3 minutes de lecture

Mousseline et Chantilly

Enfant déjà, alors que son corps ne se différenciait de l'autre que par cette horrible absence entre ses jambes, elle lorgnait, rêveuse, sur ces nombreux petits bouts de tissus séchant au soleil...

Elle adorait les regarder, les dentelles de sa sœur, et se demandait souvent si elles n'étaient pas à l'origine de son succès auprès des garçons... pourtant les apparences sont trompeuses et malgré sa lingerie fine son ainée était une fan inconditionnelle des sarouels et autres vêtements amples qui cachaient à merveille son corps de femme en devenir.

Parcourant les rayons de ce grand magasin, elle se souvient de son premier ensemble, et c'est ensemble qu'elle et sa sœur l'avaient choisi.

Elle était rentrée du lycée bien plus tôt que prévu ce jour là et l'avait surprise en culotte dans la salle de bain avec un soutien gorge à la main. La pauvre petite, elle cru mourir de honte. Elle se couvrit avec hâte une poitrine tout juste naissante et rendit la pièce en dentelle mauve à sa propriétaire.

"Pour celui la il faudra encore attendre quelques temps Chloé, mais je pense que le moment est venu pour t'en chercher quelques uns, tu crois pas?" En effet, de la "planche à pain" dont ses camarades l'avaient affublé en début d'année il ne restait plus grand chose.

Le samedi suivant, à la veille des grandes vacances qui la séparées de la 4eme, elles étaient partie en quête d'un dessous pour la mettre en valeur. Et c'est dans une cabine d'essayage rose pale qu'elle avait vu la gamine qu'elle était se transformer en jeune fille. 

Il était simple, en coton avec un léger rembourrage qui rendait invisible les deux petits boutons qui commençaient à la déranger lorsqu'ils se manifestaient. Gris foncé avec un liseret de dentelle noire sous la poitrine, la culotte se portait taille basse et lui faisait une bien jolie silhouette au niveau des fesses.

Chloé se souvient, cet été là, de l'effet qu'un simple décolleté avait eu sur le sexe opposé, son soutien-gorge porte bonheur sur elle, elle prit vite conscience du pouvoir qu'elle pouvait avoir sur les autres...

Entre les stands de lingerie, Passionata, que de souvenirs dans ses dentelles et frous-frous, rien de bien intéressant pourtant dans cette nouvelle collection mais si vous êtes passé à côté d'elle, vous l'avez sans nulle doute vu sourire n'est ce pas?

Vous vous souvenez de ce soutien-gorge emprunté? Celui par qui tout à commencé?

La seconde fois qu'elle l'a porté elle le remplissait parfaitement, Chloé a 16ans.

Cela fait des semaines, des mois, qu'elle ne parle que de ça! La fête de fin d'année du lycée! Sa sœur, à la fac désormais, a joué le jeu en promettant à ses parents de l'accompagner.

Chloé porte des converses rose pale, un jean taille basse, des bracelets brésiliens aux poignets et un débardeur blanc aux dessous assortis, sa sœur l'attrape et la conduit dans sa chambre, un paquet en papier de soie l'attend sur son lit.

Il est encore plus beau que dans son souvenir, la partie inférieure faite de satin, séparée par la partie du haut en tulle par un ruban de dentelle aux dessins fleuris, le tout dans des tons mauves et prunes. 

Quant au bas, elle n'avait jamais osé le mettre, sa sœur se serait bien trop mise en colère, un tanga discret qui lui ira parfaitement.

Jeune fille presque jeune femme... patiente Chloé, encore un peu.

Cette soirée là sa sœur la déposa et lui donna la permission de minuit, cela lui permit de mettre en place son projet et de séduire sans mal Julien, un mec de sa bande de pote, un an qu ils se tournaient autour...

"Le magasin informe son aimable clientèle qu'il fermera ses portes dans une heure" Mince, il est déjà tard, et elle n'a pas encore réussi à faire son choix, il lui a demandé de lui  trouver quelque chose de spécial. Elle passe devant l'étale d'Aubade, un rapide coup d’œil qui lui rappelle le coton à l'imprimé fleuri qu'elle portait lors de sa première fois.

La voilà enfin devant le stand qu'elle cherchait, bleu roi ou nuit noire, les deux en cabine la voilà qui pénètre dans cet espace clos aux murs pourpres. Choix difficile... cette occasion est si particulière, elle ne veut pas faire de faux  pas.

Le bleu de couleur vive avec une éternelle  forme corbeille qui sublime à merveille sa poitrine, un string en guise de bas, elle passe son slim et sa chemise en mousseline blanche, se regarde un instant et se déshabille lentement, s'observant dans le miroir.

Déçue de son manque d'originalité elle enfile le "nuit noire", une forme plongeante, agréable à porter, un bonnet opaque avec un dos nageur en dentelle et une agrafe à l'entre-sein, élégant, à peine plus visible que le "bleu roi" sous sa chemise, un sautoir en or autour du coup, élégante, sûre d'elle, une femme assumée, la voici prête pour son rendez-vous particulier.




Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche