25 minutes de lecture

Épisode 4 : La première expérience de candaulisme de Fortune… A distance… En direct vidéo… Elle adore…

Éloignée de son amant libertin, David, Fortune bouillonne de plaisir. La distance qui les sépare sont comme des chaines qui l’empêchent d’assouvir ses fantasmes libertins. Ne tenant plus, elle propose à son lointain amant libertin de mener une expérience libertine à distance… elle a envie d’une baise libertine très intense, de faire la cochonne avec un libertin tout en filmant les ébats pour partager un moment complice avec son compagnon. C’est une première fois pour tous les deux. Monsieur, à distance, déniche un candidat et après quelques échanges sur Whatsapp entre madame et cet heureux élu, Madame, trop impatiente et gourmande, accepte de rejoindre le libertin quasi inconnu dans sa chambre d’hôtel.

Vêtue d’un jean et d’un body noir moulant, elle se présente devant la chambre. Avant de frapper à la porte, elle vérifie que les courbes généreuses de ses magnifiques fesses sont bien visibles et que sa poitrine opulente pointe sensuellement sous le tissu noir.

Lorsque la porte s’ouvre, elle est agréablement surprise par l’expression de trouble sexuel, à la vue de son hyper sensualité, qui apparaît sur le visage de l’homme à la quarantaine qui se présente à elle. Elle n’avait vu qu’une photo de lui et son allure correspond à ce qu’elle avait imaginée. Au fond d’elle, elle ressent une soudaine vibration d’excitation sexuelle à l’idée de s’offrir à un inconnu. Dans sa poche, elle serre fort son téléphone qui bientôt va servir de caméra pour filmer et partager ses envies libertines avec son lointain amant libertin. Elle lui envoie un message pour lui dire qu’elle est bien arrivée et que tout va bien.

Après avoir fait brève connaissance, Madame, Fortune, et Ben, le partenaire libertin du jour, préparent la chambre où les ébats vont se dérouler en veillant à une belle luminosité. Alors qu’ils se déshabillent et prennent une douche, l’excitation montent en elle. Monsieur B, impressionnée par cette sublime déesse d’ébène aux courbes si délicatement généreuses, est très attentionnée à son égard.

Tous les deux sont nus, debout, devant le lit. Fortune pose son smartphone téléphone sur une table de nuit et lance l’appel vidéo. Elle a bien prévenu son amant lointain de ne pas parler durant les ébats… elle craint, pour une première fois, de ne pas pouvoir gérer la situation par le trouble que provoquerait en elle le fait d’entendre la voix de son compagnon libertin.

Soudain, sur l’écran, le visage de son amant lointain apparaît. Il est emmitouflé dans des vêtements chauds. Dans le pays où il réside il fait froid au contraire de la contrée où se trouve Fortune. Elle sourit. Son visage s’illumine.

David, son amant lointain, découvre Fortune superbement nue, debout, dont les moindres courbes inondent d’une puissante sensualité chaque recoin de la pièce. Il voit, aux côtés de Fortune, Ben, joyeux, qui le salue. Il est submergé d’excitation et de vibration positive à la vue de sa belle si magnifiquement coquine.

Fortune se tient debout en face de la caméra téléphone. Monsieur B se place derrière elle. Il masse et caresse les magnifiques seins lourds et gonflés de la belle ainsi que sa taille et sa croupe si généreuse et gourmande. Elle passe sa main derrière la nuque de Ben et sourit en regardant l’écran. Elle se penche en avant et ses seins, tout gonflés, ballottent. Ses tétons, sous les caresses expertes, semblent gonfler à vue d’œil.

Elle se relève, tourne le visage vers son amant libertin du jour et lui tend ses lèvres enfiévrées. Ils s’embrassent langoureusement l’un l’autre avec beaucoup de gourmandise, Fortune posant ses mains sur celle de Ben pendant qu’il caresse ses seins à la fois avec douceur et fermeté. David, à distance, est abasourdie par la spontanéité libertine de sa compagne et une joie immense l’envahit.

Ben fait pivoter Fortune de coté de façon qu’elle soit de profil par rapport à la caméra. Il empoigne ses seins tels des fruits gourmands et commence à les embrasser et à les lécher. Fortune penche la tête en arrière sous l’effet du plaisir qu’elle éprouve et de l’excitation qui monte encore plus en elle. Elle tourne le visage vers la caméra avec une expression très coquine à destination de son compagnon libertin lointain.

Ben tourne lui aussi le visage vers la caméra et dit : « merci du partage, elle est magnifique et très excitée ». Suivant les consignes de sa compagne, David répond en levant son pouce en signe d’approbation. Fortune sourit de plaisir en entendant les propos de Ben.

Tout en continuant à embrasser et lécher les seins et les tétons de Fortune qui passe ses mains dans les cheveux du Monsieur pour l’encourager à poursuivre, Ben glisse les siennes dans le bas du dos de Fortune et lui masse sensuellement et vigoureusement ses sublimes fesses. Il n’arrive pas à retenir son émotion et, en tournant le visage vers le téléphone, il dit : « quel magnifique cul, bon sang quel magnifique cul ! »

David est époustouflé. Il ressent une très forte érection. Il sort son sexe et commence à se masturber.

Ben se relève et, tout en embrassant lascivement Fortune qui répond à son baiser avec une douceur très gourmande, il lui caresse délicatement sa petite chatte déjà luisante de désir. Fortune ne résiste pas à l’envie d’attraper dans sa main sa bite déjà tendue.

Ben invite alors Fortune à s’allonger sur le coin du lit et en même temps il fait pivoter la caméra pour permettre à David de bien voir. Fortune, face à la caméra, le dos calé sur la poitrine de Monsieur B, assis derrière elle, écarte avec envie ses cuisses en gardant ses genoux légèrement pliés.

Ben caresse avec douceur et envie les seins gonflés de la belle. Fortune descend sa main vers sa petite chatte déjà ouverte et commence à titiller son clitoris en écartant encore plus ses cuisses. Consciente du magnifique spectacle ainsi offert à son compagnon libertin distant derrière l’écran, elle sourit de façon à la fois timide et coquine. Puis elle tourne le visage en arrière, tendant ses lèvres vers à son amant libertin local qui happe ses lèvres pulpeuses et délicates avec une puissante passion charnelle.

Ce baiser si spontané, si passionné, sans tabou, ébranle David qui succombe sous les vagues de vibrations positives qui le parcourent. En face de lui, Fortune, sa compagne libertine, se lâche sans limite à son envie de plaisir intense, son gout de faire et de se sentir très cochonne.

Fortune passe maintenant ses doigts tout le long de sa chatte humide et déjà ouverte. Elle alterne les baisers langoureux avec des regards très coquins en direction de la caméra. Ben descend ses mains et lui caresse les cuisses. Sous l’effet de ses gestes, elle écarte encore plus les jambes. Sa respiration se fait plus profonde. Ben lui tend alors un tube qu’elle saisit immédiatement pour masser sa chatte avec. Il passe lui aussi sa main sur la petite chatte de Fortune et la tapote du bout des doigts avec un bruit de claquement humide. Elle émet un petit gémissement de surprise et de plaisir mêlés.

Monsieur remonte vers le buste de Fortune, lui caresse et titille les seins et les tétons puis l’embrasse fougueusement à nouveau. Elle répond avec gourmandise à son baiser langoureux. Dans le même temps elle commence à faire entrer et sortir le tube dans sa chatte entrouverte. Ses cuisses sont totalement écartées, sa chatte vibrant sous l’effet des va et vient et sa poitrine magnifiquement opulente ballote de façon lascive sous l’effet du puissant baiser entre les amants libertins.

David est ébahi par la beauté du spectacle et plus encore de celle de sa compagne libertine qui lui apparaît telle une déesse fleur d’ébène qui absorbe toute la lumière de la pièce captivée par les vibrations sensuelles de la déesse.

Fortune attrape délicatement la bite tendue de Monsieur B, elle a envie de la sucer. Monsieur se lève, se met devant le lit et invite Fortune à s’agenouiller au sol pour le sucer. Il fait pivoter la caméra pour que David profite pleinement du spectacle.

Fortune passe délicatement une main sous les bourses et avec l’autre caresse le membre déjà bien tendu. Elle enrobe en douceur le gland avec ses lèvres pulpeuses finement dessinées puis le ressort à plusieurs reprises. Elle plonge un peu plus loin la bite dans sa bouche toute humide tout en continuant à caresser les couilles. Elle s’applique avec gourmandise et rapidement Ben ne peut se retenir de lui dire : « bon sang, tu suces merveilleusement bien… continue… encore », puis il tourne la tête en direction du téléphone – caméra et ajoute : « vraiment elle suce merveilleusement bien… elle aime ça, c’est formidable, merci… ». David lève le pouce en signe d’approbation.

La respiration de Ben s’approfondit et s’accélère, il émet de légers grondements de plaisir à chaque fois que Fortune enrobe avec envie sa bite qui durcit. C’est comme si les sons de plaisir de Monsieur l’excitait encore plus et que sa bite, qui devient de plus en plus dure sous l’effet de sa langue très habile, lui donnait envie d’être encore plus cochonne dans la façon de sucer son amant libertin du soir. Elle tourne alors les yeux vers la caméra, en direction de son amant libertin lointain, et lui jette un regard complice très coquin.

Sous l’effet de ce regard si lascivement complice, David est profondément ébranlé. Au fond de lui s’est comme si une nouvelle dimension de complicité libertine venait de s’ouvrir et l’emporte dans un délice très puissant. Il est transporté de bonheur en constatant le désir profond et le plaisir immense que Fortune semble éprouver à sucer une très belle bite devant lui. Il devine qu’au fond de Fortune, cette situation l’excite au plus haut point et réveille en elle la sublime cochonne qui dort en elle.

Soudain Fortune cesse de sucer monsieur, saisit ses magnifiques seins lourds et généreux, tels des fruits juteux et gourmands, et glisse la bite bien tendue de monsieur entre ses deux mamelons aux tétons très tendus. Elle émet un sublime sourire gourmand en direction de Ben qui laisse échapper une expression de surprise et d’immense plaisir.

Avec ses mains, elle rapproche ses seins gonflés pour qu’ils enserrent la belle bite comme dans un écrin de plaisir. Elle la suce pour l’humidifier et la reprend entre ses seins si gourmands. Monsieur B est époustouflé et lui dit : « Oh oui, continue, j’adore, tes seins gonflés sont magiques… tu es une belle gourmande, continue… ». Il se penche et lui tend sa bouche pour l’embrasser. Fortune lui répond en partageant avec une infinie douceur un enflammé baiser à pleine bouche où leurs langues se mêlent avec passion.

Ben saisit le téléphone, regarde David et lui sourit en lui disant merci et il approche l’écran téléphone près de la poitrine de Fortune. David découvre encore mieux les courbes très généreuses des seins de la belle et la façon dont ils accueillent avec plaisir les vas et viens lents et vigoureux de la bite très tendue. Fortune tourne le visage vers le téléphone et son sourire radieux de libertine très excitée envahit l’écran. David est renversé par la beauté sexuelle de ce sourire. Il peut alors se rendre compte de la façon dont Fortune branle la belle bite avec sa poitrine et gobe régulièrement avec sa bouche gourmande le gland gonflé qu’elle humifie abondamment pour faciliter le mouvement de coulisse.

Les mouvements du bassin qu’impriment monsieur B suggère le plaisir croissant qu’il éprouve dans cette position. Il zoome sur les seins de Fortune et David voit disparaitre la bite de Monsieur B dans la magnifique vallée puis resurgir avec un gland très gonflée qu’elle s’empresse d’enserrer dans sa bouche avec ses lèvres pulpeuses.

Ben penche son visage vers Fortune et lui tend ses lèvres. Tout excitée, Fortune répond à son invitation en l’embrassant avec une intense douceur sexuelle. Ce baiser si langoureux affole les sens de David qui mesure alors combien sa compagne libertine apprécie le moment au plus haut point et se lâche avec bonheur.

Ben saisit la main de Fortune et l’invite à aller sur le lit. Il s’allonge en écartant les jambes et spontanément Fortune s’installe sur ses genoux pliés, le visage tourné en face de la belle bite très tendue. Monsieur B pose la caméra téléphone sur la table de nuit de façon que David ait une vision qui va des genoux au haut du bassin de Monsieur, admirant Fortune penchée sur le sexe tendu devant elle.

Elle commence par caresser les belles couilles en les soupesant avec délicatesse puis elle attrape avec sa main la verge gonflée qu’elle dirige vers sa bouche gourmande. Ses lèvres pulpeuses et finement dessinées enserrent le gland avec douceur et elle descend avec envie sur la bite avant de remonter vers le gland. Elle se penche plus en avant, elle est concentrée, elle s’applique, elle semble ressentir le plaisir éprouvé par Ben et cela l’excite et lui donne envie de le sucer avec encore plus de gourmandise, de lui montrer combien elle aime faire la cochonne, combien elle aime sucer sa bite.

Soudain Ben s’exprime, bien que son visage n’apparaisse pas à l’écran. Il s’adresse directement à David, et indirectement à Madame : « bon sang qu’elle suce bien, bon sang qu’elle suce bien, elle aime ça, elle aime ça, merci David… » et l’on entend Monsieur émettre de nombreux gémissement de plaisir masculin. A l’écoute de ce commentaire Fortune s’applique encore plus et David aperçoit ses magnifiques seins qui ballotent sensuellement sous l’effet des mouvements de sa tête pour sucer la bite.

Ses cheveux tombent parfois devant son visage et elle les remonte sur le côté car elle veut s’assurer que David profite du spectacle et cela l’excite encore plus. Ben l’aide lui aussi en les remontant et les tenant pour elle. Il attrape le téléphone caméra et l’approche du visage de Fortune afin que David puisse admirer en gros plan la beauté très cochonne de Fortune dans la façon qu’elle suce sa bite et le plaisir qu’elle prend. David découvre les magnifiques lèvres de Fortune qui coulisse avec une infinie douceur et gourmandise sur cette bite très tendue, elle monte et descend en caressant les couilles et en la tenant avec délicatesse dans sa main. Elle tourne le visage vers la caméra sans cesser de sucer et jette un regard complice très coquin vers David et lui fait un clin d’œil. David en est encore plus convaincu, Fortune est complètement libérée, elle est toute excitée, elle a envie de prendre et donner du plaisir avec cet homme libertin et de le partager avec David.

Ben remonte la caméra vers son visage et s’adresse à David une nouvelle fois : « Elle est vraiment magnifique, elle est vraiment gourmande, elle suce merveilleusement, merci David. ». David lui répond, un sourire aux lèvres en tendant son pouce en signe d’approbation.

Ben murmure alors à Fortune : « j’ai envie de te prendre en levrette ». Il repose la caméra sur table de nuit et David entend des mouvements. Il voit soudain apparaître, de profil, en position de levrette, sur le lit, le magnifique cul de Fortune, la courbe de son dos et le sublime galbe de ses seins lourds et généreux. Il devine qu’elle écarte les jambes car il remarque que ses pieds sont éloignés l’un de l’autre. Elle se penche en avant ce qui creuse encore plus sa croupe et donne à la position une allure encore plus cochonne. Il aperçoit quelques fragments de son visage qui semble exprimer une gourmande impatience.

Apparait alors sur le coté droit de l’écran Ben vu en contre plongée (par-dessous). Il est en train d’ouvrir un sachet préservatif et il l’enfile sur sa bite très tendue. Il s’approche du sublime cul de Fortune ainsi offert et il commence à lui caresser les fesses. Il lui donne quelques petites claques et Fortune émet un petit son de surprise et de plaisir. Ben tourne le visage vers la caméra et s’adresse à David : « quel magnifique cul elle a, quelles courbes gourmandes, merci David. » Ce dernier exprime à nouveau un geste d’approbation en levant le pouce devant l’écran.

Ben se penche et tend son visage entre les fesses de Fortune. David devine qu’il lèche la petite chatte de Fortune. Il entend de légers « huuuummm » d’appréciation qu’exprime Fortune. Les mains de Ben caressent les généreuses fesses pendant que sa langue fouille avec envie la vulve toute rasée. Puis, tout en continuant à la lécher ainsi, les mains de Monsieur B remontent vers les seins. Il les attrape à pleine main, les caresse et masse à la fois avec douceur et fermeté. On entend la respiration de Fortune devenir plus profonde et plus rapide.

Il lève son visage, se lève légèrement tout en tenant toujours les seins dans ses mains et avance sa tête vers celle de Fortune. Celle-ci tourne son visage vers lui et déjà lui tend sa bouche pour un long baiser d’une intense fièvre charnelle. Dans cette position, offerte, gourmande, généreuse, Fortune apparaît, aux yeux de David, telle une sublime déesse fleur d’ébène avide de plaisirs intenses et libertins. Elle brille telle une étoile du plaisir.

David a l’impression d’entendre Fortune murmurer à l’oreille de Ben :« j’ai envie que tu me prennes, prends moi… » et la réponse de son partenaire libertin du jour :« huuuummm… moi aussi j’ai envie de te prendre, moi aussi… »

Ben se recule, il est à genoux, derrière Fortune, il écarte légèrement les fesses de Fortune et insinue lentement son gros sexe dans sa vulve. Il glisse en elle très facilement. Elle est toute mouillée. Il lui donne une petite claque sur ses fesses rebondit, Fortune émet un petit gémissement de surprise. Il met ses mains de chaque coté de la taille de Fortune et commence à coulisser d’avant en arrière avec une certaine vigueur. Fortune creuse sa croupe pour lui permettre d’aller plus profond en elle. Ben tourne la tête vers la caméra et s’adresse à David : « Huuuummm… elle est gourmande, elle est toute ouverte et toute mouillée, merci David ».

Il enchaîne ses mouvements de bassins avec plus de force et claque les fesses de Fortune avec plus de fermeté. Il se lève alors sur ses jambes et monte sur la croupe de Fortune pour la pénétrer plus fortement et plus profondément. Celle-ci se cambre encore plus pour mieux l’accueillir. David aperçoit les généreux seins de Fortune qui ballottent avec une extrême sensualité. Son visage et son regard expriment un profond plaisir libertin.

Ben se remet sur les genoux, saisit la caméra et filme en gros plan la pénétration de sa bite dans la chatte toute ouverte de Fortune. David aperçoit le gros gland glisser avec facilité dans la vulve dont les lèvres aspirent et enserrent avec gourmandise la verge impatiente. Ben enfonce sa bite jusqu’aux couilles et la ressort lentement jusqu’à ce que son gland apparaisse à l’écran. Il répète ce mouvement lent et profond à plusieurs reprises afin que David profite de l’hyper sensualité du moment. On entend la respiration de plus en plus profonde et rapide de Fortune qui semble appréciée cette situation.

Puis Ben décide d’accélérer les mouvements de son bassin et rapidement on entend ses cuisses claquer de façon très sexuelle sur les fesses de madame. David à l’impression que les fesses de Fortune s’ouvrent un peu plus à chaque mouvement de bassin comme si elle était de plus excitée d’accueillir en elle cette belle bite. Ben recommence à donner de bonnes claques sur la croupe de Fortune. Il dirige la caméra vers le visage de Fortune et lui demande de regarder l’écran. David découvre le visage de Fortune, les yeux et la bouche grands ouverts, exprimant un plaisir profond. Voyant l’écran, elle esquisse un sourire radieux très coquin. En lui, David se dit : « quelle sublime cochonne, quelle magnifique salope… »

Ben décide de s’allonger sur le lit et invite Fortune à venir le chevaucher avec sa poitrine dodelinant sur son visage. Il a posé la caméra de façon que David observe la scène d’un profil de trois-quarts.

Fortune passe une jambe par-dessus monsieur et avec sa main attrape le pénis tout gonflé pour l’enfourner dans sa chatte ouverte et humide. Elle descend lentement sa croupe jusqu’à ce qu’elle enserre entièrement la bite dans sa vulve. David perçoit alors comme si elle exprimait un soupir de plaisir. Ben saisit avec chacune de ses mains les fesses dodues et resplendissantes de Fortune et accompagne les mouvements de va et vient de la dame. En même temps il lèche ses seins et ses tétons et Fortune accélère les mouvements tout en renversant la tête en arrière.

Il tend sa bouche vers celle de Fortune qui lui donne un long baiser fougueux et sensuel. Ce baiser si puissant transporte de bonheur David qui repère en même temps les mouvements très sexuel de la poitrine de Fortune et la fièvre gourmande de sa croupe qui monte et descend sur la bite très tendue. Ben invite alors Fortune à tourner le visage vers la caméra. Presque essoufflée, Fortune exhibe alors à David un sourire de plaisir intense et libéré. David entend le bruit des claques que Ben continue à donner sur les fesses de Fortune. Cette dernière ouvre alors de grands yeux, se mordille les lèvres puis tourne à nouveau le visage vers Ben pour l’embrasser à nouveau.

Ben demande à Fortune de pivoter de façon à toujours le chevaucher mais en ayant le visage tourné vers la caméra. Avec une grande fluidité, Fortune pivote et David l’aperçoit face à lui, la poitrine gonflée et gourmande, les jambes bien écartées avec sa chatte ouverte qui enserre avec envie la grosse bite. Ben a posé ses mains au bas du dos de Fortune pour l’aider à monter et descendre sur la verge. De façon d’abord lente mais très profonde, Fortune se soulève puis redescend. La lumière de la pièce semble d’abord happée par le spectacle puissamment sexuel puis glisser avec gourmandise sur la peau d’ébène de Fortune. Elle ouvre grand les yeux, sa bouche est sensuellement entrouverte. Elle accélère le mouvement de bas en haut tout en écartant de plus en plus ses jambes.

Ainsi, David est exposé à la vulve très humide et très ouverte dont le rose très gourmand enrobe avec envie la bite très gonflée. Il est hypnotisé par les ballottements extrêmement sexuels de la poitrine gonflée de Fortune. Son regard, de plus en plus troublée par le plaisir qui monte en elle, se tourne vers son vagin où elle semble admirer la façon dont elle enrobe le sexe de son amant libertin du jour, mais aussi vers l’écran où elle sait que David se régale de son comportement de magnifique cochonne, puis, sous l’effet du plaisir croissant, elle renverse la tête en arrière les yeux mi-clos… Dans cette dernière position ses magnifiques seins semblent encore plus gonflés de plaisir et ses tétons très tendus.

Ben tient fermement Fortune par la taille et l’aide dans ses mouvements de plus en plus forts et profonds de haut en bas. Il donne en même temps des coups de bassin puissant pour la pénétrer encore plus fort. Il ne peut s’empêcher de s’adresser à Fortune : « Oui vas-y ma belle, vas-y… tu es gourmande… continue… » puis à David : « David, c’est une très belle cochonne, elle aime ça, merci David. »

Fortune respire maintenant de façon rapide et profonde, ses jambes sont très écartées et le sexe de son amant luit sous le lubrifiant naturel que répand sa petite chatte toute ouverte. Ses seins montent et descendent avec gourmandise au rythme de ses vas et viens de bas en haut. Ben les saisit et les masse avec envie… Fortune émet un râle de plaisir.

Soudain Ben, semblant craindre de venir trop vite, invite Fortune à changer de position. Il s’allonge sur le lit et lui dit qu’il a envie qu’il la suce à nouveau. Fortune reste en position de levrette sur le coté et commence à sucer avec une grande douceur et une puissante gourmandise le membre gros et tendu. Ben a posé le téléphone sur le coté de façon que Fortune soit en face de l’écran et que David la voit le sucer d’assez près tout en pouvant admirer les mouvements sensuels de la poitrine de la belle.

Fortune gobe lentement le gland tout gonflé puis avec ses lèvres pulpeuses elle glisse le long de la verge qu’elle tient avec sa main. Elle ressort le gland de sa bouche et elle donne des coups de langue dessus. Avec son autre main, elle caresse les grosses couilles toutes gonflées.

Ben glisse sa main derrière les fesses de Fortune et commence à titiller son clitoris puis à la doigter pendant qu’elle le suce. Le plaisir l’envahit progressivement et elle suce avec encore plus d’envie cette belle bite quasi-inconnu qui lui est offerte devant son compagnon libertin. Avec sa langue, sa bouche, elle se laisse aller à stimuler cette belle verge qui s’occupe si bien d’elle. Elle l’enrobe, l’enserre, la titille avec douceur et lascivité au rythme du plaisir qui monte en elle sous l’effet des doigts experts de son amant. Elle comment à gémir de plaisir tout en continuant à le sucer. Ses sons de jouissance qui montent restent enfermés dans sa bouche gourmande qui a envie de continuer de sucer cette magnifique verge qui la rend encore plus sublimement cochonne…

David est aux anges en entendant les gémissements de plaisir de sa belle alors qu’elle est en train de sucer en position de levrette. Il est profondément transporté d’excitation, de plaisir et de bonheur de voir ainsi Fortune se laisser aller à jouir sans tabou devant lui avec un amant libertin. Il en avait rêvé… sa belle se laisse aller à ses profondes envies de merveilleuse petite cochonne libertine.

Fortune n’en peut plus. Elle retire la bite de sa bouche et gémit plus fort. Elle respire profondément puis elle reprend en bouche le sexe tendu. Elle ondule de plaisir sous l’effet des doigts de son amant et ses seins ballottent au rythme de son plaisir et ses tétons tendus caressent le drap du lit ce qui l’excite encore plus.

Ben n’en peut plus non plus et il s’exprime : « Oui, ma belle, oui, montres-moi comment tu aimes sucer, tu me suces trop bien, tu es magnifique… Tu es une petite cochonne qui aime jouir… » puis il se tourne vers l’écran et s’adresse à David : « Bon sang qu’elle est bonne… quelle cochonne… merci David… »

Très tendu, Ben interrompt Fortune en lui disant qu’il a encore envie de la prendre. Il a envie de prendre sur le côté. Il lui demande de s’allonger sur le côté, il s’installe derrière elle et Fortune pose le téléphone en face d’elle, vers ses genoux, en direction de son visage. Ainsi David la voit depuis ses jambes jusqu’à son visage en passant par son buste.

Ben lève la cuisse gauche de Fortune et elle l’accompagne en soulevant sa jambe en pliant son genou. Ainsi la magnifique chatte rose ouverte de Fortune s’écarte et Ben glisse son gros sexe en elle. La vulve toute humide et gourmande accueille avec une grande facilité le grand membre qui la pénètre lentement à fond… Jusqu’à ce qu’il disparaisse en elle et que ne reste visible que les grosses couilles gonflées de jus masculin. Fortune n’arrive pas à retenir un profond gémissement de plaisir. Ben ressort lentement sa bite et pose sa main près des lèvres de la petite chatte pour les écarter encore plus et permettre à David de se rendre compte combien Fortune est ouverte et toute humide.

Il rentre à nouveau lentement son gros sexe et les lèvres gourmandes de la vulve de Fortune l’enserrent avec envie. Elle pose la pointe de son pied gauche sur la cuisse musclée de son amant, accroissant encore l’ouverture sensuelle de son entrejambe. La cambrure très cochonne de son pied ainsi posée souligne combien elle s’offre avec gourmandise et capte le regard de David qui est très agréablement excité et bouleversée par cette position prise par Fortune.

Ben avance de façon puissante son bassin de façon à la pénétrer à fond avec sa grosse bite et en finissant par un léger coup sec et ferme. Cela donne un mouvement très sexuel à la poitrine généreuse de Fortune qui commence à les caresser avec ses mains tout en commençant à émettre un début de gémissement de plaisir.

Ben décide alors d’accélérer le mouvement de ses coups de bassin tout en la pénétrant aussi puissamment. Il fait presque sortir sa verge de la vulve de Fortune avant de la reprendre à fond. Tout le corps de Fortune tremble de plaisir sous les coups de butoirs virils et plein d’envie de son amant. Ses seins ballotent avec une immense gourmandise et Fortune glisse sa main derrière les fesses de son amant pour l’encourager dans ses mouvements. Elle rejette la tête en arrière, les yeux mi-clos, la bouche entrouverte, respirant fortement et gémissant de plaisir de façon plus prononcé. De temps en temps elle relève la tête et regarde l’écran, le regard envahit de plaisir et esquissant un sourire très sexuel car emplit de sa jouissance qui monte en elle.

David est totalement subjugué par la puissance sexuelle de la scène et par le comportement très cochon de sa belle. Son excitation et son plaisir est à son comble.

Ben s’adresse à Fortune : « Bon sang que tu aimes ça, bon sang qu’est ce que tu aimes ça… tu es vraiment une belle cochonne… » et il rajoute à destination de David : « tu as vraiment beaucoup de chance David… merci encore… j’adore la baiser et elle aussi… »

Ben saisit délicatement avec sa main le visage de Fortune et il lui tend ses lèvres pour l’embrasser. Avec empressement Fortune, tournant la tête en arrière, attrape à pleine bouche celle de Ben et avec ses magnifiques lèvres pulpeuses lui donne un long baiser d’une intense fièvre charnelle. Ben continue à le pénétrer puissamment, Fortune gardant très écartée ses jambes. David entend ses sons de plaisir étouffés dans sa bouche langoureusement occupée avec celle de Ben. Il est complètement renversé de plaisir par le fait que Fortune se lâche sans réserve et elle lui apparaît comme une sublime salope, ce qui le remplit encore plus de bonheur.

Ben murmure alors à l’oreille de Fortune qu’il a encore envie de la prendre en levrette. Il se relève et invite Fortune à se mettre au bord du lit, ses fesses rebondies bien offertes en écartant bien ses genoux et en creusant ses reins pour accentuer la courbe de sa superbe croupe. Gourmande et impatiente fortune s’exécute.

Il pose d’abord le téléphone-caméra sur la table de nuit pour que David ait une vue de profil de la scène. Ben claque fermement à plusieurs reprises les fesses de Fortune en disant à haute voix : « Quelle croupe Madame, quelle croupe… magnifique ». Puis il approche sa verge tendue des fesses et pénètre lentement et profondément Fortune. Elle émet un léger râle de plaisir. Ben saisit la taille de Fortune avec ses mains et commence de puissants et profonds vas et vient. Il émet un grondement de plaisir en le faisant et David semble entendre des petits gémissements de plaisir de la part de Fortune. Ben lui claque à nouveau les fesses alors qu’il la prend fermement en commentant : « Quelle belle cochonne, quelle belle cochonne, tu aimes ça, tu aimes ça… »

Puis il décide de monter sur le lit et fait avancer Fortune en avant. Ses pieds sont de chaque coté des fesses de Fortune. Il est au-dessus d’elle, il écarte fortement les fesses de Fortune et il commence à monter et descendre de façon profonde et ferme et sa bite s’engouffre avec force dans la chatte de Fortune qui semble l’accueillir avec une infinie gourmandise. Elle gémit plus fort et Ben lui claque encore les fesses en lui disant « Oui, ma belle salope, oui ma belle salope, laisses toi aller ».

David est emporté par la scène et le comportement des amants qui semblent tous les deux encore plus excités par le fait de se savoir observé en train de baiser de façon si intense.

Ben redescend du lit, ramène Fortune au bord du lit, toujours en levrette. Il saisit le téléphone caméra et filme en gros plan la façon dont il pénètre à nouveau Fortune. David peut admirer la grosse queue blanche qui s’enfonce dans la chatte ouverte et trempée de Fortune. Il est frappé par la beauté du contraste entre la grosse bite blanche et le magnifique cul d’ébène qui rebondit et vibre sous les coups de butoirs de Ben. Il entend le grondement de plaisir qui monte chez Ben, les gémissements croissants de Fortune.

Soudain Ben s’adresse à Fortune : « Où veux-tu que je vienne ? Sur ton visage ». Fortune lui répond : « non », il ajoute : « sur tes seins », elle enchaîne : « non, sur mes fesses ».

Ben n’en peut plus et tout en tenant le téléphone dans la main pour filmer de près, il sort son sexe très tendu et prêt à exploser, ôte le préservatif et rapidement plusieurs giclées de sperme sortent de son sexe et viennent s’écraser sur le dos et les fesses charnues de Fortune. La puissance des jets et la quantité de sperme semblent surprendre Fortune qui exprime un son de surprise et d’intense plaisir. Ben n’arrive pas à retenir au milieu de ses grondements de plaisirs : « ô Fortune, ô Fortune, qu’est-ce que tu es belle, qu’est ce que tu es une belle cochonne » puis regardant la caméra, une fois encore, il s’adresse à David : « merci, David, merci, vraiment elle est trop extraordinaire ».

Puis la caméra bouge et la scène qui suit est celle de la douche où tout à tour Fortune et Ben se lave. Ce dernier aide même Fortune à se laver en lui massant le dos avec du savon.

La scène qui suit c’est Fortune en train de se rhabiller, Ben s’adressant à David pour le remercier à nouveau ainsi que Fortune et taquinant David en lui disant qu’une telle déesse d’ébène pourrait trouver rapidement un mari.

Écrire à David_Jason_EIPHEL

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche