Libération

Une saga de eclosion - 4 épisode(s)

Épisode suivant >

4 minutes de lecture

Épisode 1 : découverte

Il n'allait plus pouvoir résister longtemps. Les va-et-vient de cette bouche autour de son sexe étaient en train de le submerger de plaisir. Il sentait une vague irrésistible sur le point de tout emporter en lui. Pourtant il n'osait pas s'imaginer un seul instant éjaculer dans la bouche d'une femme. Cela ne lui était jamais arrivé et lui paraissait relever du pur fantasme. Comme un tabou qui n'existait que dans les films. Mais la simple idée qu'il pourrait transgresser cet interdit faisait monter encore plus son excitation. Non, il n'allait plus pouvoir résister longtemps...

De toute façon rien n'avait été normal aujourd'hui.

Cette femme qu'il avait rencontré quelques jours auparavant en arrivant dans l'entreprise où il devait effectuer son stage de fin d'étude avait dès le début été très accueillante. Elle l'avait pris sous son aile et l'avait guidé dans ses premiers pas dans le monde du travail. Le courant était tout de suite très bien passé entre eux. Elle était plus âgée que lui d'une dizaine d'année mais n'en était pas moins très séduisante. Son long corps mince paraissait presque fragile mais elle avait une assurance certaine dans sa façon d'être qui l'avait un peu intimidé au premier abord. Lui qui n'avait jamais été très à l'aise avec les personnes de l'autre sexe.

Depuis ce matin ils n'avaient été que tous les deux au bureau. Les autres membres de la petite équipe étant en déplacement pour la journée. Et cela tombait bien car ils avaient ainsi pu se pencher tranquillement sur leur projet commun. Assis l'un à côté de l'autre face au même écran d'ordinateur, elle lui avait longuement montré le fonctionnement du logiciel sur lequel il allait devoir travailler.

Au fur et à mesure des ses explications, elle se rapprochait toujours un peu plus de lui. Il pouvait sentir son parfum qui avait quelque chose de très agréable, voire même d'envoûtant. Elle était vêtue d'une robe noire légère, très sobre mais qui n'était pas sans charme. Elle n'avait pas une particulièrement une poitrine volumineuse mais il n'avait pas pu s'empêcher d'y jeter un coup d'œil gêné de temps à autre. Il avait plusieurs fois croisé son regard et avait aussitôt baissé les yeux sur son clavier.

Sa cuisse se trouvait maintenant collée à la sienne et il pouvait en sentir la chaleur à travers son jean. Cela le mettait à la fois mal à l'aise et l'excitait un peu. Il commença alors à se perdre en rêverie et s'imagina qu'elle allait l’enlacer et l'embrasser subitement sans raison. Mais ce fût une main posée sur sa cuisse qui le ramena à l'instant présent.

"Tu m'écoute ?

— Oui, pardon, continue.

— Non, je pense que je t'ai perdu là, il est temps qu'on fasse une pause. Café ?"

Il n’eut pas le temps de répondre qu'elle déposa un baiser rapide sur ses lèvres en se levant puis sorti de la pièce. Il en resta bouche-bée. Il sentait maintenant son visage complètement empourpré et son cœur bâtait comme jamais. Il avait chaud et commençait à transpirer légèrement. Avait-elle vraiment fait ça ? Comment devait-il se comporter quand elle reviendrait avec les cafés ? Son expérience avec les femmes se résumait à une petite amie qu'il avait eu à la fac et avec laquelle il n'était resté que quelques mois.

Elle passa la tête par l’entrebâillement de la porte du bureau :

"Tu viens ? le café est servi, on va le boire dans la salle de pause.

— Ok, j'arrive"

Il se leva, il avait les jambes chancelantes et les mains moites. Que faire ? Devait-il l'embrasser à son tour ?

Lorsqu'il entra il aperçu deux tasses à café posées sur une table basse devant un canapé en cuir. Elles étaient vides.

Il sentit une main l'attraper par derrière et le pousser vers le canapé. Il s'assit comme il put et découvrit en se retournant qu'elle se tenait debout face à lui. Ainsi assis, son visage arrivait à la hauteur de ses cuisses, exactement au bas de sa robe. Une main releva la robe petit à petit découvrant progressivement son intimité. Il vit alors qu'elle avait retiré sa culotte et découvrit son sexe. Sa toison avait été proprement taillée et formait un petit triangle au dessus de ses lèvres qui commençaient déjà à s'ouvrir. De l'autre main, elle saisit sa tête et l'amena doucement contre elle. Il pouvait maintenant sentir l'odeur de son sexe, il en avait le souffle court et sentait déjà que son propre sexe commençait à s'ériger, à l'étroit dans son pantalon. Il vint placer une main contre l'intérieur de sa cuisse et la remonta en une douce caresse jusqu'à ce que le bord de son index vienne effleurer les lèvres de sa partenaire. Il en pouvait sentir qu'elles étaient chaudes et déjà humides. Il déposa un baiser sur ce sexe qui lui faisait perdre la tête.

Sans un mot, elle le repoussa en arrière vint s'assoir à califourchon sur lui...


Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche