3 minutes de lecture

Le garde forestier bûcheron

Tu allais laisser la petite note pour le propriétaire de la cabane "Excusez pour le dérangement mais merci pour ce feu qui nous a attisé...."quand soudain tu t'effraies lorsque tu aperçois au pas de la porte un gigantesque bûcheron qui occulte pratiquement toute la porte.

Mais aussi surprenant que ça puisse paraitre sa voix est douce.

Le bûcheron lit ton mot et avoue qu'il a regardé vos ébats par la fenêtre et te félicite pour ta beauté et tes initiatives sexuelles.

Ton collègue à côté n'ose rien dire et il sait qu'il ne ferait pas le poids face à ce grand gaillard.

Le bûcheron ne souhaite pas que vous partiez tout de suite et vous invite à déguster sa gnole. C'est du costaud lui réponds tu et tu te sens comme t'envoler alors que c'est le bucheron qui vient de te soulever et te poser sur ses genoux comme si tu étais une feuille.

Tu lui fais face les jambes écartées sur ces genoux et tu peux sentir une belle bosse sous son pantalon.

Il te fait glisser sur ses genoux en va et vient et tu sens que ton antre se mouille et se pare pour un délicieux assaut.

Tu te lèves et enlèves ton pantalon et ta culotte et tu te retournes en offrant ta croupe en signe d'ouverture et de remerciement pour sa "belle hospitalité".

Le bûcheron te fais cambrer en posant ton buste sur la table et te prends en levrette.

Ouahhh heureusement que tu mouilles bien et vite car son sexe emplit tout ton espace mais que c'est bon. hmmmmmmmm encorrrrrre lâches tu ? Puis il te retourne, pose ton dos sur la table, chacune de tes jambes reposant sur ses épaules. Il avance ta foufounette juste au bord de la table, caresse ton clitoris avec son gland puis te pénètre avec de magnifiques va et vient puis recaresse ton clito avec son gland luisant et te repénètre. A chaque fois ton plaisir redouble et tu ne peux que lâcher un ohhhhhhhh puis un ouiiiiiiiiiiiii orgasmique lorsqu'il te caresse pour la xième fois ton clito.

En te tournant vers ton collègue tu vois qu'il n'ose rien dire mais qu'il savoure le spectacle puisqu'il commence à se branler.

Tu descends de la table et tu te mets à genoux sur la peau de mouton qui jonche devant la cheminé et tu invites les deux hommes à se rapprocher. Ta bouche happe à tour de rôle ces deux hampes gonflées et tu leur prodigues une merveilleuse fellation. Pendant que tu tiens d'une main le sexe de celui que tu suces de l'autre tu malaxes et caresses les testicules de l'autre. Les veines sont toutes gonflées sur ces sexes luisants et tu les invites à déposer leur semence entre tes seins. Tu soutiens ta poitrine et fait comme un creux entre tes seins pour recueillir le fruit de leur extase. Tu apprécies ces sources"d'eau chaude" d'autant plus que les deux hommes sont au diapason pour émettre leur ouiiiiiiiiiiiiiii de satisfaction presque simultanément.

Tu sens cette semence glisser le long de ton buste et venir comme un petit ruisseau se perdre dans ta grotte. Cette sensation voluptueuse t'amène à caresser ton clitoris et en moins de deux tu as le bonus d'un nouvel orgasme . Tu te couches sur la peau de mouton, tu laisses ton corps se cabrer vers le haut quand le ohhhhhhhhh orgasmique rejaillit.

Qu'est ce que c'est bon et tu n'oses plus bouger pour savourer ce moment.

Le bûcheron en profite pour faire sa toilette puis la tienne avec des serviettes humides et chaudes.

Tu es surpris par ce raffinement à cet endroit et par cet homme qui au premier abord aurait pû paraitre rustre.

Ton collègue profite lui aussi de serviettes mais ne t'en fait pas profiter.

L'heure tournant vous décidez de partir car il y a encore une heure pour redescendre dans la vallée.

Le bûcheron te remercie pour ce merveilleux moment et te dis que sa porte sera toujours ouverte pour toi.

Tu lui réponds que "ta porte à toi" lui sera toujours aussi ouverte.

Un clin d'oeil coquin et vous vous quittez en emmenant avec toi un collègue qui se dit mais cette femme est extraordinaire et jusqu'où va t'elle m'emmener ?