1 minutes de lecture

LUI

Tu es un ange... Un ange diablement pervers. Je repense souvent à cette levrette... Et à ces pipes de dingue que tu m'as faites... J'aimerais te voir prise par un autre homme, avec moi. Un dans ta bouche, un dans ton sexe. Une grosse queue pour ta bouche, pendant que je te prends. Ton regard planté dans le mien. Ta bouche appliquée. Tes mains qui malaxent ses couilles pleines... Je voudrais voir nos spermes couler de ta bouche avide de nos semences... Tout cela reste du fantasme évidemment, très cochon...

Dans la réalité, j'ouvre la porte. Tu es seule, vêtue seulement de bas et d'un débardeur long, marinière... Je te trouve à genoux, queue de cheval tirée haut. Les mains bien sagement dans le dos, surprise, la langue tirée et le regard malicieux.

Mon sexe immédiatement stimulé se durcit lentement. J'ouvre ma braguette, et pour seule réponse tu ouvres la bouche plus grand, tire la langue plus loin... Je tourne autour de toi, apprécie tes courbes. Observe ton corps de la tête à la plante des pieds. Tout en tournant encore, je sors ma queue et la caresse très lentement... Je caresse ton visage est mon sexe brûlant... Tu fermes les yeux de plaisir. La sensation est inédite, l'excitation, maximale... Je viens ensuite poser mes couilles pleines et lisses sur ta langue. Je me masturbe ainsi lentement... Tu sens mon odeur, tu goûtes à mes bourses... Ta langue tournoie sur elles... Je vois ma verge sur ton nez et jusqu'à ton front... J'aime cette scène...

Tu fermes soudain la bouche. Tes lèvres pulpeuse se rabattent sur mes couilles et les caressent lentement... Sensation divine... Je caresse toujours mon gland... Ces yeux...

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche