Summer of love...

Une saga de Mysterious - 34 épisode(s)

< Épisode précédent
Épisode suivant >

1 minutes de lecture

Épisode 26 : Freed from desire...

Je me relève brièvement et je m’allonge sur elle pendant un très court laps de temps.

Je l’embrasse… Je l’embrasse, partout là où ma bouche peut la toucher : ses oreilles… ses lobes… son front… ses tempes… ses paupières… ses joues… son nez… sa mâchoire… son front… ses lèvres…

Je la désire tellement, Bérénice.

On se regarde, les yeux dans les yeux. Il faut dire que la position s’y prête particulièrement bien.

Nous n’avons même pas besoin de prononcer le moindre mot. Nous nous désirons.

Nous avons follement envie l’un de l’autre. C’est tout ce qui nous importe, en ce moment. Le reste…

Je suis allongé sur elle.

Elle, elle me caresse le dos avec ses mains et… j’aime ça. Ça me fait du bien. Ça me détend.

Bérénice sait s’y prendre avec les hommes. Bérénice sait s’y prendre avec SON homme. Moi… l’homme de sa vie.

Je frotte mon corps contre le sien. Je sais qu’elle aimait sentir le poids de mon corps contre elle.

J’en profite pour que mon sexe se frotte langoureusement contre son bas-ventre.

Je la sens… vraiment mouillée maintenant. Elle est à la limite d’être trempée.

Elle ruisselle.

Ça… me donne envie.

Ça… m’excite.

J’aime tellement faire l’amour à Bérénice, de toutes les manières que ce soit.

Et là, ruisselante de cyprine comme elle l’est, j’ai… particulièrement envie d’elle.

J’ai particulièrement envie de la goûter.

J’ai particulièrement envie de la manger.

Je la regarde dans les yeux. A mon avis, mes yeux sont plein de désir et d’amour.

Je remarque que son cou est à découvert. Je l’embrasse. Je suce la peau fine à cet endroit.

Quelques mèches de ses cheveux châtains cachent l’une de ses oreilles. Du bout des doigts, je les écarte. Puis, j’y porte ma bouche pour en embrasser le lobe. J’y porte mes lèvres pour le sucer. J’y porte la langue pour le lécher.

Bérénice gémit bruyamment et ondule plus du bassin qu’à l’accoutumée.

Elle aussi… en a envie autant que moi. De même, elle porte l’une de mes oreilles à sa bouche et y fait subir le même sort.

Je gémis à mon tour.

C’est bon… très bon… trop bon… si bon…

Puis qu’elle me lèche et qu’elle me suce le lobe de l’oreille, je caresse ses seins lourds parce qu’ils sont à portée de mes mains. J’aime ça.

Je suis, par contre, loin d’avoir oublié mon désir : lécher le minou de Bérénice, juteux à souhait.

Je la regarde et je l’embrasse avec ardeur. Puis, je porte mes lèvres tout contre son oreille.

– J’ai très envie de te donner du plaisir… beaucoup de plaisir. Avec ma bouche… Avec ma langue… Je veux ton plaisir. Je veux que tu jouisses...

Écrire à Mysterious

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche