Un beau réveil

Une saga de Mysterious - 18 épisode(s)

< Épisode précédent
Épisode suivant >

2 minutes de lecture

Épisode 16 : Presque...

Sa respiration s’est accélérée au fur et à mesure que l’idée de me faire jouir, de me sentir et de me voir éjaculer sur elle est de plus en plus une réalité et qu’elle l’excite. Elle respire rapidement, beaucoup plus rapidement. Elle halète.

-«Oh… Oh… OH ! Je t’ai dans ma main… et dans ma bouche, et je vais… je viens. Je vais… je viens. Oh mon chéri...»

Et moi… Je continue de sentir descendre cette boule délicieuse de plaisir le long de ma colonne vertébrale. C’est très agréable de la sentir en moi, cette boule de feu du plaisir. Constance agite sa tête pour me prendre encore et encore, profondément… toujours plus profondément dans sa bouche.

-«Mon chéri… (Elle halète alors que moi aussi je halète. Je gémis. C’est tout simplement… exquis. Constance est une déesse du sexe.) Tu la sens ma bouche sur toi, en toi ? Tu l’aimes ? Et tu aimes ma main qui caresse tes bourses?»

Ses mains caressent idéalement mes bourses dans leur paume, et c’est un délice de sentir à la fois leur chaleur et leur confort sur la peau de mes testicules, et sa bouche qui va et qui vient sur mon membre. Elle me prend, et je ne peux rien y faire. Je n’ai juste qu’à savourer et à me laisser aller…

-«J’ai tant envie… de te faire jouir. J’aime te faire jouir. J’aime… sentir ton sperme… chaud… sur ma main… dans ma bouche… descendre dans ma gorge… sur mes seins… sur mon ventre… en moi, quand tu me fais l’amour. Oh oui… J’aimerais bien que tu jouisses sur moi. S’il te plaît...» (Sa voix a baissé d’une octave. A la limite du murmure. C’est intime. Elle me supplie de jouir pour elle, sur elle. J’en ai envie. Je le veux, moi aussi.)

Un coup, elle est préoccupée à continuer de me prendre dans sa bouche, encore et toujours, et de me donner du plaisir, encore et toujours. Un coup, elle aime regarder dans ma direction, et y trouver mes yeux. Elle est fascinée par les expressions de mon visage alors que je prends du plaisir, encore et toujours. Ça la fascine, et, à mon avis, ça la transcende. Constance a besoin de mettre en scène le plaisir qu'elle ressent. Par des sons. Par des mots. Par des regards.

Ça lui tient à cœur de me donner du plaisir. Je le sais parce que ça revient souvent dans nos discussions sur l’oreiller, post-sexe. Elle est beaucoup attachée à me donner du plaisir. La perspective de me faire jouir revêt une importance toute particulière à ses yeux. Elle me regarde, ses yeux braqués sur les miens. Elle me regarde, sans dire un mot, attendrie. La petite coquine a fait place à ma petite amie : une jeune femme follement amoureuse dont mon plaisir est la priorité.

La boule de feu du plaisir continue de descendre.

Le plaisir a pris possession de moi.

Le plaisir est en moi.

Le plaisir fait partie intégrante de moi.

Je ne vais plus pouvoir me retenir.

Je gémis.

Je ne boude pas mon plaisir.

Je cris mon plaisir.

Ca pousse Constance à ne plus me prendre dans sa bouche. Elle sait que je suis sur le point de jouir. Elle a un sixième sens, un cinquième as. Elle me connaît bien.

(…)

D’une main, elle me masturbe. De l’autre, elle se caresse un sein. Elle se lèche les lèvres. Elle a envie que je jouisse...

Écrire à Mysterious

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche