Poèmes

Une saga de Mysterious - 101 épisode(s)

< Épisode précédent
Épisode suivant >

2 minutes de lecture

Épisode 91 : Les amoureux de Paris

*Deux amoureux passent la journée tous les deux,

Côte à côté,

Je les regarde: ils sont heureux,

Je prends des notes,

Ils sont beaux,

Personne ne voudrait leur souhaiter le pire,

Nous allons leur laisser le dernier mot.


*Ils parlent de tout et de rien,

Bouche à l'oreille,

Je vais disparaître au loin,

Je vais me faire la belle;

C'est ce qu'il y a de plus beau au monde,

Nous n'entendons rien de ce qu'ils se disent,

Pas un badaud à la ronde,

Pas de mauvaise surprise.


*Elle est belle,

Elle a le sourire,

Ce n'est pas demain la veille

Qu'elle va partir;

Elle lui tient la main,

Elle se penche pour l'embrasser,

Elle a parcouru beaucoup de chemin

Avant de le trouver.


*Il a la tête droite,

Il foudroie les autres hommes du regard,

Il garde la tête haute

Du matin au soir,

Le premier qui posera la main sur la femme de sa vie,

Il devra être l'homme le plus rapide du monde

Ou bien il en paiera le prix:

Que tous les hommes l'entendent.


*Elle l'entraîne partout,

D'un bout à l'autre de la ville,

Ils courent comme des fous,

Ils ne restent jamais tranquilles,

On repère leur amour à des kilomètres,

Ils sont loin d'être les seuls amoureux;

Taisons-nous, allons-nous en, n'allons rien compromettre:

C'est un jour spécialement fait pour eux.


*Il sort son porte-monnaie

Pour une place de cinéma ou pour une glace,

Ils ne voient pas passer la journée,

Je ferais la même chose à leur place,

Il a envie de lui faire plaisir,

Ça se voit aux regards qu'il a pour elle,

A sa manière de lui sourire,

De lui dire qu'elle est très belle.


*Elle s'est faite belle pour lui,

Elle se moque de leurs déclarations dans le vent,

Elle sourit à la vie

Et, elle se moque de ce que disent les gens;

Les célibataires passent et leur tournent le dos,

Ils continuent leur promenade solitaire

Et, se disent que décidément, ils n'ont pas de peau,

Il y a pourtant de l'amour partout dans l'air.


*Il suffit d'un coup du destin,

D'une rencontre, par hasard,

On fait déjà cinquante pour cent du chemin,

L'autre fera l'autre pas un tout petit peu plus tard;

Si l'on suivait ces deux jeunes amoureux,

On se donnerait une chance d'être heureux,

Bien sûr, rien ne se fait d'un claquement de doigts,

Le premier pas fait, c'est déjà ça,

Pas question de ronger son frein.



Écrire à Mysterious

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche