6 minutes de lecture

Un après midi de shopping



En pianotant ce soir sur mon clavier, je ne m’attendais pas à avoir une réponse de Lola. Une jolie femme épanouie de 48 ans, mince, élégante.

Nous correspondions depuis peu de temps sur le site mais nous nous apprécions

Il y a un coté exhib qui me plait sur son profil, et si nous écrivions un scénario ensemble, lui demandais-je.

Nous allions faire un après-midi shopping.

Je donnais rendez-vous à Lola près du bon marché afin de nous encanailler dans un magasin chic et cosy, temple de la consommation élégante...parait il! Une femme séduisante habillée de noir, tailleur chic ajusté, hauts talons. Un rouge à lèvre en harmonie avec son maquillage léger. Une femme comme je les aime.

Un baiser de découverte, mes battements de coeur rapides, allaient-ils trahir mon émotion. Je me repris.

J’aime ce moment de découverte qui laisse présager d'une belle aventure. Un moment très court mais intense. Il flotte, toujours, comme une atmosphère d'excitation partagée.

Je suis ravi de faire ce shopping en votre compagnie, me dit-elle avec un sourire coquin. Je n’avais d’yeux que pour son rouge à lèvres...sur le moment.

Nous prenions la direction du rayon chaussures. J'observais sa démarche chaloupée, des mouvements de hanches parfaitement contrôlés. La musique des talons aiguilles sur le sol ne m'était pas insensible. 

L'univers merveilleux de Charlie et la chocolaterie de Tim Burton dans ma tête mais en version pour adulte...une avalanche de saveur.

Elle se sentait très attirante perchée sur ces hauts talons, le regard des hommes....si vous saviez, me glissa t-elle.

J’aimais la cambrure que cela lui faisait, un postérieur qui ne demandait qu’à se dévoiler. En équilibre sur ses hauts talons, la soie de ses bas galbaient parfaitement ses fins mollets.

Lola s’arrêtât sur des escarpins noirs avec une lanière à fermeture qui entourait la cheville, très sexy. Le pied féminin ainsi mis en valeur est tout simplement divin.

Une vendeuse s’approcha de nous. Elle maîtrisait parfaitement son affaire. Sourire aux lèvres en nous devinant ensemble. Peut être la différence d'âge...ça m'allait très bien, je me sentais séduisant. Elle s'affairait en lui ôtant sa chaussure pour lui faire glisser cet escarpin, puis le deuxième. Le jeu de jambes de Lola était une vraie scène à lui tout seul. Les courbes de ses hanches se balançaient à chaque croisement de pas. Bien sûr qu'elle en rajoutait mais j'acquiesçais avec malice. 

Lola en profitait même pour me jeter un regard sur mon entrejambe; elle jouait, abusait de ces charmes. Ce qui n'échappait pas à cette charmante vendeuse. Monsieur à l'air d'apprécier le spectacle dit elle en nous souriant. Nous repartions avec cette belle paire d'escarpin.

Allons au rayon lingerie à présent....

Lola m'indiqua l'adresse d'une petite boutique de belles lingeries, non loin du bon marché. Il faut que je vous la fasse découvrir, vous allez aimer me dit elle avec son joli sourire. J’en profitais pour lui tenir la taille avec délicatesse dans un premier temps, plus fermement par la suite, je sentais ses jarretelles sous son tailleur. Vous êtes incorrigible....elle avait raison.

Nous arrivions devant cette petite boutique, les dessous de Cassandra.... tout un programme ! A peine la porte franchie, une jolie femme d'une quarantaine d'année rayonnante venait à notre rencontre. Elles se dirent bonjour en se faisant la bise; je fût un peu surpris mais totalement absorbé par l'ambiance boudoir de ce lieu magique. Les jarretelles côtoyaient les guêpières dans une belle harmonie de couleurs. Tant de belles dentelles réunies. Un vrai palace de saveur, glamour où la luxure avait assurément toute sa place.

Qu’essayons nous aujourdhui ma chère? Cela m’extirpa d’ailleurs de mes rêves. La propriétaire de la boutique se prénomait Cassandra....l'accélération de mes battements de coeur se faisait un peu plus pressant. Lola, coquine, me regarda. Je ne sais pas, mais demandez lui, il sait ce dont j’ai envie.

Les jaretelles me plaisaient infiniment mais ce bel ensemble guêpière avec ces jarretelles de couleur pourpre  attirait mon attention. Un ensemble un peu particulier où les seins s'exhibaient. Vraiment charmant.

Celui ci me parait parfait. Très bon choix confirma Cassandra. Elle marqua un instant de réflexion, puis d’un air décidé et exquis; Voulez-vous que je ferme la boutique, nous serons plus tranquille pendant les essayages...Lola me regarda avec un sourire qui ne laissait aucun doute quant à la complicité avec Cassandra...Moi qui croyait mener la danse...

J’étais de plus en plus excité, je n’imaginais pas une telle scène. Lola trouva cette idée résolument intéressante. La boutique était désormais close...

Nous pouvions nous diriger vers le fond de la boutique sans être déranger. Je commençais par déshabiller Lola, lui dégrafer son chemisier, tirer sur le zip de sa jupe, elle tombait à ses pieds....laissant dévoiler une croupe..... un corps parfaitement entretenue . Les séances de piscine et yoga lui avaient donné ce corps harmonieux.

Elle ne portait rien d’autre qu’un porte jarretelles parfaitement ajusté, assorti de très jolis bas. Ni Shorty, ni string. Mon regard se posait sur sa fente intégralement épilée....

Cassandra ne ratait rien de la scène, elle même dans une jolie robe printanière. Une odeur intense de sexe flottait dans l’atmosphère.

Peu de temps après, je glissais un doigt dans l’intimité trempée de Lola. Cette mouille abondante ruisselait le long de sa petite fleur. Un vrai spectacle. Un frémissement dans les soupirs de Lola m'ordonnait d'en glisser un 2 ème tout en douceur. A présent deux doigts remplissaient l'intimité de Lola. Ils allaient, venaient, en faisant dégouliner la belle Lola. Ses orifices étant parfaitement lisses, merveilleux!! Cassandra souriait également. Un joli spectacle.

Elles avaient l’air de se connaître parfaitement.  Cassandra prenait la langue de Lola à pleine bouche. Je voyais les tétons de Lola se durcir. De légers frissons sur sa peau aparaissaient. Je n’avais qu’une envie, prendre possession de Lola.

Je tendis mon sexe, gonflé de plaisir, vers Lola qui m’enfila un préservatif en continuant à me branler, en  tirant sur mes couilles pleines de foutre. En s'affairant ainsi, ma queue était si dur..un pic, un roc....heu...je me trompe d'histoire, là!...reprenons...

Lola dirigea Cassandra vers une vitrine de présentation, la fit se cambrer. Lola pris le contrôle de la belle. Je m’approchais d'elle, la queue raide, les yeux rivés sur sa vulve, sur son cul. En écartant la croupe de sa partenaire, Lola pris mon sexe, plaqua mon gland à l’entrée....tu peux l’enfiler maintenant....Elle aime être baiser comme la salope qu’elle ait...Je la prenais avec fermeté, mes couilles claquaient contre son cul avec légèreté dans ces premiers assauts, plus fortement ensuite. 

Ma langue jouait avec celle de Lola. Elle passait ses mains sur mon torse, faisait rouler ses doigts autour de mes tétons...c’était si bon

Quel spectacle, j’alternais les pénétrations, douces, puissantes, tendres. Nous étions tous les trois dans une parenthèse de plaisir dont nous profitions.

Je me retirais de Cassandra, pour m’emparer du sexe de Lola. Je lui faisais face, maintenait ses jambes autour de ma taille, afin qu’elle me sente profondément en elle. J’étais concentré sur le plaisir à donner à ces 2 femmes si séduisantes... Au tour de la langue de Cassandra de me fouiller la bouche. Nos langues s'entremêlait, des filets de salives s'étiraient de nos bouches.

Cassandra, s'occupait à présent des seins de Lola, de ses tétons... de belles mamelles...

Je ralentissais le rythme des va et vient. Mon gland s'engouffrait dans cet antre de plaisir. J’étais couvert de sueur ce qui l’excitait encore plus.

Cassandra pris ma queue, en retira ce morceau de latex, se concentra sur mon gland. Elle s'activa sur mon frein pendant de longues secondes. Ses doigts pressaient la base de ma verge pour un plaisir redoutable. A présent, cette étreinte manuelle faisait apparaître les veines de ma queue. Je la faisais ralentir...j'allais cracher dans sa bouche mais j'avais encore envie de baiser...

Lola, pendant ce temps, en profita pour ouvrir un tiroir secret d'où elle exhiba un gode ceinture...elle l’enfila, m’empressa de me retirer, c’était à son tour de baiser son amie....2 belles salopes.... Je me rendais compte de la chance et de la faveur que l'on m'avait faîtes.

Ma queue ne débandait pas. Lola baisait Cassandra avec ferveur, lui glissant quelques doigts dans la bouche, lui caressant les lèvres. Sublime

Je comprenais dans le regard de Lola qu’il était temps que j’entreprennes le petit cul serré de Cassandra pendant que le gode ceinture lui baisait sa chatte trempée. Il faudrait se contorsionner mais l'excitation était telle....

J'enfilais à nouveau du latex, du gel lubrifiant sur ma queue pour mieux pénétrer cet orifice que j'affectionne tant. Une double pénétration....quel régal... Je prenais mon sexe fermement...Mon gland forçait ce bel anus tout lisse. Il s’ouvrait...je m'y glissait. Lola avait arrêté ses va et vient pour me laisser une place. Imaginez un peu les gémissements de Cassandra....

Ma verge pénétra délicatement son cul, je sentais également le gode ceinture de Lola, planté dans son vagin. Je faisais quelques mouvements de bassin en essayant de suivre les réactions de Cassandra.

Je me retirais de Cassandra, Lola également. Elle quittait son gode ceinture.

J'avais une telle envie de cracher mon foutre dans leur bouches. A présent, elles me suçaient délicatement pour recueillir mon jus, quatre mains s’emparaient de mon bas ventre, de mes couilles, de mon sexe, je ne pouvait plus me retenir. Je déchargeais mon sperme dans leurs bouches de vicieuses, des jets puissants atterrissaient sur leur langues.

Cassandra s’emparait de ma queue pour l’avaler entièrement. je claquait mon gland sur leurs visages.

La tension retombait....mais quel aprés midi de shopping.....Un baiser sur les jolies joues de Cassandra avant de nous quitter.


Je tenais Lola par la taille....



Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche