1 minutes de lecture

Épisode 1 : Jouons ensemble

Il y a quelques années j'ai offert un petit carnet à la couverture en soie. Il l'avait découvert dans ma bibliothèque un jour, l'avait pris et feuilleté, il m'avait interrogé sur les pages blanches qui le remplissaient.

Je l'ai gardé longtemps sans pouvoir y toucher, je savais néanmoins ce que j'y mettrai.

J'ai toujours connu son amour des mots, de l'écriture, de la poésie; après de nombreuses lettres nous avons commencé à nous échanger des livres, des ouvrages de nos auteurs favoris.

C'est ainsi que "Tout Alice" atterrit  sur ma table de chevet, je l'ai lu avec intérêt. Ce livre qui reprenait l’œuvre de Lewis Carroll dans son intégralité fit naitre en moi une envie nouvelle.

Je voulais plus de lui, bien qu'il ne ce soit jamais rien passé entre nous, je voulais le lire, lire ses histoires, écrites pour moi, être sa muse, son héroïne. Je lui ai donc offert ce carnet de soie, la seule condition était qu'il en grise les pages et que qu'il me le restitue un jour.

Les années ont passé, notre correspondance s'est étiolée, si bien que le seul souvenir que j'ai de lui c'est une boite, rempli de ses lettres et ce livre dans ma bibliothèque.

C'est un article, paru dans Le Monde il y a quelques jours qui a fait resurgir ces souvenirs. Jacques Jouet joue à écrire chaque jour des poèmes pour des illustres inconnus. Après tout... au lieu d’espérer un courrier qui ne viendra jamais, pourquoi ne pas être à l'origine de récits personnalisés?

C'est ce que je te propose, oui, à toi, en train de me lire, ou de m'écouter, donne moi juste un mot, ou deux si tu ne réussis pas à choisir et je prendrai le temps et le soin de t'écrire.