1 minutes de lecture

Variations sur un même blondinet

A toi, qui m’a fait rêver et bander sur les bancs du lycée et qui m’a inspiré une des toutes premières scènes de Jérém&Nico

Tu fais jaillir en moi/Des fontaines de bonheur

I

Parce qu’il est blond,

Souriant, charmant,

Plaisant à chaque instant;

Parce que le sourire

Éclate sur son visage

Comme l’aube

Au nouveau jour,

Jeune, frais, lumineux,

Parce qu’il est blond

Et blond c’est un destin

Blond comme ce matin

Blond comme son regard

Joyeux et rayonnant;

Blond,

Blond comme ses cheveux,

Blond l’épi du blé,

Blonde la lumière aveuglante

Qui jaillit de son sourire;

Blond couleur d’un rêve

Mes mains dans ses cheveux

Un baiser sur ses beaux yeux;

Parce qu’il est blond,

Et tant de jeunesse désarme,

Tant de simple beauté

Ébranle mes journées;

Parce qu’il est blond

Blond et insouciant,

Blond des dix-neuf ans,

Blond tout simplement.


II

Parce qu’il est le soleil

Et moi la plante

Qui sans soleil flétrit

Parce qu’il est la pluie

Et moi la fleur

Qui sans la pluie se fane

Parce qu’il est la neige

Et moi la source

Qui sans neige se tarit

Parce qu’il est blond,

Blond,

L’or du blé du mois de juin,

Blond le soleil,

La canicule du mois d’août

Qui me crame de désir.


III

Une pelouse n’importe où

Cinq minutes de soleil

Quelques amis et un ballon

Quatre pas, un coup de pied

Courir rime avec sourire

C’est la fête à tout instant.

Tout autour de ta jeunesse

L’idéal a pris sa forme;

Quelque chose de jamais vu

Un émotion qui me poursuit.

Blond le rêve de beauté

Où j’ai vu la perfection:

Elle arriva dans ce monde

Au travers de ton sourire.

Parce que ta beauté

Puissante et éphémère

Renaît à chaque sourire

Plus forte, plus belle


IV

Sourire,

Tu peux partir n’importe où

Chaque terre est à toi

Sourire,

Chaque sommet t’appartient

Tous les cœurs te sont conquis

Sourire,

Un rayon dans ma vie

N’importe quoi t’est permis

Sourire

Le cadeau de jeunesse

Qui déplace les montagnes

Sourire

Le trésor de beauté

Qui fait fondre les glaciers

Sourire

Éclat qui séduit

Chaque sommet t’appartient

Sourire

Merveille qui émeut

Chaque terre est à toi

Sourire,

Un poison impitoyable

Un poison mais si doux.

Avec ton sourire

Chaque souffle que tu tires,

Tu ne peux qu’être heureux


V

Toute la musique

L’art, la peinture,

Les lignes des églises

Des châteaux et des palais

Toute la culture

La littérature

Les livres chef d’œuvre

De vingt et mille siècles

Tous les couleurs

Les nuances du ciel

La terre et la mer

Rien vaut un sou

Tout disparaît

Se perd et se fane

S’oublie d’un seul coup

Devant ton sourire.

Écrire à Fab75du31

Appuyez sur "Entrée" pour effectuer votre recherche