Moins d'une minute de lecture

Épisode 1 : Cinglante

On ne badine pas avec la baguette

Si on lui résiste on lui tient tête

On s’y plie et l’on supplie

Que le coups soient forts ou petits

Qu’ils cinglent ou flagellent

Ils laissent tout flageolant

Qu’ils soient rapides ou bien lents

Qu’il fasse chaud ou bien qu’il gèle

Quand sur les peaux le rouge monte

Sans laisser le sang perler

C’est bien celui de la honte

Sur les visages qui fait parler

Les coups se comptent entre deux cris

Car ces moments n’ont pas de prix

Les sons s’étouffent alors elles prient

Tandis qu’à voix haute je décris

L’humiliation en fait partie

Du plaisir d’être soumis

Qui est vraiment au service

L’esclave ou le maître des sévices

Car il n’est point de soumission

Sans des soumis l’acceptation

De ces besoins naissent des maîtres

A qui ils peuvent tout promettre

Mais c’est un tout c’est un ensemble

Comme le piston et son cylindre

Alors acceptez sans vous plaindre

Que de plaisir votre corps tremble

Quand de ses mains ou de son membre

Le maître touche le maître frappe

Peau d’ébène ou bien d’ambre

Quand il attache ou il attrape

C’est de plaisir qu’il est affaire

La douleur n’est qu’un moyen

À quatre pattes le cul offert

C’est pour cela que l’on vient

N’aie pas peur petite chose

Je vais te donner ta dose

Et tu en redemandera

Peut être tu me suppliera