Summer of love...

Une saga de Mysterious - 38 épisode(s)

< Épisode précédent
Épisode suivant >

2 minutes de lecture

Épisode 35 : "Mets-toi à quatre pattes, Bérénice..."

Bérénice me regarde, droit dans les yeux.

Ses yeux ne me lâchent pas d’une semelle. Son regard est rempli d’une émotion particulière : toujours sous l’effet du désir et du plaisir, son regard se faisait suppliant. Comme si elle ne voulait pas que j’arrête. Comme si elle réclamait de moi encore et toujours du plaisir, toujours plus de plaisir.

Un ou deux doigts en elle… Ma langue et mes lèvres sur sa vulve, sur son clitoris… Ma langue qui la lèche… Mes lèvres qui sucent et qui suçotent sa peau intime rose, salée, humide…

Hmmm…

Hmmmm…

La chatte de Bérénice est juste… si délicieuse.

J’aime… quand Bérénice ne pense plus à rien, et qu’elle se laisse aller.

Quelque chose lui trottait dans la tête, et elle n’arrivait pas à s’en débarrasser ?

Je suis conscient que l’on ne peut pas tout résoudre avec du sexe, mais…

Dans ce genre de cas, je veux user et abuser de toute la tendresse et de toute la sensualité que j’ai au plus profond de moi pour pouvoir faire en sorte qu’elle oublie, ne serait-ce que momentanément ces soucis.

Et, quand je prends l’initiative, quand je prends DES INITIATIVES, j’ai tendance à croire que Bérénice aime bien. Dès lors, elle met ses soucis de côté, et elle se laisse aller à nos moments à deux.

Comme là…

Là, quand ma tête est entre ses jambes, et que je savoure le sexe délicieusement juteux, salé, doux, chaud de ma coquine de chérie.

Elle, elle a posé sa main dans mes cheveux, et elle me les caresse.

Elle me guide ainsi.

Moi, ma langue retrouve comme par la magie le contact de son abricot. Je dépose un tout petit baiser sur son clito. Puis, c’est ma langue qui se pose sur lui et qui l’honore de petits coups de langue vifs. Bérénice, elle, accompagne mes caresses de mouvements de son bassin. Ensuite, je prends ses lèvres intimes dans ma bouche, et je les suce… Je les suçote… Je les aspire. Ma langue, elle, reprend après le contrôle des opérations et se repose sur sa cramouille trempée.

Ma langue va… Ma langue vient… De haut en bas… De bas en haut…

Sur son tout petit bouton de rose… Sur ses grandes lèvres… Sur ses petites lèvres…

Sa chatte est ruisselante.

Ses petites lèvres ont rougi sous l’effet de l’excitation et du plaisir. Elles se sont joliment gonflées, aussi.

Ma langue va… Ma langue vient… De haut en bas… De bas en haut…

Sur l’entrée de son vagin… Sur son périnée… Sur son anus…

Hmmm…

Sa chatte est ruisselante.

Je profite… que ma langue soit désormais imprégnée de son liquide d’amour… pour venir titiller doucement, très doucement, délicatement, son anus.

Bien sûr, il m’est déjà arrivé de poser mes lèvres et ma langue sur son petit trou, mais c’était de manière distraite, comme ça, comme en coup de vent, jusqu’à présent.

Je n’avais jamais eu envie… ou plutôt je ne m’étais jamais donné la peine d’aller explorer Bérénice aussi intimement. Et là, c’était ce dont j’avais envie…

– Mets-toi à quatre pattes, Bérénice…

Sur le coup, Bérénice m’a regardé. Elle a braqué ses yeux dans les miens comme si elle ne savait pas où je voulais en venir. Et puis, elle a tout compris…

Elle m’a adressé alors un sourire coquin.

Elle est venue m’embrasser goulûment, comme pour savourer, au passage, sa cyprine sur mes lèvres et sur ma langue, et puis elle s’est retournée et s’est mise à quatre pattes., m’exposant au passage, de manière lascive, son très joli petit cul.

Hmmmm...

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche