Un beau réveil

Une saga de Mysterious - 17 épisode(s)

< Épisode précédent
Épisode suivant >

1 minutes de lecture

Épisode 3 : Ne plus répondre de rien

-«Je te préviens, ma belle… Je ne répondrai plus de rien si tu veux jouer à ce jeu.»

Constance, pour toute réponse, laissa promener sa langue sur mon corps. Elle est partie de mon cou, a fait un tout-droit en faisant une halte sur ma poitrine et mes tétons, en passant par mon cœur et mon nombril, et enfin s’arrêta sur mon pubis.

-«Ton corps est fait pour l’amour et pour le sexe, Benoit. C’est un plaisir pour moi de le découvrir et de le redécouvrir. Si tu savais comme j’ai envie de toi!»

J’ai soupiré. SES mots me disaient tout ce que je voulais savoir. Elle avait autant envie de moi que je n’avais envie d’elle. J’ai tendu une main vers sa tête, et j’ai essayé ainsi de caresser ses cheveux blonds, coupés courts.

-«J’ai déposé les armes quand tu m’as avoué tes sentiments, mon chéri. A vrai dire… plus tu me parlais, plus tu éveillais ma curiosité, et plus tu attirais mon attention. En un sens, je… je commençais à me douter de quelque chose à force.»

Constance qui lâchait les chevaux et qui me parlait de ce qu’elle peut ressentir! Je voulais jouir de ce moment unique, à discuter au lit, rien que tous les deux, ELLE et MOI.

Elle a approché son visage du mien, et nous nous sommes embrassés une nouvelle fois : bouche contre bouche… lèvres contre lèvres… souffle contre souffle… salive contre salive.

-«Ça te plaît que je t’embrasse, Benoit?»

Chacun de tes baisers me crie tout l’amour que tu as pour moi, Constance chérie. Tu y mets tout ton cœur.

-«Hmmm...»

-«Ca te plaît que je sois à califourchon et que je te chevauche?»

Tu es tout simplement sexy dans cette position, ma jolie Constance. Tu es déesse de notre lit.

-«Peu importe ce que tu as l’intention de faire, de ME faire, pour rendre mon réveil encore plus beau, Constance… Je suis déjà tout excité. Je sais que j’aimerai et que je n’oublierai jamais.»

Elle gémit. Je ne sais pas si elle s’entraîne à être sensuelle, mais si c’est le cas, ça me plaît beaucoup. C’est peut-être le plus beau son que je n’ai jamais entendu.

-«Tu… vas… aimer.»

Me dit-elle en délaissant ma bouche. Elle est toujours à quatre pattes, et elle est en face de moi, toujours en petite tenue sexy.

-«Et ça, tu aimes?»

Elle pose une main sur mon boxer, et sa main flatte tout doucement ma virilité. Ce qu’elle me fait la fait gémir au même moment où MOI je gémis, aussi.

Je ne réponds plus de rien. C’en est fini de moi. Je suis à elle.


Écrire à Mysterious

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche