Un parfum d'interdits

Une saga de Rêve de Gala - 3 épisode(s)

Épisode suivant >

2 minutes de lecture

Épisode 1 : Aux pieds de mon arbre - Le chemin...

D'une main assurée, elle referma la lourde porte de bois, de l'autre, elle rajusta le décolleté avantageux de sa plus jolie robe.

Mirabelle redressa sa colonne, sa tête rejoignant le ciel et le cœur plus présent qu'à l'ordinaire, elle entamait ces premières secondes de liberté.

Elle s'avançait vers lui et laissait derrière elle, oh juste pour quelques heures, sa vie d'épouse et de mère irréprochable.

Chaque talon qui se déposait écrasait les soupçons de doutes et de remords, elle assumait enfin ses désirs et savourait le réveil qui montait en elle.

A chaque pas, la maîtresse, la complice aux formes gourmandes et généreuses, l’amante avide de frissons se déployait.

Son corps devint si fébrile que le simple frôlement de lanière de son sac sur le bout d'un sein la fit tressaillir...

Dans quelques minutes elle rejoindrait le point de rendez-vous qu'il lui avait fixé. Un large sourire se dessinait sur ce visage impatient.

Il sortit. Le café n’était qu’à quelques centaines de mètres, il avait encore le temps, mais il s’en voudrait tant d’arriver en retard. Depuis ce matin il ne pensait qu’à ce rendez-vous.

Non, depuis des jours, depuis qu’ils avaient franchi le pas… Elle était là. En lui. Depuis quelques semaines ils se parlaient, s’approchaient, se découvraient, un peu, petit à petit, lentement. Il savait qu’elle lui plairait. Il le sentait. Les formes qu’elle lui décrivait, la sensualité si perceptible dans ses messages, sa douceur, sa tendresse, sa passion qui ne demandait qu’à se réveiller…

Retrouver les frissons, la folie et l’angoisse des premiers moments, le désir brûlant, le manque, la découverte patiente et passionnée d’un corps de femme, la recherche du chemin du plaisir… Malgré le risque. Malgré les remords. Deux amants, réunis secrètement par cette même folie.

Ils avaient choisi de ne pas échanger de photos, à part quelques détails choisis par chacun. Une belle façon de préserver le mystère, attiser le désir, de se faire confiance tout en laissant planer un peu de doute, de risque…

Elle lui avait envoyé un petit bout de peau soigneusement choisi : blanche courbe, douce, tendre, avec, à la lisière de la photo, l’amorce de ce petit arrondi rose sombre, au relief plus marqué… Fragment de sein. Son sein. Généreux. Voluptueux. A la blancheur de perle.

Il l’adorerait, il en était sûr. Il n’avait cessé d’imaginer sa saveur, sa texture, ses frissons quand ses lèvres l’effleureraient pour la première fois…

Mais lui, lui plairait-t-il ?

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche