8 minutes de lecture

Épisode 3 : Timide et si gourmande Anne Sophie…

Je m’appelle David, je suis un cadre expatrié en Afrique de l’Ouest et je suis célibataire. Les femmes sont si belles et si sensuelles dans ces magnifiques contrées qu’il est difficile de rester de marbre. Et bien souvent, si les demoiselles semblent timides, elles sont en fait très gourmandes. 

Pour établir des contacts avec des jeunes fleurs d’ébènes, je décide de passer par des sites de rencontre en indiquant que je cherche des modèles pour des photos de charme. Le message est assez clair. 

Rapidement, j’ai un contact téléphonique avec Anne-Sophie. Elle me dit qu’elle est intéressée, qu’elle voudrait plus d’information. Je lui propose que l’on se rencontre dans un lieu public pour en parler. Elle accepte. 

Quand je la vois arriver de loin, je suis abasourdie. Elle est moyennement grande, elle porte des chaussures à talons avec une robe longue qui souligne les courbes généreuses de sa fine taille, les gracieux et sensuels mouvements de ses magnifiques fesses et le ballottement hypnotique de sa belle poitrine sous le tissu. Ses chaussures sont faites de fins traits noirs qui enserrent ses jolis pieds comme un bijou dans un écrin. 

Elle s’approche, elle a de grands yeux avec des cils doux et longs, sa bouche est plutôt grande et joliment dessinée avec de lèvres rondes et gonflées. Son nez est fin et long. Elle s’assied et elle me sourit. J’ai le souffle coupé, elle est radieuse, tel un soleil. Et sa voix est à la fois fluette, aiguë et pourtant puissante… c’est un détail qui a son importance, vous comprendrez. Elle me dit qu’elle s’appelle Anne-Sophie, qu’elle à 22 ans et qu’elle est une maman célibataire. 

Je lui parle rapidement de faire de photos de charmes voire plus, de partager des moments de plaisirs, d’explorer dans ce domaine. Bien que ces expressions soient empruntées d’une grande pudeur et d’une grande timidité, elle m’avoue du bout de lèvres, dont la seule vue m’enivre, qu’elle serait plus intéressée par le fait d’explorer des moments de plaisirs partagés… elle voudrait avoir plus d’expérience dans ce domaine. Je suis très agréablement estomaqué… Nous convenons d’un RDV. Nous louons un petit appartement meublé pour la journée. 

Le jour prévu, je me présente à l’appartement, il est tout en haut de l’immeuble. C’est un bel appartement, bien ensoleillé et plutôt vaste. Elle m’accueille avec un sourire un peu crispée. Ses cheveux sont tressés ce qui éclaire encore plus les jolis traits de son visage. Elle porte un pagne bleu et un haut de couleur fuchsia qui laisse voir le dodelinement de sa belle poitrine. Elle est pieds nus. 

A ma surprise, elle a préparé un repas et elle insiste pour que nous mangions ensemble. Elle a bien cuisiné, c’est bon, même si je n’ai pas très faim. Je la sens contente et crispée. Nous échangeons et cela confirme mes intuitions, c’est une femme intelligente et à l’esprit très vif.

Je l’invite alors à aller avec moi dans la chambre, elle me suit. Nous nous asseyons sur le lit. Je lui demande si elle veut que je mette des vidéos X sur mon ordinateur. Nous commençons à les regarder, elle semble contente et excitée et elle me le montre avec une craquante pudeur à travers des sourires timides et gourmands. Je m’apprête à me déshabiller pour aller prendre une douche… elle me regarde alors avec des yeux un peu tristes… 

Elle me dit qu’elle se sent tendue, pas vraiment à l’aise. Je lui prends doucement les mains et je lui dis ce que je ressens en moi, que ce n’est pas grave, que ce qui compte pour moi c’est qu’elle en ait envie et qu’elle prenne du plaisir, que si ce n’est pas le cas, cela n’a pas de sens pour moi et je ne veux rien faire d’autre. Elle semble soulagée. Je lui fais un petit baiser sur les lèvres et je m’en vais. Je ne suis pas sûr que nous allons nous revoir, pourtant une petite voix au fond de moi me dit le contraire… 

Deux jours plus tard, à mon grand plaisir, elle m’envoie un sms pour me demander si je peux lui préparer des vidéos X sur une clé USB et que je les lui remettre. J’accepte bien entendu et lui demande quel genre elle préfère. Des films avec une fille et deux gars et où la fille se fait prendre par les deux y compris en se faisant enculer à fond… au fond de moi je me dis que c’est une perle bien cachée cette Anne-Sophie… 

Quand elle vient me rejoindre dans la voiture en fin de journée, il fait encore chaud et les rayons de soleil sur sa peau sont comme mille éclats de lumière… éblouissant… elle porte un pagne serrée qui met en évidence un cul à mourir, elle porte un haut serré sans soutien-gorge, ses tétons percent presque le tissu et ses seins dodelinent avec une lascive gourmandise… là, tout de suite, j’aurai envie de lui enlever son pagne et son haut, de la coller contre un mur blanc dans la rue et lui lécher sa fente avant de la prendre à fond… j’entends déjà ses cris de plaisirs… 

Quand elle arrive devant la portière, elle doit voir mon désir brûlant dans mes yeux car elle me fait une sourire de coquine en chaleur à faire fondre sur place… elle prend la clé USB que je lui tends et elle repart immédiatement… elle veille à ce que je la regarde partir et elle fait un déhanché qui met en évidence sa torride croupe en chaleur. Je n’ai manqué aucune miette et j’ai une érection d’enfer. Je klaxonne, elle tourne la tête et émet un rire de femme qui se sent terriblement désirée et qui aime cela. Elle disparaît en courant dans les ruelles. 

Deux heures plus tard elle m’envoie un sms où elle me dit qu’elle a envie, qu’elle est prête… et moi dont, je lui réponds, en lui fixant une autre RDV. 

Je la retrouve dans une appartement plus petit… tout de suite elle passe dans la salle de bain et moi aussi… elle se couvre d’une serviette… elle s’allonge sur le lit, couvre son torse et laisse découvert ses jambes nues un peu serrées, elle ne porte pas de culotte… je comprends le message, elle veut que je m’occupe de sa petit chatte avec ma langue… je m’approche, je caresse ses jambes avec mes mains, elle semble surprise et apprécier, ensuite je les embrasse et les lèche en remontant vers son pubis, elle sourit, toujours surprise… elle garde cependant le serviette bien collée sur son torse. Sa peau est très douce, très lisse, parfumée de sa naturelle moiteur… 

L’ébène de sa peau aux mille reflets me fait chavirer…Très lentement elle entrouvre ses cuisses… elle laisse apparaître une magnifique vulve, qu’elle a pris soin de raser… un fin trait parcourt son entrejambe... il est d’une infini douceur… et déjà légèrement humide… j’aime ça… j’embrasse son petit minou, je sens en elle de légères vibrations d’excitation et de plaisir… je laisse ma langue se promener de bas en haut et haut en bas le long de sa délicieuse fente dont je perçois déjà le parfum du miel de son plaisir… telle une fleur qui s’offre avec gourmandise, spontanément, avec nonchalance, les lèvres de sa vulve s’ouvrent et laissent apparaître un rose éclatant… mieux encore, son clitoris gonfle sous mes yeux… du bout de ma langue je le titille avec une immense gourmandise. 

Elle a écarté un peu plus ses jambes, elle ne retient plus la serviette sur son torse, ses seins sont découverts et tendus. Elle penche la tête en avant pour voir ma langue titiller son clitoris, sa bouche est en forme de O de plaisir. Puis, régulièrement, elle penche la tête en arrière, les yeux légèrement révulsés sous l’effet du plaisir… bon sang qu’est-ce qu’elle aime ça… qu’est-ce qu’elle est sensible, mon intuition ne m’avait pas trompé. Je donne maintenant des coups de langue sur toute sa fente, j’aspire son clito, je le titille puis je le lèche à grand coup de langue... elle est toute mouillée, en fait, son vagin postillonne son jus de désir, je glisse un doigt. 

Déjà elle gémit, elle couine… et c’est merveilleux, sa voix est la fois aiguë et fluette de plaisir et pourtant portée par une puissance sans fin sous l’effet de son immense plaisir… je vous l’avais dit… elle a basculé le bassin en avant et spontanément largement ouvert ses jambes, avec mes deux mains j’écarte à fond sa chatte en chaleur, son rose écarlate de plaisir éclabousse de façon torride sa peau d’ébène en sueur. Elle halète, elle respire à fond, elle est en train de monter… 

Elle aime se faire lécher et je devine que ça fait longtemps qu’on ne lui a pas fait ou bien même que c’est la première fois qu’on la lèche de la sorte… elle pose mes mains sur mes cheveux, elle masse ma tête, parfois appuie mon visage à fond sur sa chatte… elle est en transe, elle chante de plaisir telle une sirène en amour… soudain elle est prise de violents soubresauts qui agitent tout son corps... elle vient de jouir très profondément. 

Elle est pantelante, nue, les cuisses totalement ouvertes, sa poitrine magnifique, ses yeux sont dans le vague… je caresse ses jambes et je la regarde et je suis tendu comme un taureau… elle me regarde… revenant de loin, elle me sourit… je craque… j’ai envie d’elle, je tends la main vers un préservatif… elle pose délicatement sa main sur la mienne, elle tremble un peu… elle me sourit et me dis : « pas aujourd’hui, pas cette fois ci… je ne suis pas encore prête… »… je suis un peu frustré parce que j’ai vraiment envie d’elle… mais en fait je préfère car j’ai envie d’elle alors qu’elle a envie de prendre du plaisir et de le montrer… 

Elle tourne la tête sur mon entrejambe et voit mon vif désir… ma bite si tendue… elle me demande de m’allonger… elle commence à la branler avec douceur et dextérité, elle le fait bien… je sens qu’aujourd’hui aussi elle ne voudra pas non plus mettre la bouche… timide et gourmande Anne-Sophie… je suis patient et je veux son envie…

Je ferme les yeux, je me concentre sur sa main si douce, si lascive, si impatiente de voir mon plaisir. J’ouvre régulièrement les yeux, elle me regarde, me sourit et me demande si c’est bon… ça l’est ! Je pourrai rester comme cela des heures… mais… je décide alors de lâcher prise et dans un profond grognement je viens avec de grosses giclées qu’elle accueille avec plaisir… 

Nous prenons rapidement une douche. Son visage est inondé de son plaisir, elle est ravissante… je lui dis de façon presque anodine que j’ai des sex toys pour le clitoris et pour le vagin… l’espace d’une seconde son regard s’illumine d’un très puissant désir sexuel… cela déclenche moi de profondes décharges électriques de désir… 

Au moment de nous quitter, nous nous embrassons sur la bouche et je lui demande quand allons-nous nous revoir… elle sourit, penche son visage vers moi, approche sa bouche de mon oreille et chuchote : « tu es gentil, tu es doux, tu me fais jouir très fort… et j’ai envie d’essayer les sex-toys avec toi… très bientôt » 

Je suis déjà dans la rue, j’ai une érection d’enfer que je tente de cacher avec mon attaché-case… et je pense en moi-même : « Anne-Sophie, petite bombe atomique sexuelle d’ébène… je te dégoupille étape par étape et je sens que tu ne vas cesser de me surprendre… huuummmm… encore… » 

La suite au prochain épisode.

Écrire à David_Jason_EIPHEL

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche