6 minutes de lecture

Tendrement cru

Il m'aime tendrement mais me prend comme un sauvage. Cela fait maintenant deux mois que nous sommes ensemble et nous avons passé la phase de retenue durant laquelle paraître confiants, normaux et sexy semblait aussi important que de donner et prendre du plaisir. J'ai d'abord été surprise par la dualité de sa personnalité pendant nos ébats amoureux puis je me suis laissée prendre au jeu. Hier encore c'est arrivé.

Il était assis sur le fauteuil dans le salon dans le noir et il regardait la télévision. Je passais derrière lui pour aller à la cuisine quand il m'appelle "Ma puce? Viens voir un truc". Je m'approche de lui et, arrivée face à lui, je le regarde. Je porte une nuisette couleur champagne transparente. "J'ai vraiment une belle femme, tu es très sexy ce soir". Il pose le dos de sa main sur l'accoudoir du fauteuil. "Approche-toi". J'ai bien vu que son regard a changé. Il a ce regard qui veut dire qu'il a envie de moi, qu'à ce moment il ne me voit plus comme son amie mais comme l'objet de son désir, une femme à conquérir chez qui il peut éveiller du désir et l'assouvir à la fois. "Pose ta chatte sur ma main". Je ne l'avais jamais entendu dire une chose pareille mais je ne sais pourquoi je m'exécute. "Maintenant frotte-la sur mes doigts" . Je m'exécute à nouveau. Cette autre facette de lui me plaît beaucoup et il le sait. Il en joue. Il sait que j'ai beaucoup de respect pour moi-même et que je tire beaucoup de fierté à être une femme indépendante qui sait ce qu'elle veut et qui n'a pas besoin qu'un homme me dise quoi faire. Cependant il sait aussi que par moment, surtout lorsque l'on devient sexuels, j'aime obéir. Cela m'excite. Je sens ses doigts à travers la soie de ma culotte. Il plie le bout de ses phalanges, ce qui stimule ma vulve. Je commence à onduler du bassin dans un mouvement circulaire maintenant. Je sens son excitation monter. Cette vision lui plaît. Je le sais car je vois son sourire et ses yeux pleins d'enthousiasme à l'idée d'avoir trouvé une nouvelle façon de me convaincre de m'autoriser à lâcher prise. C'est bon... Ses doigts continuent à me caresser le clitoris à travers ma culotte. "Lève-toi". Il brise le silence. Surprise, je tarde à obéir tant le plaisir est en train de monter. Il se répète mais plus fermement. "Lève-toi et baisse ta culotte". Je m'exécute et glisse ma lingerie jusqu'à mes chevilles. "Reviens dans ma main". Cette fois-ci, sans aucune barrière entre sa peau et la mienne, ce sera beaucoup plus difficile de retenir mon excitation. Je fais des va-et-vient sur ses doigts contre ma vulve. Par moment, je m'assieds lourdement sur sa main entière et je ressens la chaleur de sa main sur toute ma chatte. Mon homme presse ma chatte pour la prendre dans sa main sur toute sa longueur. J'aime cette sensation de lui avoir offert mon sexe. Il plie le bout de ses phalanges à nouveau, mais sans la soie de mon sous-vêtement maintenant souillé et tombé au niveau de ma cheville gauche, c'est directement dans ma fente que ses doigts se glissent. Il me demande de continuer à faire des va-et-viens d'avant en arrière pendant que lui, fait des va-et-viens de haut en bas, avec une intensité, une force et une lenteur qui me rendent folle. J'aime sentir ses doigts en moi. Soudain, il plie ses phalanges sur toute leur longueur me pénètre beaucoup plus profondément. Alors, il arrête ses mouvements me regarde dans les yeux. "Empale ta chatte sur mes doigts". Ces mots sont si crus qu'ils me déstabilisent et il le sait. Je fais toujours attention à lui dire de ne pas utiliser de mots grossiers car je souhaite que notre relation reste fondée sur le respect. C'est pourquoi le fait de les utiliser à un moment aussi vulnérable où sa femme lui a offert son sexe n'est pas anodin. Je tire sur les triangles de ma nuisette qui recouvrent mes seins et qui les supportent grâce aux baleines en plastique intégrées à la nuisette et je découvre mes tétons qui pointent depuis un moment. Je les caresse et je fais des allers et venues de haut en bas en enfonçant les doigts de mon homme dans mon vagin. Qu'est-ce que c'est beau de se laisser dominer de la sorte... Je ne veux pas que ça s'arrête alors je m'applique à obéir à l'ordre de mon homme d'empaler mon sexe sur ses doigts. "Tu sais que je t'aime ma puce. Je t'aime et je sais que tu m'aimes, tu m'aimes hein? Je le rassure que je l'aime.

"Si tu m'aimes, il faut que tu fasses ce que je te dis, oui? Il me dit oui à la fin de sa question comme pour ne pas me donner le choix de répondre autrement. Je lui dis que oui je l'aime alors je ferai ce qu'il me demandera de faire. "Je suis ton homme ma puce, je suis responsable de ton plaisir. Tu sais je t'aime mon amour et je suis ton homme donc c'est à moi de faire jouir ton sexe". Sans réfléchir j'acquiesce et je lui donne le pouvoir de me faire jouir. Sans prévenir, il enfonce son majeur et son annulaire dans mon vagin. Il m'attrape par le dos et me bascule sur le canapé, il me lèche de la taille aux seins et me suce les tétons nus. Il entame une pénétration intense de mon vagin avec ses doigts jusqu'à ce que je feigne de jouir. Puis il se redresse tout en restant sur le canapé. 'Lève-toi et mets toi à quatre pattes au sol". J'ai toujours ma belle nuisette, les seins à l'air. Il relève ma nuisette juste au-dessus de mes fesses tournées vers lui. "Bouge lentement et montre-moi ce que tu aimerais que je te fasses sur le sol". Je bouge lentement en ondulant mon bassin. Assis sur le canapé les jambes ouvertes, il me regarde et et défait son pantalon puis le baisse jusqu'aux chevilles avant de libérer son sexe de son caleçon. Je vois la scène entre mes cuisses la tête posée contre le sol. Son sexe est en érection. Il a un plaisir pervers du fait de me voir complètement offerte sur le sol à attendre qu'il s'occupe de moi. Il commence à se masturber alors que j'entame des mouvements beaucoup plus amples avec mon bassin. Le voir se masturber a toujours été une un de mes fantasmes. Il le sait mais il a toujours refusé de le faire en face de moi, trouvant ça gênant. Il se masturbe alors derrière moi et mon sexe dégouline de plaisir et d'attente. Il voit un filet de mon sperme qui coule de mon sexe. Sa masturbation devient de plus en plus rapide et de plus en plus intense provoquant des petits bruits dus au liquide pré séminal entre sa main et la tige de son pénis. Un court moment plus tard, il s'approche de moi lentement. "Tu veux sentir le sexe de ton homme dans ta chatte ma puce? Dis-moi que c'est ce que tu veux." Son ton sourd et passionné est enivrant. Je lui réponds que oui. "Oui quoi? Qu'est-ce que tu veux?". Je lui fais plaisir en répondant que je veux sentir le sexe de mon homme me prendre le sexe, me pilonner jusqu'à ce que je jouisse. Utiliser ces mots me fait mouiller encore plus. Il savoure le fait de m'entendre dire des mots crus alors que je ne lui autorise pas de simple jurons. "Je t'aime mon bébé. Écarte les fesses ma puce, je t'aime. C'est parce que je t'aime que je t'écarte les fesses et que je vais te donner mon amour dans la chatte. Tu veux sentir mon amour dans ta chatte mon bébé?". Comment dire non à une telle question. Je veux sentir son amour tout au fond de mon sexe. Mon amour me pénètre en une fraction de seconde et mon sexe alors complètement refermé se retrouve étiré par son gros sexe. C'est mon moment préféré, celui où mon sexe cède sous la pression du sien. Cette expiration de lui et de moi et le relâchement de toute la tension qui nous remplissait juste avant qu'il me soulage la chatte en me pénétrant. Je lui chuchote que je l'aime en gémissant, que je veux qu'il continue. "Je t'aime ma puce". Il me le répète plusieurs fois en m’assénant des coups de bassin sur la croupe. Je lui répète que je l'aime moi aussi. Je m'offre encore plus à lui en cambrant complètement mon dos. A ce moment, je suis à lui et il le sait. Il continue à me pénétrer intensément la chatte avec son pénis en me disant qu'il m'aime. Je veux qu'il se vide dans mon sexe. Je porterai le sperme de mon homme dans mon vagin comme un trophée que sa petite puce gardera fièrement en elle. 

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche