car, même si elle a l’habitude d’être toujours par monts et par vaux, elle réside encore dans la vaste demeure familiale. Pour être honnête, elle ne lui plaît pas vraiment même si elle a toujours été aimable et polie avec lui. Rien de personnel. De son point de vue, elle n’est ni moche ni belle. Juste une question de goût. Tous les goûts et les couleurs sont dans la nature paraît-il. En fait, il avait déjà entendu parler d'Anne quelquefois mais n'avait pas plus que cela prêté attention à ce qui s'était dit sur elle. Bizarrement, Anne ne venait jamais chez Marie, c’était plutôt le contraire qui se passait ce qui expliquait qu’il ne l’avait jamais vue.

Pour résumer, Anne vivait avec un homme depuis deux ans. Elle était en couple avec lui depuis trois ans. Ce con l avait trompée. Jean-Philippe lui avait tout raconté alors qu’ils étaient isolés dans sa chambre à jouer à un jeu de foot sur sa console. En fait, lors d'une soirée un peu arrosée chez des potes à lui, il était tombé sous le charme d une fille qui était présente. Il se l était tapé dans la salle de bains d une manière très peu discrète, leurs gémissements de plaisir étant parvenus assez facilement aux oreilles des personnes présentes. Pendant ce temps-là, Anne bossait. Quel con ! C'est la première réflexion qu'Ericque s'est faite quand il a appris cela. Comment tromper une femme comme Anne ? Lui qui rêverait d'avoir une fille comme elle dans sa vie et dans son lit. Lui qui rêverait de pouvoir promener sa langue sur la moindre parcelle de son corps. Lui qui rêverait de pouvoir introduire sa main dans sa culotte et introduire ses doigts dans sa vulve humidifiée par le désir. Il ne comprenait pas. Tout simplement.

Cet après-midi, il aurait tellement voulu la consoler… La prendre dans ses bras, l’embrasser, la toucher, la caresser… Sa présence l’avait rendu étrangement très heureux mais l’avait également fortement perturbé. Alors que la journée était belle et que le soleil brillait fort dans le ciel, c’est lui qui avait proposé à son pote de rentrer à l’intérieur pour jouer à la console.

Anne n'a pas réussi à pardonner à son connard d'ex-copain. Elle est partie après avoir fait sa valise mais dans une ville où elle n'a pas de famille, elle s est tournée vers celle de Jean-Philippe qui est un peu comme sa seconde famille. En fait, elle est originaire de Clermont-Ferrand. Elle est venue, à la base, alors qu’elle était célibataire et âgée d’une vingtaine d’années. Elle a rencontré Marie juste après son arrivée lors d’une folle soirée. Et voilà comment ce que certains appellent l'effet papillon a fait qu'Anne a emménagé chez Jean-Philippe, dans cette maison où Ericque passe le plus clair de son temps en ce moment. Ce qui veut dire qu'il va être amené à la revoir. C’est avec cette idée en tête qui le fait sourire et qui le rend heureux que la pression de sa main autour de son pénis augmente et que le va et vient commence...

Écrire à EricqueVanieroti

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche